Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:05

Cartes Postales des Colonies de vacances installées sur la commune.

Vous les retrouverez dans l'album "Cartes Postales"

 

Colonie Indre et Loire

 

Colonie

 

Colonie de Commentry

Repost 0
Published by jacot63 - dans Photos d'hier
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 07:50

SUC Justin, né à Lentilhac (Lot), le 5 février 1866. A obtenu son brevet obligatoire en novembre 1885.

Il a commencé sa carrière à Thaumiers (Cher), puis Saint-Saturnin (Cher), Epineuil (Cher), Anzat-le-Luguet, Aigueperse, Job, Plauzat, il est arrivé à Saint-Priest-des-Champs, plus précisément à l’école du Bladeix, le 1er octobre 1902, comme instituteur stagiaire adjoint.

Le 1er novembre 1904, il prend 1 mois de congé sans traitement, et reprend son service le 1er décembre 1904 et jusqu’au 31 mars 1905. De nouveau en congé sans traitement, le 1er avril 1905, il ne reviendra pas au Bladeix.

 

Une lettre de l’inspecteur primaire de Riom à l’inspecteur d’académie, en date du 30 avril 1905, précise :

« Cet instituteur ne donne aucun motif à l’appui de sa demande, la lettre ci-jointe de M. Pailloux, conseiller municipal, m’apprend en outre, que M. Suc est déjà parti et qu’il a renvoyé les enfants.

Une telle manière de faire est inadmissible, cependant, afin que l’école ne reste pas vacante, j’estime qu’il y a lieu d’accorder le congé sollicité, mais sans traitement et en informant M. Suc que son poste ne lui sera pas conservé ; il sera mis en demeure de donner les explications que l’administration appréciera. 

Je vous propose pour le remplacer M. Duperrier, instituteur adjoint à Lapeyrouse, ou si vous désirez confier cette école à une institutrice, Mlle Berthon, de Saint-Eloy, ou Mlle Pardoux des Ancizes.»

Repost 0
Published by jacot63 - dans L'enseignement
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 11:47

 

Classe-1925.jpg

 

De Haut en bas. Rang 1 ; de gauche à droite    
GRANGE_Raymond_261_22_1.jpg
262 22 2 

263 22 3 

264 22 4 

265 22 5 

GRANGE

Emile Raymond

     

BARSSE

Clément ?

__266_22_6.jpg         
         
Rang 2 ; de gauche à droite    
__267_22_7.jpg  DEMOULIN_Jean_268_22_8.jpg  __269_22_9.jpg  __270_22_10.jpg 
MAZERON Alfred 271 22 11
 

MOLLE

Léon Marcel ?

DÉMOULIN

Jean-Baptiste

   

MAZERON

Alfred Marius

Rang 3 ; de gauche à droite    
MOUSSELON Paul 272 22 12  CROMARIAS Michel 273 22 13  MARTIN_Xavier_274_22_14.jpg  MARTIN_Emmanuel_275_22_15.jpg  NENOT_Pierre-Felix_276_22_16.jpg 

MOUSSELON

Paul Jean-Marie

CROMARIAS

Michel René Félix

MARTIN

Xavier

MARTIN

Emmanuel

NÉNOT

Pierre (Maire)

__277_22_17.jpg
AUPETIT_Rene_278_22_18.jpg  __279_22_19.jpg     

AUPETIT

René (Accordéon)

     

 

Dans les noms qui manquent il peut y avoir:

AUBIGNAT Jacques Marcel

BOUDOL Léon Marcel Sylvain

CERCY Jean-Baptiste Marius

CLUZEL Jean-Marie

FAURE Annet Marcel

GILLET Pierre Adrien


Repost 0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 07:41

Brevet de préparation militaire.

Les épreuves du B.P.M.E. pour les jeunes gens susceptibles d’être incorporés en octobre 1931 ont eu lieu à Clermont les 1er et 2 août. De même que les années précédentes l’Union Sportive Gervaisienne présentait de nombreux candidats et a obtenu un plein succès.

Ont été reçus Favier, Grange, Andrivon de Saint-Priest.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102– Journal du 05/08/1931.

 

Vol.

Pendant l’après-midi du 13 août, un voleur s’est introduit dans la maison de M. Mazeron, aux Chaussades. Il a fouillé les meubles et emporté une somme de 1.200 francs, laissant dans un portefeuille une somme plus importante.

La gendarmerie de Saint-Gervais, prévenue le lendemain, a ouvert une enquête. Les soupçons se portent sur un individu étranger qui avait été vu rôdant près de la maison. Espérons que le coupable sera bientôt arrêté.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 16/08/1931.

 

Une série de vols et d’accidents.

Dernièrement un malfaiteur s’est introduit chez M. Mazeron des Chaussades et y a dérobé 1.200 francs.

Un malfaiteur s’est également introduit chez M. Chaffraix, meunier à la Buchaille et s’est emparé de 800 francs.

M. Lamouroux, du Cluzel, est tombé de son fenil dans sa grange, le docteur Francoz, de Saint-Gervais, mandé en toute hâte, a constaté la fracture de plusieurs côtes. Le blessé se plaint aussi de lésions internes et son rétablissement nécessitera un long repos.

Le même jour, le fils aîné de M. Chaffraix, meunier à la Buchaille, a reçu une ruade de son cheval, qui l’a projeté contre un rocher qui se trouvait à proximité. Il a eu une jambe fortement contusionnée et un coude fracturé. Le blessé a été transporté à Montmarault (Allier), pour y recevoir les soins d’un spécialiste.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 20/08/1931.

 

Incendie.

Un incendie a détruit, mercredi soir, vers 22 heures, un hangar plein de gerbes d’avoine et appartenant à M. Grange Marcel, au Cluzel. Grâce à la promptitude des secours, on a pu préserver une meule de gerbes de blé, ainsi que les bâtiments d’habitation et d’exploitation de M. Grange, voisins du hangar incendié.

On ne sait à quoi attribuer le sinistre, mais on craint qu’il ne soit dû à la malveillance, car depuis quelques années, c’est le troisième incendie qui éclate dans cette région, toujours à la même heure et toujours à la même saison ; quand les récoltes sont engrangées ou mises en meules avant d’être battues.

La gendarmerie de Saint-Gervais fait une enquête.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 29/08/1931.

 

Obsèques.

Lundi matin, au milieu d’une nombreuse assistance, ont eu lieu les obsèques de M. Antoine Nénot, ancien combattant de 1870, père de M. Nénot, maire de Saint-Priest-des-Champs, conseiller général.

De toutes les communes du canton, étaient venus des amis qui avaient tenu à apporter à M. Nénot et à sa famille l’expression de leur douloureuse sympathie.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 10/09/1931.

 

Accident.

Dans la soirée de mercredi 9 septembre, Mme Mazeron, des Chaussades, est tombée d’un char de foin, l’attelage ayant versé. Le docteur Batisse, des Ancizes, mandé en toute hâte, a constaté de fortes contusions et une fracture dans l’épaule.

L’état de la blessée nécessite un long repos.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 11/09/1931.

 

Le Docteur Grand.

De la faculté de Paris, ex-interne et préparateur des hôpitaux, ex-médecin du Centre de Neurologie militaire de l’Afrique du Nord, ouvre son cabinet le 5 octobre, à Saint-Priest-des-Champs. Téléphone 3.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 04/10/1931.

 

Don au Bureau de Bienfaisance.

A l’occasion de son mariage avec Mlle Marie-Antoinette Grand, de Saint-Priest-des-Champs, M. François Perrier, propriétaire à Saint-Jacques-d’Ambur, a remis à M. le Maire la somme de cinquante francs pour le Bureau de Bienfaisance. Nos remerciements au généreux donateur.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 13/10/1931.

 

 

 

 

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 14:43

st-priest-37-38x.jpg

Merci à tous ceux qui ont participé à identifier tous ces portraits

 

En partant du haut ; Rang 1, de gauche à droite         
GIRAUD_Rene_1013_29_1.jpg AUPETIT_Fernand_1014_29_2.jpg  BASTERRE_Rene_1015_29_3.jpg  BEAUFORT_Camille_1016_29_4.jpg  BERTHIN_Roger_1017_29_5.jpg 

GIRAUD

René

AUPETIT

Fernand

BASTERRE

René

BEAUFORT

Camille

BERTHIN

Roger

GRANGE_Charles_1018_29_6.jpg  PANOUILLERE_Elie_1019_29_7.jpg  GALLARD_Camille_1020_29_8.jpg  PHELUT_Noel_1021_29_9.jpg  NONY_Aime_1022_29_10.jpg 

GRANGE

Charles

PANOUILLERE

Elie

GALLARD

Camille

PHELUT

Noël

NONY

Aimé

PEROL_Joseph_1023_29_11.jpg  LAMADON_Jean_1024_29_12.jpg  SABY_Clement_1025_29_13.jpg     

PEROL

Joseph

LAMADON

Jean

SABY

Clément

   
Rang 2, de gauche à droite         
SPERAT_Guy_1026_29_14.jpg  LONCHAMBON_Charles_1027_29_15.jpg  PINGUET_Leon_1028_29_16.jpg  FABRE_Fernand_1029_29_17.jpg  DENIS_Michel_1030_29_18.jpg 

SPERAT

Guy

LONCHAMBON

Charles

PINGUET

Léon

FABRE

Fernand

DENIS

Michel

DENIS_Jean_1031_29_19.jpg  DENIS_Paul_1032_29_20.jpg  BERNARD_Roger_1033_29_21.jpg  MARCHEIX_Felix_1034_29_22.jpg  GALLARD_Henri_1035_29_23.jpg 

DENIS

Jean

DENIS

Paul

BERNARD

Roger

MARCHEIX

Félix

GALLARD

Henri

DUBREUIL_Maurice_1036_29_24.jpg  RODIER_Antoine_1037_29_25.jpg  MARTIN_Jean_1038_29_26.jpg  LELION_Georges_1039_29_27.jpg  GARACHON_Roland_1040_29_28.jpg 

DUBREUIL

Maurice

RODIER

Antoine

MARTIN

Jean

LELION

Georges

GARACHON

Roland

SAHUT Georges 1041 29 29         

SAHUT

Georges

       
Rang 3, de gauche à droite         
DEMOULIN_Felix_1042_29_30.jpg  PETIT_Marinette_1043_29_31.jpg  GILLET Andrée 1044 29 32  PAPON_Marie-Josephe_1045_29_33.jpg  AUPETIT_Andree_1047_29_35.jpg 

DEMOULIN

Félix

PETIT

Marinette 

GILLET

Andrée 

PAPON

Marie-Josephe 

AUPETIT

Andrée 

PHELUT_Lucie_1048_29_36.jpg  JOUHET_Marinette_1049_29_37.jpg  SABY_Marguerite_1050_29_38.jpg  TIXIER_Marinette_1051_29_39.jpg  MADRANGE_Jeannine_1052_29_40.jpg 

PHELUT

Lucie

JOUHET

Marinette 

SABY

Marguerite 

TIXIER

Marinette 

MADRANGE

Jeannine 

TIXERONT_Yvonne_1053_29_41.jpg  MARTIN_Marinette_1054_29_42.jpg  LAMADON_Henri_1055_29_43.jpg  PAPON_Bernard_1056_29_44.jpg   

TIXERONT

Yvonne 

MARTIN

Marinette 

LAMADON

Henri 

PAPON

Bernard 

 
Rang 4, de gauche à droite         
PAPON_Genevieve_1057_29_45.jpg  BLANCHON_Gisele_1058_29_46.jpg  VERGNOL_Therese_1059_29_47.jpg  LOUIS_Lucette_1060_29_48.jpg  MEYRAT_Georgette_1061_29_49.jpg 

PAPON

Geneviève

BLANCHON

Gisèle 

VERGNOL

Thérèse 

LOUIS

Lucette 

MEYRAT

Georgette 

MERLY_Yvonne_1062_29_50.jpg  ABAVID_Paulette_1063_29_51.jpg  JOUHET_Georgette_1064_29_52.jpg  SABY_Jeanne_1065_29_53.jpg  NONY_Jeanne_1066_29_54.jpg 

MERLY

Yvonne 

ABAVID

Paulette 

JOUHET

Georgette 

JOUHET

Jeanne 

NONY

Jeanne 

MOUSSELON_Yvette_1067_29_55.jpg


MOUSSELON Raymonde 1068 29 56 

ROUGHEOL Gaby 1069 29 57 

MARCHEIX Marinette 1070 29 58 

MARCHEIX Paulette 1071 29 59 

MOUSSELON

Yvette

MOUSSELON

Raymonde

ROUGHEOL

Gaby

MARCHEIX

Marinette

MARCHEIX

Paulette

Rang 5, assis, de gauche à droite

    
GIRAUD_Georgette_1072_29_60.jpg
MIDON Jeannine 1073 29 61 

LOUIS Simone 1074 29 62 

VALDE Yvonne 1075 29 63 

BERTHIN Marcelle 1076 29 64 

GIRAUD

Georgette

MIDON

Jeannine

LOUIS

Simone

VALDE

Yvonne

BERTHIN

Marcelle

CHALVIGNAC Yvonne 1077 29 65  ROUCHON_Georgette_1078_29_66.jpg  MOUSSELON_Suzanne_1079_29_67.jpg  VERGNOL_Georgette_1080_29_68.jpg   

CHALVIGNAC

Yvonne

ROUCHON

Georgette

MOUSSELON

Suzanne

VERGNOL

Georgette

 
Repost 0
Published by jacot63 - dans Photos d'écoles
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 09:22

Un immeuble détruit par le feu.

Saint-Priest-des-Champs, 9 novembre. – Un incendie d’une rare violence s’est déclaré hier matin à 11 heures dans un immeuble situé aux Granges et appartenant à M. Chaput, cultivateur au Bourg. Cet immeuble, composé d’une maison d’habitation, d’un hangar et une grange attenant, était habité par M. Bayet, garde des Eaux et Forêts. En quelques minutes, le feu qui a pris dans le hangar, a gagné la toiture de la maison d’habitation qui a été la proie des flammes.

Grâce à la promptitude des secours, le mobilier de M. Bayet a pu être sorti de l’immeuble, mais ses deux magnifiques chiens, très bien dressés, ont péri carbonisés dans le hangar. Les pertes du propriétaire sont en partie couvertes par une assurance. Quant au locataire, il n’était pas assuré. Les causes de ce nouveau sinistre sont encore inconnues.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 10/11/1931.

 

L’incendiaire de Saint-Priest-des-Champs est arrêtée.

Saint-Gervais-d’Auvergne, 12 novembre. – Comme suite à l’incendie qui a éclaté à Saint-Priest-des-Champs, le 8 novembre, la gendarmerie de Saint-Gervais a procédé à une enquête durant les journées de lundi, mardi et mercredi.

Cette enquête très intelligemment menée par le gendarme Marre, a abouti à l’arrestation d’une dame, la femme A…, sur laquelle de fortes présomptions pesées depuis lundi.

L’incendiaire ayant fait des aveux complets a été mise en état d’arrestation et emmenée à la gendarmerie de Saint-Gervais, le 11 novembre. Elle parait avoir agi sous l’influence d’un état morbide et non par vengeance.

Souhaitons que la série des incendies, à Saint-Priest, soit close.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 13/11/1931.

 

Arrestation d’une incendiaire.

Dimanche dernier 8 novembre, vers 11 heures et demie, quelle a été la surprise des fidèles sortant de la grand’messe de voir s’élever une colonne de fumée venant du côté du quartier des Granges. En effet, un incendie venait de se déclarer dans des bâtiments couverts en chaume appartenant à M. Chaput, du bourg, habités par M. Bayet, garde des Eaux et Forêts.

Par suite d’une enquête menée habilement, la gendarmerie de Saint-Gervais est parvenue à découvrir l’auteur de l’incendie, qui a fait des aveux. C’est une voisine des sinistrés, une nommée M… L…, âgée de 21 ans, dont le mari accomplit son service militaire.

Cette affaire a causé une grande surprise dans la paisible localité, car on se demande quel mauvais génie a poussé cette jeune femme à commette un pareil acte. Mariée à un jeune homme d’une famille des plus honorables de la commune, elle habitait avec son beau-père et paraissait vivre en bonne intelligence avec tous ses voisins.

Après avoir passé la nuit à Saint-Gervais, la coupable, vu son état de grossesse très avancé, et aussi très déprimée, a été ramenée chez ses parents, à Couladèze, et laissée en liberté provisoire.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 15/11/1931.

 

Incarcération.

Le 24 novembre, L... M..., âgée de 20 ans, épouse A..., sans profession, à Saint-Priest-des-Champs, a été interrogée par M. Chomilier, juge d’instruction, puis incarcérée à la maison d’arrêt. Elle a avoué être l’auteur de l’incendie qui, le 8 novembre 1931, à Saint-Priest-des-Champs, détruisit un immeuble assez important, causant 70.000 francs de dégâts au propriétaire et 2.000 francs au locataire. Questionnée sur les mobiles de son acte, elle a dit que depuis un certain temps, elle avait des idées de suicide. Pendant que son mari, soldat en permission était allé boire avec un ami, elle s’est emparée d’une boîte d’allumettes et a mis le feu, sans se rendre compte de ce qu’elle faisait. Son état de grossesse avancée avait fait surseoir à son emprisonnement immédiat.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/102 – Journal du 25/11/1931.

 

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 18:26

Mariage.

Le 29 décembre a été célébré le mariage de M. Chaput René, électricien, dont les parents habitent Caen (Calvados), avec Mlle Fournon Lucy, de Couladaize, dont le père, M. Fournier, est membre du bureau de bienfaisance.

A cette occasion, les parents des mariés ont remis à M. Nénot, maire et conseiller général, la somme de 100 fr. pour être versée au bureau de bienfaisance. M. Nénot a remercié les donateurs en souhaitant que cet exemple fût suivi.

Nos souhaits de bonheur aux nouveaux époux.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 01/01/1932.

 

Anciens combattants non pensionnés.

M. le docteur François et M. Simonnet ont fait dimanche dernier à la mairie, devant une nombreuse affluence, une conférence sur la nécessité, pour les anciens combattants non pensionnés, de se grouper afin de défendre leurs droits.

Le conférenciers ont montré que beaucoup de vrais combattants, n’ont pas bénéficié de la loi du 31 mars 1919 sur les pensions et des autres avantages consentis aux anciens combattants. Que ce sont surtout les mobilisés de l’intérieur qui, ayant en mains tous les certificats possibles, ont pu en profiter.

A l’issue de la réunion, une association d’A.C.N.P. a été créée, une trentaine d’adhérents se sont fait inscrire et un bureau provisoire a été désigné.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 17/02/1932.

 

Installation du greffier de la justice de paix.

Lundi 2 mai, M. Duprat, juge de paix, assisté de M. Nénot, premier suppléant, après avoir reçu la prestation de serment de M. Gaston Château, l’a installé dans les fonctions de greffier de la justice de paix en remplacement de son père. Nous sommes heureux de voir M. G. Château occuper une place où son père a sû acquérir tant de sympathie.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 08/05/1932.

 

Accident.

Samedi matin, M. Germain Chaffraix, employé de la Compagnie Hydro-Electrique, se rendait à motocyclette à Espinasse. Dans un tournant très brusque, à la George, il s’est trouvé en face d’un lourd camion. Malgré ses efforts et ceux du conducteur, la collision ne put être évitée. Relevé immédiatement par les témoins de l’accident, M. Chaffraix a reçu les soins du docteur Grand, qui lui a prescrit du repos.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 23/06/1932.

 

Certificat d’études primaires.

L’examen du C. E. P. a eu lieu le 15 juin, à l’école de garçons de Saint-Gervais.

Parmi les 37 candidats du canton, 13 garçons et 24 filles, 35 ont été définitivement admis.

Pour Saint-Priest, ce sont : Basterre Paul, Buvat Emile, Jouhet Jean-Louis.

Nos félicitations aux heureux lauréats et nos remerciements aux généreux donateurs et amis de l’école.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 28/06/1932.

 

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:42

Classe-1920.jpg

__248_21_1.jpg  __249_21_2.jpg  __250_21_3.jpg
251 21 4 

252 21 5 
       

CHAFFRAIX

Jean Julien 

 __253_21_6.jpg  __254_21_7.jpg
 255 21 8

 256 21 9
 __257_21_10.jpg
 

BEAUFORT

Clément 

   

MAZUEL

Elie 

 __258_21_11.jpg
259 21 12 
 __260_21_13.jpg    

PETIT

Jean-Marie 

       

 

Nés en 1900 :

 

AUPETIT Jean-Marie ; CHAFFRAIX Jean Julien ; LELION Jean-Marie René ; MARCHEIX Pierre Marie ; MAZERON Jean Fernand ; PAILLOUX Jean Julien ; PEROL Charles Marius ; PETIT Jean-Marie Gilbert ; SABRAN René Henri Joseph ; TIXERONT Eugène ; VERNERET Louis Jean.

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 08:28
Croix (3)
Croix (3)
Repost 0
Published by jacot63 - dans Petit patrimoine
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 08:50

Le drame du Bouchet

Deux arrestations

 

On se souvient de la mort tragique de Marius Gilbert, 30 ans, cultivateur au Bouchet, commune de Miremont, assassiné en plein jour, le 22 septembre 1928. Occupé avec sa mère à 700 mètres de sa maison isolée du village, il est prévenu par un jeune voisin, Clément Bouchet, qu’un malfaiteur à figure sinistre, rôde auprès de leur habitation.

Les deux hommes se rendent aussitôt vers la maison. En arrivant, Marius Gilbert remarque que les volets, qu’il avait laissés ouverts, sont fermés. Il va pour les ouvrir et reçoit de l’intérieur la décharge d’un fusil en pleine poitrine et chancelle.

Clément Bouchet va demander de l’aide au village voisin. Le maire averti, en compagnie du garde champêtre, se rend sur les lieux, pendant que la gendarmerie est avisée.

Des battues furent organisées et les gendarmeries de la région, malgré des efforts surhumains, ne purent aboutir. L’une des pistes fut celle d’un chasseur correspondant au signalement de l’assassin, qui fut poursuivi sans succès deux ou trois jours avec l’aide des gens du pays.

L’affaire semblait classée lorsque, récemment, la gendarmerie de Pontaumur fut appelée à enquêter au sujet d’une rixe qui avait éclaté entre deux jeunes gens de la localité, Philippe Boraud et Pierre Garde, qui jusque-là, étaient en bons termes. Boraud, dont l’incapacité de travail est d’une vingtaine de jours finit par avouer que Garde, agissant sur l’influence de Clément Bouchet, et de son frère aîné, Marius avait voulu le punir pour avoir eu la langue trop longue en parlant du crime.

Voilà pourquoi, jeudi, le parquet était au Bouchet et les jours suivants, M. Dusson et M. Montaudon, de la police mobile de Clermont, enquêtaient ferme. Un garde particulier de ce village est venu leur faire la déclaration suivante : « Il y a environ six mois, Marius Gilbert est venu me trouver et m’a dit que si, un jour, on le trouvait mort, il ne faudrait pas chercher ailleurs que chez les Bouchet, pour trouver les auteurs du crime. »

Marius Bouchet l’avait menacé quelques temps avant et n’avait pas mis ses menaces à exécution que moyennant certaines concessions que lui fit la victime. Comme on faisait observer au garde que sa déclaration était un peu tardive, il déclara qu’il avait peur de représailles. Il attendait que les Bouchet fussent arrêtés. Voyant que la justice faisait définitivement fausse route, il s’était décidé à parler, mais demandait qu’on le protège, car si Mathieu Bouchet apprenait sa révélation, « il ne le manquerait pas ».

Les frères Bouchet inspirent une terreur telle, que les langues sont paralysées.

Le Parquet, pourtant, décida de procéder hier à l’arrestation des deux frères.

Le jour du crime, Clément serait allé chercher Gilbert pendant que son frère, qui se serait posté à l’intérieur de la maison, aurait tiré lorsque le malheureux aurait ouvert les volets.

Le maire de Miremont constata la présence d’une cartouche en dehors de la fenêtre ; elle avait disparu quand la gendarmerie de Pontaumur vint deux heures après ; elle fut retrouvée au milieu du chemin, mais déformée, semble-t-il, avec intention. Qui l’avait fait disparaitre ? Un homme seulement avait passé là entre le moment de la venue du maire de Miremont et l’arrivée des gendarmes.

Un spécialiste a pu établir que la douille était du calibre 16, alors que les fusils retrouvés chez les Bouchet sont du calibre 14. Des expériences ont montré qu’on peut avec ces armes tirer du 16, et percer une planche à 2 ou 3 mètres.

 

Le parquet sur les lieux

Hier matin, le parquet, composé de MM. Mathieu, procureur de la République ; Thomas, juge d’instruction ; et Plaine, commis greffier, se rencontrait à Miremont à 10 heures, avec M. Gauvin, adjudant de gendarmerie, MM. Dusson et Montaudon de la police mobile de Clermont et les gendarmes de Pontaumur sur les ordres du chef Feuillade.

Les frères Bouchet, leur famille et de nombreux témoins furent entendus ; on procéda à un long examen des lieux.

Les magistrats, pourtant, estimant les charges suffisantes, ont fait procéder à leur arrestation hier soir à 6 heures. Ils sont inculpés :

Marius Bouchet, cultivateur au Bouchet, né le 24 avril 1906, à Miremont, d’assassinat.

Son frère Clément, né le 20 juillet 1909, de complicité d’assassinat.

En apprenant cela, lorsqu’on leur a mis les menottes, les frères Bouchet n’ont pas bronché, conservant tout leur calme. Ils n’ont pas protesté. Ils ont été conduits en automobile à Riom.

Les arrestations opérées, les langues se sont déliées. Les gens parlent beaucoup plus. Ils ne cachent pas leur satisfaction. Ils vivaient, parait-il, dans la terreur, les Bouchet, toute la famille d’ailleurs dont les membres sont toujours armés, étant particulièrement redoutés.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/97 –Journal du 12/03/1929.

 

Le crime du Bouchet

 

Les frères Bouchet qui, le 11 mars, ont été mis en état d’arrestation, pour l’affaire du crime du Bouchet, ont choisi Me Jean Robin comme avocat.

Ils seront à nouveau, au début de la semaine prochaine, entendus par M. le juge d’instruction.

La brigade mobile et la gendarmerie de Pontaumur poursuivent activement l’enquête de cette affaire.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/97 –Journal du 17/03/1929.

 

L’affaire du Bouchet

 

Riom, le 8 juin – Les frères Marius et Clément Bouchet, inculpés de l’assassinat de Marius Gilbert, le 22 septembre 1928, au Pont du Bouchet, ont été à nouveau interrogés séparément par M. Thomas, juge d’instruction, en présence de leur défenseur, Me Robin. Quelques contradictions secondaires ont été relevées contre eux, mais ils continuent à nier toute participation au crime.

Cependant, la déclaration du témoin Chassaing, domestique du maire de Miremont au moment du crime, actuellement ouvrier aux Ancizes, est de nature à fortifier la présomption qui pèse sur eux. « Nous avons l’intention de tuer Marius Gilbert » lui auraient-ils dit un jour de l’été dernier. « Marches-tu avec nous ? – Non, je ne marche pas dans la combine », aurait répondu Chassaing. Naturellement, les frères Bouchet nient ces propos.

Le service anthropométrique va incessamment fournir le relevé d’empreintes digitales et de nouveaux témoins seront entendus la semaine prochaine.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/97 –Journal du 09/06/1929.

 

 

Repost 0
Published by jacot63 - dans Près de chez vous
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">