Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 16:46

Trouvé sur Mémoires des Hommes :

 

ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE.

Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours d'une tentative d'évasion. Décès transcrit à Saint-Priest, le 8 juin 1943.

Dossier AC-21P-9089

 

BERAUD Marcel Marien, né à Lasciouve, le 30 mars 1907, marié le 28 avril 1935 à Saint-Priest, avec MARTIN Jeanne Marie. Fils de Jean Richard et de Marie Antoinette AUBIGNAT.

Militaire au 404e Régiment de Pionniers, 2e Compagnie, Mort pour la France, le 1er mai 1940, au 20 avenue du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand, des suites de maladie. Décès transcrit à Saint-Priest, le 10 août 1940.

Dossier AC-21P-20121

 

DUBREUIL Paul Adrien, né au chef-lieu, le 2 septembre 1907, fils de Michel et d'Amable PEROL.

Militaire au 6e R. A. Alpin, Mort pour la France, le 2 novembre 1942, en captivité à Magdebourg (Allemagne).

Dossier AC-21P-174331

 

FOURNON Raymond, né à Saint-Priest, le 24 mars 1916.

Militaire, Mort pour la France, à l'hôpital complémentaire de Clermont-Ferrand, le 12 février 1942.

Dossier AC-21P-186716

 

GOUYON Michel, né à La Chomette, le 5 novembre 1906, fils de Marien Émile et de Marie Louise TIXIER.

Militaire au 53e Régiment d'Artillerie Mixte Divisionnaire, Mort pour la France, le 15 septembre 1940, à Mulhouse (Haut-Rhin). Décès transcrit à Saint-Priest, le 12 juin 1943.

Dossier AC-21P-196318

 

*MARTIN Clément, né au chef-lieu, le 4 juillet 1909, marié le 14 avril 1932 à Saint-Julien-la-Geneste, avec Aline Pauline FAVIER. Fis de François Joseph et de Françoise PAILHOUX

Militaire au 6e Régiment de Pionniers. Mort pour la France, le 30 avril 1945 à Kirsenow (Russie).

Dossier AC-21P-88937

 

*RANCE Michel Élie Julien, pupille de la nation, né au chef-lieu, le 28 mai 1906, marié le 25 janvier 1933 à Paris, avec Alexandra Joséphine GRAND. Fils d'Antonin Eugène et de Maria CLUZEL.

Militaire au 291e Régiment d'Artillerie Divisionnaire. Mort pour la France, le 15 juin 1940 à Auxerre (Yonne).

Dossier AC-21P-142640

 

TIXIER François Marcel, né à Villemaine, le 22 juillet 1910, fils de Jacques et de Marie FAURE.

Militaire au 121e Régiment d'Infanterie Motorisé, Mort pour la France, le 30 mai 1940, à l'Orangerie, rue du Faubourg de Béthune, Lille (Nord). Décès transcrit à Saint-Priest, le 15 juin 1943.

Dossier AC-21P-159431

 

* Mise à jour

 

 

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 11:10

D'après un inventaire des sinistres trouvé en mairie de Saint-Priest et un article de journal.

 

A Saint-Priest-des-Champs, la grêle détruit les récoltes et la foudre incendie une ferme.

Dimanche dernier, 27 courant, un orage d’une violence inouïe s’est abattu sur tout le territoire de la commune de Saint-Priest-des-Champs ;

Pendant plus d’une demi-heure, la grêle est tombée avec rage.

Toutes les récoltes sont anéanties. Les seigles, les blés et les avoines sont complètement battus, les pommes de terre littéralement hachées. Des arbres ont été déracinés. Un beau « Sully », placé au milieu de la place publique de Saint-Priest, et qui faisait l’admiration des nombreux touristes, a été arraché. Au lieu-dit « Les Barsses », un marronnier séculaire a été cassé.

La foudre est tombée au village de Ragheade, distant de 3 kilomètres du chef-lieu de Saint-Priest, sur les bâtiments à fourrages appartenant à M. Chaffraix et dont M. Delaroche est fermier. En un clin d’œil, le vaste bâtiment a été la proie des flammes.

Malgré la rapidité des secours, plus de cinquante charretées de foin ont été la proie des flammes. Deux bœufs tués nets par la foudre n’ont pu être sortis ; une dizaine de moutons ont péri. Grâce à une lucarne, placée sur la façade principale, M. et Mme Delaroche ont pu sortir de la maison juste à temps pour n’être pas ensevelis sous les décombres.

Sur les lieux du sinistre, on remarquait M. le maire et la majeur partie de son conseil municipal, le garde champêtre, M. Pailloux, négociant en cycles, et tous les habitants des environs.

Les dégâts sont énormes, et M. Delaroche, qui est fermier depuis mars dernier seulement, est ruiné.

L’avenir du Puy-de-Dôme – Journal du 30 juillet 1913

 

 

Ces orages de grêle du 27 juillet causent de nombreux dégâts. 250 déclarations de sinistres pour les 145 propriétaires touchés ; 24 seulement sont assurés. On estime à 15.000 francs le montant des dommages.

 

Au cours de cette année 1913, deux incendies se déclarent chez des agriculteurs, dont un suite à l’orage de juillet. On constate, qu’entre 1903 et 1913, 20 incendies touchent les agriculteurs de la commune et 2 chez d’autres personnes. La commune n’est toujours pas équipée de pompe à incendie.

 

Cette année-là, la commune est aussi touchée par des maladies contagieuses sur le bétail.

40 propriétaires déclarent des pertes par suite de peste bovine. 5 chevaux (4.000 francs), 40 bovins (16.000 frs.) et 100 ovins (3.100 frs.) sont morts.

La fièvre aphteuse apparait en juillet et disparait en novembre ; 250 propriétaires, sur les 350 possédants du bétail, sont atteints par l’épizootie.

            Sur les 60 bœufs ou taureaux, 30 sont atteints, 2 sont morts (1.200 frs.) ;

            Sur les 2000 vaches, 1200 sont atteints, 10 sont mortes (4.000 frs.) ;

            Sur les 800 veaux, 500 d’atteints, 20 de morts (1.600 fr.) ;

            Sur les 600 moutons, 300 sont atteints, 50 morts (1.500 fr.).

 

Nota : Les têtes de bétail, indiqués dans l’épizootie de fièvre aphteuse, doivent appartenir  aux 250 agriculteurs sinistrés.

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 10:05

Le 15 juillet 1862, M. Porte, entrepreneur de travaux à Riom, est adjudicataire  pour la construction des murs du nouveau cimetière de Saint-Priest-des-Champs. Il a accepté les travaux pour un montant de 5.557 francs et les livre le 21 mars 1864.

 

Une modification du devis initial est réalisée au cours de ces travaux. Elle semble avoir été faite sans l’avis de l’architecte et peut-être de l’ancienne municipalité.

La présence d’un tertre ou plutôt d’un dénivelé par rapport à la route obligeait à prévoir, pour résister à la poussée de la terre, un mur de 1 mètre de large au lieu des 0,40 prévus initialement sur le devis et sur 114 mètres de long.

 

Les montants des acomptes, versés par la commune jusqu’à ce jour, s’élevant à 4.912 francs, M. Porte engagea une plainte auprès du tribunal de Riom. La cour de Riom condamne la commune à payer les 1.031 francs restant. Cette même cour s’est déclarée incompétente, pour la demande de 654 francs de travaux supplémentaires, et renvoie le requérant à se pourvoir devant les juges administratifs.

 

Bien que ces travaux supplémentaires, exécutés sans autorisation de l’administration supérieure et en dehors de l’intervention du conseil municipal, la commune, par jugement du Conseil de Préfecture en date du 4 décembre 1868, est condamnée à payer au Sieur Porte la somme de 654 francs pour solde de travaux. Elle est en outre condamnée aux intérêts de la dite somme à dater du 28 octobre 1868.

 

Agrandissement

 

En 1933, il est décidé de l'agrandissement du cimetière. Le deux juillet 1933, alors que les travaux sont près d'être achevés, le Conseil municipal décide de voter un crédit de 45.000 francs, pour l'achat de terrain, les frais de vente et d'enregistrement, et pour la clôture.

 

Il est alloué une somme de 2.000 francs  à M. DAVID, ingénieur adjoint du service vicinal à Saint-Gervais-d'Auvergne, qui a réalisé des plans et des devis pour les lavoirs du bourg et l'agrandissement du cimetière, et qui n'a pas prévu d'honoraires.

 

Un crédit supplémentaire de 2.348 francs est voté le 11 février 1934.

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:26

Contingent

 

SABY Jean,né à Saint-Priest, la Roche, le 6 novembre 1848, cultivateur. Fils de Guillaume et d’Anne MAZERON.

Incorporé à compter du 17 octobre 1869 comme appelé inscrit sous le N° 182 du contingent du Puy-de-Dôme, classe 1868. N° 14 de tirage dans le canton de St-Gervais.

Arrivé au 3e Zouaves, le 14 octobre 1869, à Philippeville. Zouave de 1ère classe le 25 juin 1873. Passé dans l’armée territoriale le 30 juin 1878 au 97e R.T.I.

 

DENIS Gervais,né à Saint-Priest, Grandsaigne, le 15 mai 1848. Marié à Paris 14e, le 19 septembre 1922, avec Jeanne Marielle RENARD. Fils de Jérôme et de Marie BOSCAVERT, cultivateurs.

Incorporé à la 8e Section d’Infirmiers. Parti de Clermont le 17 octobre 1769. 1ère classe, le 16 septembre 1870, à la 13e S.I.M. Passé dans l’armée territoriale le 30 juin 1874.

 

FAVIER François,né à Saint-Priest, les Barsses, le 24 janvier 1848, cultivateur. Réside à Montbrison (42). Fils de François et de Catherine BARGE.

Parti de Clermont, le 17 octobre 1869, pour le 96e de Ligne. A accompli une période d’exercice dans le 105e de Ligne du 21 août au 8 septembre 1876.

Passé à la Subdivision de Montbrison le 4 août 1876.

 

PETIT Antoine,né à Saint-Priest, Beaufessoux-le-Grand, le 9 avril 1848. Marié à Lyon, le 29 février 1898, avec Marie Clémence BOURDUGE. Fils de Denis et de Marie PEROL.

Incorporé au 6e Régiment d’Artillerie à compter du 21 juillet 1870, comme appelé de la classe 1868 (au dépôt du 30 novembre 1869 au 27 mars 1870) ; Incorporé au 29e Régiment d’Artillerie à compter du 10 mai 1872 comme venant du 6e d’Artillerie, passé au 36e R.A. comme venant du 29e. 2e Servant le 2 mai 74.

 

POUMEROL Amable,né à Saint-Priest,  Montpied, le 27 avril 1848, soldat. Fils d’Amable et de jeanne PAILHOUX.

Parti de Clermont le 20 juillet 1870. Incorporé au 97e de Ligne, le 21 juillet 1870, comme remplaçant de son frère François de la classe 1866, comme jeune soldat du contingent de la classe 1866, du 29 octobre 1867 au 31 mars 1868. Renvoyé dans ses foyers le 30 mars 1873 au 31 décembre 1873.

En captivité en Allemagne du 29 octobre 1870 au 19 juin 1871.

 

JOUHET Gilbert,né à Saint-Priest, Jouhet, le 27 mai 1848, meunier. Décédé à Saint-Priest le 27 avril 1870.Fils de Michel et de Madelaine FAURE.

 

Garde Nationale.

 

GRAND Michel Emile,né à Saint-Priest, les Barsses, le 21 avril 1848, cultivateur. Fils de Gilbert et de Marie FAURE.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2139. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

Domicilié à Quincié canton de Beaujeu (69).

 

BOUDOL Jean,né à Saint-Priest, Grandsaigne, le 9 décembre 1848, cultivateur. Fils de Michel et de Marguerite BOUDOL.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2157. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

Domicilié à Boisset-lès-Montrond (42).

 

MAIGNOL Michel,né à Saint-Priest, les Barsses, le 6 novembre 1848, cultivateur. Fils de Jean et d’Anne GRAND.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2162. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

MARTINON Gervais,né à Saint-Priest, Courtine, le 22 juillet 1848, cultivateur. Fils de Jean et de Marie MASSON.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2169. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

DESPARAIN Jean,né à Saint-Priest, Laroche, le 17 novembre 1848, cultivateur. Fils de Pierre et de Marie BOUDOL. Décédé à Lyon le 26 novembre 1884.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2172. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

MAZERON Antoine,né à Saint-Priest, Lamazière, le 4 décembre 1848, cultivateur. Fils de Pierre et de Marie CHAFFRAIX.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2188. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

DEBOST Jean,né à Saint-Priest, Laroche, le 15 septembre 1848, cultivateur. Fils d’Antoine et de Françoise DENIS. Par jugement du 6 juillet 1918, le nom sera porté DUBOST au lieu de DEBOST, et le prénom du père François au lieu d’Antoine.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2188. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

FAURE Annet,né à Saint-Priest, Villemaine, le 12 février 1848, cultivateur. Fils de Pierre et de Marie MOLLE.

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2189. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

GRANGE François,né à Saint-Priest, le Cluzel, le 14 juillet 1848, cultivateur. Fils de Marien et de Charlotte PEROL

Incorporé à partir du 1er juillet 1869 comme garde mobile de la classe 1868. Armée de la Loire, 4e Bataillon, 8e Compagnie, matricule 2240. Arrivé au corps le 15 août 1870.

Service militaire du 15 août 1870 au 12 septembre 1871 ; Armée de la Loire du 25 septembre 1870 au 12 mars 1871.

 

 

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 20:35

D'après le document, aux Archives Départementales, P 10564 : Table alphabétique des propriétaires compris dans la matrice, nous trouvons une liste de maison icendiées en 1870.

Les bâtiments reportés sur les deux plans du bourg, cela nous donne les positions ci-dessous. Tout cela reste à vérifier plus précisement (Par exemple : les maisons 552 et 573 ont été démolies respectivement en 1842 et 1844).

 

Documents-7096b.jpg

 

Calque du Bourg 2 Incendie 1870

 

Calque du Bourg 1 Incendie 1870

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 09:37

Dommage que le timbre a été arraché, mais reste tout de même très belle !

 

Le-car-devant-la-poste-copie-1.jpg

 

et aussi dans l'album "Cartes Postales"

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 09:20

Vu sur internet, deux nouvelles cartes postales à retrouver dans l'album

 

Eglise et monument

 

Vue générale 3

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 09:10

Collection Bernard FAURE - Carte n° 7

 

Le 5 janvier 1901, en séance extraordinaire, le conseil municipal, sous la présidence de M. PEYRONNY, Maire, délibère pour un emprunt de 8 000 francs à la caisse des Dépôts et Consignations pour la construction du bureau de poste.
Le conseil, s'étant engagé à fournir à l'administration de Postes, le 01/01/1902, un local convenable, vote cet emprunt de 8 000 francs et une imposition extraordinaire de 10 centimes sur les 4 contributions. Cette taxe rapportera 1 100 francs par an et prendra cours le 01/01/1902 pour finir le 31/12/1910.


L'adjudication des travaux à lieu le 25/08/1901.
Les soumissions des entrepreneurs contenaient l'offre d'exécuter les travaux, moyennant les rabais ci-après sur les prix du bordereau.
M. PAILLOUX François, de Saint-Priest, 8 centimes par franc;
M. POMMEROL fils, de Saint-Priest, 15 centimes par franc;
M. MARTIN Jean, de Saint-Priest, 7 centimes par franc;
M. FAVIER-LEVERT, de Saint-Gervais, 10 centimes par franc;
M. MOUILLIER Louis, de Sainte-Christine, 16 centimes par franc;
M. DENIS Jean, de Saint-Priest, 3 centimes par franc;
M. NOUHEN Antoine, de Saint-Gervais, 16 centimes par franc;
M. ROBERTON Jacques, de Saint-Priest, 10 centimes par franc.

M. MOUILLIER s'étant désisté, le marché est attribué au sieur NOUHEN Antoine pour la somme de 6 338, 74 francs.


 

Le 28 mars 1907, en séance extraordinaire, M. PEYRONNY, maire, expose au Conseil municipal que l'immeuble affecté au bureau de poste n'est pas assuré contre l'incendie et qu'il est de toute prudence de contracter une assurance. Le Conseil donne son accord.

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 09:47

 

Série H

Abbaye de l'Eclache, prieuré de la Roche-Saint-Priest, à Montaigut, 8 registres et 3 liasses.

 

Prieuré de la Roche-Saint-Priest dépendant de l'abbaye de l'Eclache – Les archives de l'abbaye de l'Eclache forment au dépôt de la préfecture un fond très considérable composé de 9 liasses, 59 volumes et 211 pièces sur parchemin isolées.

Il a été fait de ces archives un inventaire détaillé, rédigé de 1742 à 1744 par ordre de Gabrielle de Ronzet, abbesse. Il forme 3 volumes in-folio et est conservé aux archives départementales.

En juillet 1792, les administrateurs du district de Montaigut nommèrent M. Verniol, receveur du district à l'effet de venir recevoir à Clermont les pièces du prieuré de la Roche dont il avait demandé communication. On négligea de les réclamer ensuite et ces documents restèrent à Montaigut ; nous avons retrouvé ceux qui suivent:

Registre 951 – Terrier latin de Douceti pour le prieuré de la Roche-Saint-Priest 1466-1469. (page 255) 1 volume couverture en parchemin ; 185 feuillets écrits ; mouillures sur les bords.

Registre 952 – Terrier de Saint-Priest Las Champs ayant 212 feuillets écrits, pour terrier. Reçu par Gerauld Doulcet notaire, commence par la reconnaissance de Pierre Daugours en date du 23 septembre 1466 ; finissant par celle de Durand Marchand, du lieu de Villemeaune pour le mas du Puis de Retz. Cette reconnaissance a été ajoutée à ce livre, parce que celle qui avant était la dernière avoir été donnée par Pierre (sive Peyrichon) Genest, du lieu de Tours, paroisse de Miremont en date du 10 may 1469.

1 registre couvert en cuir ; 212 feuillets écrits.

Registre 953 – Terrier de Saint-Priest Las Champs, ayant 72 feuillets écrits, reçu par Michel Boscavert, notaire royal, dont la première reconnaissance est donnée par honorable homme Gervais Laguet et autres, le 20 novembre 1577 ; et la dernière par Jean Chomette et autres le 17 janvier 1578.

1 volume relié veau ; complet.

Registre 954 – C'est le renouvellement du terrier du prieuré de la Roche-Saint-Priest despendant de l'abbaye de N. D. de l'Eclache, ordre de Cisteaux... fait à la requête et à la diligence de dame Catherine Angélique de Montmorin-Saint-Hérem, abbesse de l'Eclache, par moy René Sertilhanges notaire royal réserve au bourg de Laqueuille en vertu desdits lettres patentes du 30 août 1672.

1 volume couvert parchemin ; 172 feuillets écrits.

Registre 954 bis – Double du précédent.

 

Lièves

Registre 902 – Original de la liève affirmée par Mad. De Macon, l'an 1740, pour le prieuré de la Roche-Saint-Priest, par elle perçu où le sieur Denis son père en qualité de fermier des dames religieuses de l'Eclache depuis 1656 jusqu'à 1721.

1 volume relié parchemin, 234 feuillets.

Registre 963 – Double du précédent – 1 volume relié parchemin.

Registre 2 – Liève affirmée des cens rentes et devoirs seigneuriaux dus au prieuré de la Roche, et des perceptions qui en ont été faites, puis et compris 1746 jusqu'à 1763 par Me Charles Mazeron, bourgeois habitant de Saint-Priest, fermier sur le bail consenti par dame Gabrielle de la Roche du Ronzet, abbesse.

1 volume relié bas. 149 pages écrites.

Il faut ajouter à ces 8 registres trois liasses contenant les documents cotés de 1021 à 1028 dans l'Inventaire.

 

 

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 18:18

Le pouvoir de Marie en exemples ou nouveaux témoignages de la puissance et de l’amour de la très Sainte-Vierge, par R. P. Huguet - 1860

 

100. — Un pieux écuyer guéri par Marie.

M. Gilbert de Servière, écuyer, seigneur de Couronne-de-Beaupin, de Saint-Priest-des-Champs, et demeurant à Manzat, fit, au commencement de l'année 1760, en revenant de la messe de paroisse, une chute sur la glace, si violente qu'il eut tout le corps brisé, et la cuisse droite fracturée, ou du moins disloquée. Porté à quatre et à demi-mort dans sa maison, un homme réputé expert pour remettre les luxations et les fractures fut appelé; mais il ne put réussir à réduire celle de M. de Servière , ou du moins il la réduisit mal. Alors les plus habiles et les plus fameux chirurgiens de la province furent appelés, mais en vain; tous les secours qu'ils purent donner au malade ne firent qu'empirer le mal; l'inflammation et l'enflure firent chaque jour de nouveaux progrès, et avaient déjà affecté presque tout le côté droit. Plusieurs incisions furent ordonnées, on opinait même déjà pour l'amputation : pendant deux mois de souffrances, le malade ne put jamais s'y résoudre. Se voyant sans espérance de la part des hommes, il s'adresse à Notre-Dame d'Orcival, s'engage par vœu à aller visiter son église, si, par sa puissante protection, il plaît à Dieu de mettre fin à ses douleurs, de lui redonner la santé, et de lui faire la grâce de pouvoir encore marcher. Ce vœu fait, ses douleurs s'apaisent, sa santé se rétablit, sa cuisse reprend son état ordinaire; bientôt il fut en état d'aller à Orcival, où, après avoir assisté au saint Sacrifice de la messe, et remercié très-humblement la Sainte-Vierge , il déposa ce que dessus devant MM. Luguet, Couvreuil, chanoines, et Rochette , secrétaire du vénérable Chapitre, et demanda acte de sa déposition, ce qui lui fut accordé. Il laissa an outre dans la chapelle de la Vierge, suspendues par un ruban rouge, les béquilles dont il se servait pendant sa maladie, en ex-voto de la grâce qu'il avait reçue de la Mère des malades et des affligés.

 

Repost 0
Published by jacot63 - dans Passé simple
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">