Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 11:41

Ils ont participé, avec le ou les régiments auxquels ils appartenaient, à la guerre de 14-18.

Vu leur âge, ils étaient souvent mobilisés dans les régiments de réserve ou des territoriaux. Ils n'ont certainement jamais vu le front, mais ont tout fait de "l'intérieur" pour le nécessaire de ceux qui se battaient. Ils ont été rapidement détachés pour reprendre l'agriculture qui manquait de main-d'oeuvre. A 41 ans, ils méritent une page.


BARGE Marien Xavier, né le 28 mars 1873, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Joseph, né à Saint-Priest, Perol, le 1er août 1849, et de Marie TIXIER, née à Saint-Priest, Perol, le 24 octobre 1851, mariés à Saint-Priest, le 14 janvier 1872, cultivateurs à Perol.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1717 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, au 305e Régiment d’Infanterie, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 23 mai 1917.

Détaché comme agriculteur (catégorie A), le 24 mai 1917.

 

BARGHON Arthème Louis Eugène, né le 23 novembre 1873, à Chez Saby, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie CHOMETTE, cultivateurs à Chez Saby.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1708 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 11 août 1914, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie.

Contre l’Allemagne, du 11 au 20 août 1914.

Réformé, le 20 août 1914.

 

BARSSE Jean-Baptiste, né le 2 janvier 1873, au Teilhot, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Biollet, le 1er janvier 1950. Fils de Guillaume, né à Biollet, le 14 avril 1821, et de Anne BOURDUGE, née à Saint-Priest, La Barge, le 3 mars 1838, mariés à Saint-Priest, le 19 avril 1860, cultivateurs au Teilhot.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1736 au recrutement de Riom. Incorporé, le 30 décembre 1915, au 305e Régiment d’Infanterie, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 17 mai 1917.

Détaché comme agriculteur (catégorie A), le 18 mai 1917.

 

BARSSE Pierre, né le 21 octobre 1873, aux Barsses, commune de Saint-Priest des Champs, menuisier. Décédé, le 22 janvier 1956, à Sauret-Besserve. Fils de Annet et de Marie CHAFFRAIX, cultivateurs aux Barsses.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1714 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, à la Section Auxiliaire du 105e Régiment d’Infanterie, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 12 juin 1917.

Détaché comme agriculteur (catégorie B) le 13 juin 1917.

 

DEMOULIN Blaise, né le 6 octobre 1873, à Laroche, commune de Saint-Priest des Champs, maréchal. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Laroche, le 27 septembre 1840, et de Marie SABY, née à Saint-Priest, Laroche, le 29 juin 1846, mariés à Saint-Priest, le 3 novembre 1872, cultivateurs à Laroche.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1727 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 septembre 1914, au 97e Régiment Infanterie Territoriale, passé au 1er Régiment du Génie, le 19 juillet 1916.

Réformé, le 26 septembre 1917. 

Contre l’Allemagne, du 25 septembre 1914 au 26 septembre 1917.

 

DENIS Jules François, né le 2 mai 1873, à Beaufessoux le Petit, commune de Saint-Priest des Champs. Marié à Amélie Marguerite POUMEROL. Fils de Pierre, né à Saint-Priest, Beaufessoux-le-Petit, le 9 mars 1832, et de Marie BOURDUGE, née à Saint-Priest, Le Cluzel, le 26 août 1836, mariés à Saint-Priest, le 6 février 1858, cultivateurs à Beaufessoux le Petit. 

Soldat. Classe 1893. Matricule 1670 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 4 décembre 1914, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 30 janvier 1916.

Contre l’Allemagne, du 4 décembre 1914 au 13 Janvier 1919.

 

DUBREUIL Michel, né le 25 juin 1873, à Laval, commune de Saint-Priest des Champs, charron. Fils de Marien et de Marie DESARMENIEN, cultivateurs à Laval.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1674 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, au 11e Régiment de Chasseurs, passé au 53e Régiment d’Artillerie de Campagne, le 24 février 1916, passé au 3e Régiment d’Artillerie à Pied, le 3 mars 1916, passé au 70e R.A.L. Grande Puissance, le 1er août 1917, passé au 54e R.A., le 20 août 1918.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 23 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur (Préfecture de Nîmes), 24 novembre 1917.

 

FAVIER Jean, né le 27 septembre 1873, au Creix, commune de Saint-Priest des Champs. Marié, le 15 février 1912, à Saint-Priest-des-Champs, avec Marie Alexis MARTIN. Décédé, le 13 octobre 1946, à Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Jeanne Eugénie Gilberte SUCHAUD, cultivateurs au Creix.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1711 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 18 mars 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, renvoyé dans ses foyers le 14 septembre 1915, mobilisé, le 30 décembre 1915, au Groupe Territorial du 36e R.A., puis au 53e R.A.

Contre l’Allemagne, du 18 mars 1915 au 14 septembre 1915 et du 30 décembre 1915 au 17 mai 1917.

Détaché comme agriculteur, le 18 mai 1917.

 

FOURNON Jean-Baptiste, né le 16 avril 1873, à Gandichoux, commune de Saint-Priest des Champs. Fils de Jean et de PENNY Françoise, cultivateurs à Gandichoux.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1709 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, au Service Auxiliaire du 36e Régiment d’Artillerie.

Réformé le 5 février 1916.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 5 février 1916.

 

GRANGE Antoine Jean, né le 27 septembre 1873, au Cluzel, commune de Saint-Priest des Champs. Marié, le 9 avril 1899, à Saint-Priest-des-Champs, avec Marie Victorine CARTON. Fils de François, né à Saint-Priest, Le Cluzel, le 14 juillet 1848, et de Anne LÉCUYER, née à Saint-Priest, Le Cluzel, le 15 avril 1842, mariés à Saint-Priest, le 28 janvier 1872, cultivateurs au Cluzel.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1729 au recrutement de Riom. Mobilisé pour être affecté à la conduite des chevaux de réquisition, du 6 au 9 août 1914. Mobilisé, le 28 octobre 1914, au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires.

Contre l’Allemagne, du 28 octobre 1914 au 31 décembre 1918.

 

JOUHET Antoine, né le 19 octobre 1873, à Retailhat, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert, maçon, et d’Anne POUGHON, cultivateurs à Retailhat.

 Exclus de Saint-Gervais. A donc été recruté dans un autre département.


MARTIN Gervais Xavier, né le 15 mars 1873, au Chirol, commune de Saint-Priest des Champs. Marié, le 7 février 1901, à Saint-Priest-des-Champs, avec Marie Clémence PAILHOUX. Fils de Antoine , né à Saint-Priest, Le Chirol, le 19 janvier 1849,et de Marie Joséphine PHELUT, née à Saint-Priest, Lamazière, le 1er août 1848, mariés à Saint-Priest, le 3 septembre 1871, cultivateurs au Chirol.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1731 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, au 105e Régiment d’Infanterie, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 31 mai 1916.

Mis en sursis d’appel, jusqu’au 31 juillet 1916, à la Compagnie du gaz de Clermont.

Détaché comme agriculteur (catégorie A), le 21 mai 1917. 

 

MAZERON Gervais, né le 17 juin 1873, à Lacost, commune de Saint-Priest des Champs. Fils de François, né à Saint-Priest, Lamazière, le 7 mars 1844, et de Marie CHAFFRAIX, née à Saint-Priest, Lascot, le 16 septembre 1852, mariés à Saint-Priest, le 20 février 1870, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1751 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 septembre 1914, au 97e Régiment Infanterie Territoriale, passé au 300e R.I.T, le 21 septembre 1915, passé au 1er Régiment de Dragons, le 1er juillet 1917, passé au 14e R.D., le 1er janvier 1919.

Contre l’Allemagne, du 25 septembre 1914 au 16 juillet 1919.

Détaché au titre de la Manufacture d’armes de Saint-Etienne, le 22 avril   1916.

 

MAZERON Joseph, né le 13 février 1873, à Carton, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Priest, le 23 avril 1908. Fils de Jacques, né à Saint-Priest, Lamazière, le 16 février 1839, et Anne JOUHET, née à Saint-Priest, Carton, le 6 février 1841, mariés à Saint-Priest, le 26 avril 1868, cultivateurs à Carton.

Matricule 1718 au recrutement de Riom.

 

PEROL Marien, né le 27 octobre 1873, à Villemaine, commune de Saint-Priest des Champs, cocher. Marié, le 19 janvier 1905, à Charensat, avec Marie Alexandrine GILBERT. Fils de François , né à Saint-Priest, Villemaine, le 25 juin 1835,et de Jeanne BOUCHET, née à Miremont, le 9 août 1838, mariés à Saint-Priest, le 24 décembre 1863, cultivateurs à Villemaine.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1672 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 2 décembre 1914, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 19 octobre 1915, passé au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, le 1er juillet 1917, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 2 décembre 1914 au 30 avril 1916.

Détaché au titre des forges et aciéries de la marine de Saint-Chamond, le 1er mai 1916.

Passé à la section des forges et chaîneries de Commentry, le 20 juin 1916.

 

PERRIER Michel, né le 5 novembre 1873, à Carton, commune de Saint-Priest des Champs. Marié, le 14 février 1897, à Saint-Priest-des-Champs, avec Alexie BARGHON. Fils de Antoine et de Clémence PEROL, cultivateurs à Carton.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1710 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, au 105e Régiment d’Infanterie, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 19 mai 1917.

Détaché le 20 mai 1917, comme agriculteur.

 

PHELUT Jacques Emile, né le 18 juin 1873, à Lamazière, commune de Saint-Priest des Champs, maçon. Fils de Jacques, né à Saint-Priest, Lamazière, le 30 janvier 1833, et de Marie DOUSSET, née à Saint-Priest, Le Marcheix, le 2 juillet 1834, mariés à Saint-Priest, le 11 novembre 1860, cnultivateurs à Lamazière.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1748 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 septembre 1914, au 97e Régiment Infanterie Territoriale, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 25 septembre 1914 au 7 juin 1916 et du 1er août 1917 au 25 mai 1917.

Mis en sursis d’appel, jusqu’au 31 juillet 1916, à la Compagnie du gaz de Clermont.

Détaché comme agriculteur (catégorie A) le 26 mai 1917.

 

POUMEROL Antoine, né le 10 septembre 1873, Chez-Dousset, commune de Saint-Priest-des-Champs. Cultivateur à Prondines. Marié à Olliergues, le 25 mai 1905, avec Marie A. Décédé à La Goutelle, le 6 juin 1962. Fils d’Annet, garde forestier, né à Saint-Priest, Chez-Dousset, le 20 septembre 1835,et de Marie JOUHET, née à Saint-Priest, Lasciouve, le 26 février 1837, mariés à Saint-Priest, le 7 janvier 1864, domiciliés Chez-Dousset.

 Soldat. Classe 1893. Matricule 2111 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 5 août 1914, à la 13e Compagnie des Chasseurs Forestiers, passé à la 3e Compagnie, le 17 février 1916.

Mis à la disposition des eaux et forêts, le 26 mars 1916.

Contre l'Allemagne, du 5 août 1914 au 26 mars 1916. 

 

RANCE Jules Amable, né le 27 novembre 1873, à Perol, commune de Saint-Priest des Champs. Décédé, le 18 février 1949, à Miremont. Fils de Antoine, né à Saint-Priest, Le Bourg, le 7 mai 1844, et de Marie Marguerite Clémence PEROL, née à Saint-Priest, Perol, le 16 décembre 1843, mariés à Saint-Priest, le 9 février 1868, cultivateurs à Perol.

Soldat. Classe 1893. Matricule 1698 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 août 1914, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 1er Groupe Territorial du 11e R.A., passé au 121e R.I., le 1er juillet 1917, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 3 août 1914 au 30 octobre 1914 et du 1er novembre 1914 au 31 août 1915.

Mis en sursis d’appel à compter du 15 octobre 1914, comme conducteur de batteuse.

 

RAYNAUD Pierre Félix, né le 9 octobre 1873, à Visignol, commune de Saint-Priest des Champs, maçon à Espinasse. Marié, le 6 novembre 1897, à Clermont-Ferrand, avec MOURLERA Claudine Pétronille. Décédé, le 22 mai 1947, à Chamalières. Fils de Pierre et de Marie SAURET, cultivateurs à Visignol.

Caporal, le 20 novembre 1914. Classe 1893. Matricule 1737 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 septembre 1914, au 97e Régiment Infanterie Territoriale, passé au 137e R.I.T., le 27 novembre 1915, passé au 115e R.I.T., le 21 janvier 1916, passé au 93e R.I.T., le 1er juin 1917.

Contre l’Allemagne du 25 septembre 1914 au 2 janvier 1919.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 18:22

 

Le 1er août 1914, à 7 heures 30, le Colonel PENTEL, Commandant le Régiment, réunit les officiers des 1er et 3e Bataillons à la salle d’honneur du Régiment (Caserne d’Estaing) à Clermont-Ferrand et leur communique le télégramme du ministre prescrivant de commencer les opérations préparatoires à la mobilisation. Ces opérations commencent aussitôt.

Le 2e Bataillon à Montbrison  agit de même de son côté.

 

Notre soldat est  parti le premier jour de la mobilisation. Le dimanche 2 août, dans la journée, il s’est rendu à la gare de Saint-Priest-Sauret. Après avoir reçu son équipement militaire, il est avec son régiment, à 23h 15, en gare de Clermont-Ferrand.

Le 3 août à 0h 35, départ du train enlevant les deux bataillons de Clermont-Ferrand à destination de Montbrison.

Le 5 août, le régiment a terminé sa mobilisation. Son effectif est alors de 69 officiers, 193 sous-officiers, 3 118 hommes de troupe, 178 chevaux.

 

Le 16e Régiment d’Infanterie s’embarque le 6 août, en trois trains, et arrive le 7 au soir à Harol (Vosges). Il est rattaché au 13e Corps d’Armée et de la 1ère Armée du Général DUBAIL.

Le 10, le mouvement commence sur Thaon-les-Vosges, Rambervillers, Baccarat. Le 14, le régiment pénètre à Cirey. Le 17, premières escarmouches d’avant-garde avec des cyclistes allemands qui occupent les bois de Voyer. Le 19, des patrouilles se heurtent à des postes ennemis dans la région de Schneckenbusch.

Le 20 août, le 16e est engagé dans les combats de Schneckenbusch-Bruderdorf. Le feu d’artillerie devient de plus en plus violent ; les pertes commencent à être sensibles. La bataille bat son plein et le régiment prodigue des trésors d’héroïsme (147 morts).

Commence la retraite et les combats sur la Mortagne (du 21 août au 9 septembre). Le 24 août, le 16e construit des tranchées devant Xaffévillers. Le 25, il part sut les hauteurs de la Grande-Pucelle et attaque Saint-Pierremont. Il faut chasser l’ennemi de la Mortagne.

Le régiment aide le 121e RI (26e DI) à reprendre Saint-Maurice-sur-Mortagne. Les 27, 28 et 29, il attaque Xaffévillers à quatre reprises.

Ces engagements répétés ont affaibli de plus en plus les effectifs (266 morts) et malgré l’apport de 800 hommes, après le 29 août, le 16e est réduit à 1450 hommes.

Le 1er Septembre, il remonte en ligne devant Roville-aux-Chênes. Le 4, un tir subit et violent d’artillerie, dans le parc de Roville, cause 109 morts aux 3e et 4e compagnies. Le 9, après des combats sur Doncières, le régiment est relevé par les Bataillons de Chasseurs à Pied.

Le 11, il s’embarque à Thaon-les-Vosges et arrive le 13 à Creil (Oise). Il est engagé dans les combats de Picardie du 16 septembre au 6 octobre 1914.  Pendant deux jours, 16 et 17 septembre, il accuse des pertes lourdes (103 morts), dans les combats de Dreslincourt-Pimprez. Le régiment se reforme à l’est de Bailly et constate la perte de toute la 8e compagnie et une partie de la 7e.

Le 22, le 16e est engagé devant Lassigny. Le 25, il occupe Fresnières et Crapeaumesnil pendant 5 Jours.

Le 2 octobre, il est rétrogradé sur le bois des Loges et recueilli par son compagnon d’armes le 98e RI. C’est contre cette muraille constituée par la 50e Brigade que viennent, pendant quatre journées d’attaque, déferler les vagues allemandes. Les deux régiments au coude à coude, brisent, du 3 au 6, des dizaines d’assauts.

Après la guerre de mouvement commence la guerre des tranchées. Le 12 octobre 1914, le 16e RI occupe le secteur de Beuvraignes-Tilloloy, ou il relève le 335e Régiment d’Infanterie.

Le 24 novembre, il se porte à Canny-sur-Matz et le séjour dure dix mois. C’est pendant cette occupation qu’Antoine ARBITRE se fait tuer.

 

Revoir sa fiche

Historique du 16e R.I. (Anonyme, imprimerie militaire J. L. SERRE, Montbrison, 1919).

Notes personnelles.

 

  

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 07:58

Ils ont participé, avec le ou les régiments auxquels ils appartenaient, à la guerre de 14-18.

Vu leur âge, ils étaient souvent mobilisés dans les régiments de réserve des territoriaux. Ils n'ont certainement jamais vu le front, mais ont tout fait de "l'intérieur" pour le nécessaire de ceux qui se battaient. Ils ont été rapidement détachés pour reprendre l'agriculture qui manquait de main-d'oeuvre. A 44 ans, ils méritent une page.


AUBIGNAT Jean-Baptiste, né le 1er mai 1871, à Grandsaigne, commune de Saint-Priest-des-Champs, tailleur d’habits. Décédé à Paris 12e, le 1er juin 1957. Fils de Jean, garde champêtre, né à Saint-Priest, Le Marcheix, le 19 mars 1830, et de Marie BOUDOL, née à Saint-Priest, Grandsaigne, le 19 janvier 1835, mariés à Saint-Priest le 31 janvier 1864, cultivateurs à Grandsaigne.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1591 au recrutement de Riom. Mobilisé, du 2 août 1914 au 28 février 1915, au 105e Régiment d’Infanterie, passé au 11e Régiment de Chasseurs, le 11 mai 1915. Mobilisé, le 17 septembre 1916, au 17e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé à la 13e Section des Commis et Ouvriers Militaires, le 21 septembre 1916, passé à la 20e Section des Secrétaires d’Etat-Major et de Recrutement, le 3 juin 1918.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 28 février 1915 et du 17 septembre 1916 au 22 juillet 1918.

 

BARSSE Guillaume, né le 28 mars 1871, aux Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Annet, tailleur d’habits, et de Marie CHAFFRAIX, domiciliés aux Barsses.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1624 au recrutement de Riom. Mobilisé, du 5 au 8 août 1914, pour la conduite des chevaux de réquisition (1/5). Mobilisé, le 10 février 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 13e Escadron Territorial du Train et des Equipages Militaires, le 30 janvier 1916.

Détaché au titre d’agriculteur, le 29 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 10 février 1915 au 28 juillet 1917.

 

BOUDOL François, né le 17 juillet 1871, à Grandsaigne, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marguerite JOUHET, cultivateurs à Grandsaigne.

Classe 1891. Matricule 1634 au recrutement de Riom.

Maintenu réformé, le 15 décembre 1914.

  

CHAFFRAIX Marien, né le 5 juin 1871, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre, né à Saint-Priest, Le Vernadel, le 3 octobre 1829, et de Anne CLUZEL, née à Saint-Priest, Le Cluzel, le 2 mars 1837, mariés à Saint-Priest le 11 février 1866, cultivateurs au Vernadel.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1587 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 28 novembre 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 138e R.I.T., le 7 mars 1915.

Détaché au titre d’agriculteur, le 6 septembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 28 novembre 1914 au 6 septembre 1917.

 

CLUZEL Michel Olivier, né le 14 novembre 1871, aux Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Biollet, le 10 juin 1947. Fils de Annet, né à Saint-Priest, Les Barsses, le 14 juillet 1844,  et de Marie DENIS, née à Saint-Priest, Gandichoux, le 7 novembre 1843, mariés à Saint-Priest le 26 janvier 1868, cultivateurs aux Barsses.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1615 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 12 novembre 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 259e R.I.T., le 20 mai 1915, passé au 140e R.I., le 1er juillet 1917, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre de l’usine MILLY-BRIONNET à l’Echaillon par Veurey (38), le 10 juin 1916.

Détaché au titre d’agriculteur, le 16 septembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 12 novembre 1914 au 16 septembre 1917.

 

FAURE Annet Jean-Baptiste, né le 12 janvier 1871, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Antoine et de Marguerite DURIF, cultivateurs au Vernadel.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1579 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 décembre 1915, au 53e Régiment d’Artillerie.

Détaché au titre d’agriculteur, le 18 mai 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 décembre 1915 au 16 mai 1917.

 

FAURE Michel Annet, né le 25 juillet 1871, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François, né à Saint-Priest, Villemaine, le 1er mars 1845, et de Lucie BOUCHET, née à Saint-Priest, La Chomette, le 12 avril 1844, mariés à Saint-Priest le 9 février 1868, cultivateurs à Villemaine.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1629 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 19 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 259e R.I.T., le 20 mars 1915, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 7 septembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 19 mars 1915 au 6 septembre 1917.

 

MARTINON Blaise, né le 7 septembre 1871, à Lamothe, commune de Saint-Priest-des-Champs, tailleur d’habits. Fils de Jean, tailleur d’habits, né à Saint-Priest, La George, le 10 août 1837, et de Françoise GABY, domestique à Laval, née à Saint-Gervais, Le Bouchet, le 22 avril 1845, mariés à Saint-Priest le 6 juin 1865, domiciliés à Lamothe.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1584 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 17 avril 1915, au 13e Escadron Territorial du Train et des Equipages Militaires, passé au 5e Régiment du Génie, le 7 février 1917, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 12 janvier 1917.

Contre l’Allemagne, du 17 avril 1915 au 10 janvier 1917.

 

MAZERON Jean-Baptiste, né le 22 juin1871, à Lamazière, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Lamazière, le 23 novembre 1840,  et de Marie LASCIOUVE, née à Saint-Priest, Lamazière, le 14 novembre 1835, mariés à Saint-Priest le 2 juillet 1861, cultivateurs à Lamazière.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1595 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 21 décembre 1914, au 30e Escadron Territorial des Dragons, passé au 9e Régiment de Dragons, le 1er février 1915, passé au 14e R.D., le 1er octobre 1916, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 21 décembre 1914 au 20 décembre 1918.

 

PEROL Gilbert Auguste, né le 11 juin 1871, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Antoine et de Marie POUMEROL, cultivateurs à Gandichoux.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1597 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 10 février 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 13e Escadron Territorial du Train et des Equipages Militaires, le 30 janvier 1916, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 15 septembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 10 février 1915 au 14 septembre 1917.

 

POUMEROL Jean Marie, né le 15 janvier 1871, à la Chomette, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jacques et de Anne FARGENT, cultivateurs à la Chomette, puis à Espinasse.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1608 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 12 novembre 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Renvoyé dans ses foyers, le 12 mars 1915.

Contre l’Allemagne, du 12 novembre 1914 au 12 mars 1915.

 

ROSSIGNOL Jean, né le 5 juillet 1871, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert, né à Saint-Priest, Le Bladeix, le 23 octobre 1827, et de Marie CHABRY, domestique au Marcheix, née à Saint-Priest, Courtine, le 10 septembre 1831, mariés à Saint-Priest le 4 février 1866cultivateurs au Bladeix.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1616 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 11 novembre 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 50e R.I.T., le 4 novembre 1916, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 11 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 3 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 12 novembre 1914 au 2 novembre 1917.

 

TAYTARD François, né le 21 juin 1871, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Saint-Etienne (Loire), le 21 avril 1949. Fils de Annet, né à Saint-Priest, Gandichoux, le 30 avril 1840, et de Marguerite CARTON, cultivatrice à Lafayette, commune d’Espinasse, née à Saint-Priest, le 25 novembre 1838, mariés à Saint-Priest le 12 février 1865, cultivateurs à Gandichoux.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1586 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 12 février 1915, au 13e Escadron Territorial du Train et des Equipages Militaires.

Contre l’Allemagne, du 12 février 1915 au 20 décembre 1918.

 

VERNERET François, né le 13 août 1871, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Le Vernadel, le 4 janvier 1834, et de Antoinette CHAPUT, née à Saint-Maigner, Fontauger, le 7 avril 1835, mariés à Saint-Priest le 9 février 1867, cultivateurs au Vernadel.

Soldat. Classe 1891. Matricule 1639 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 8 mars 1915, aux Services Auxiliaires du 97e Régiment d’Infanterie Territoriale. Mobilisé, le 17 septembre 1916, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 98e R.I.T., le 26 septembre 1916, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 21 mai 1917.

Contre l’Allemagne, du 8 mars 1915 au 16 mai 1915 et du 17 septembre 1916 au 20 mai 1917.

 

Pas de renseignements :

 

JAMES Jean Baptiste, né le 24 janvier 1871, à Couronnet, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François, né à Saint-Priest, Couronnet, le 18 janvier 1848, et de Marie PEROL, domestique à Visignol, née à Saint-Priest, Lacost, le 4 juin 1843, mariés à Saint-Priest le 27 février 1870, cultivateurs à Couronnet.

 

PEROL Joseph Michel, né le 29 janvier 1871, au bourg de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, ouvrier maçon, et de Marguerite CHEVALIER, domiciliés au bourg.

 

GRANDSAIGNE Pierre, né le 16 mars 1871, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean Barthélemy, né à Saint-Priest, Le Cluzel, le 5 avril 1840, et de Marie FAVIER, née à Saint-Priest, Le Davideix, le 12 mai 1839, mariés à Saint-Priest le 19 novembre 1864, cultivateurs au Cluzel.

 

BASSET Guillaume, né le 22 juin 1871, au Pradeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Louise Thuel, cultivateurs au Pradeix.

 

ABAVID Joseph, né le 21 août 1871, à La Barge, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François, né à Saint-Priest, La Barge, le 29 octobre 1840, et de Marie BARSSE, née à Saint-Priest, Les Barsses, le 4 décembre 1846, mariés à Saint-Priest le 2 mars 1867, cultivateurs à La Barge.

 

FAURE Jean, né le 18 septembre 1871, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre, né à Saint-Priest, Perol, le 8 octobre 1846, et de Marie MAZERON, née à Saint-Priest, Mazeron, le 15 février 1852, mariés à Saint-Priest le 20 février 1870, cultivateurs à Lacost.

 

FAURE Michel, né le 5 octobre 1871, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François, né à Saint-Priest, Villemaine, le 13 avril 1832, et de Marie THUEL, domestique à Villemaine, née à Biollet, Termes, le 17 novembre 1845, mariés à Saint-Priest le 4 janvier 1868, cultivateurs à Villemaine.

 

Partager cet article
Repost0
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 09:14

ROUDIER Julien :

Lundi 23 janvier 1922, a eu lieu la ré-inhumation du soldat Roudier Julien, classe 1915, appartenant au 228e Régiment d’Infanterie, tombé au champ d’honneur, le 5 juillet 1916, à Estrées (Somme).

Parmi la nombreuse affluence qui remplissait l’église, on remarquait les enfants des écoles, le Conseil municipal, avec le drapeau de la commune porté par le garde-champêtre, les anciens combattants avec leur drapeau.

Nous adressons à la famille du défunt l’expression de nos sincères condoléances.

Archives Départementales – L’Avenir du Puy-de-Dôme – 5 BIB 4/48 – Journal du 23/01/1922.

Lundi 23 janvier 1922, a eu lieu la ré-inhumation du soldat Roudier Julien, classe 1915, du 228e d’Infanterie, mort pour la France, le 5 juillet 1916, à Estrées (Somme), ramené du front par le dernier convoi.

En tête du cortège marchaient les enfants des écoles, accompagné de leurs maîtres, encadrant le drapeau de la commune, porté par le garde, puis venaient la société des anciens combattants avec son drapeau porté par un mutilé de guerre ; M. le Maire, la municipalité et un grand nombre de parents et d’amis, qui avaient tenu à accompagner le défunt jusqu’à sa dernière demeure.

Archives Départementales – Le Moniteur  du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/83 – Journal du 31/01/1922.

 

BARGE François, ARBITRE Antoine-Félix :

Le 26 mars, a eu lieu la ré-inhumation de deux soldats tombés au champ d’honneur : celle de Barge François, sergent au 105e d'infanterie, tombé à Ricbourg (Oise), le 15 octobre 1914, décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire, et celle de Arbitre Antoine-Félix, caporal au 16e d’infanterie, tombé à Canny-sur-Matz, le 28 novembre 1914.

Une foule nombreuse était venue accompagner ces deux braves à leur dernière demeure.

Nous adressons nos sincères condoléances à leurs familles.

Archives Départementales – L’Avenir du Puy-de-Dôme – 5 BIB 4/46 – Journal du 04/04/1921.

 

DESCHAMPS Victor :

Le 21 avril, a eu lieu la ré-inhumation du soldat Deschamps Victor, classe 1915, tombé au combat d'Andricourt, le 12 septembre 1918. Ce vaillant soldat appartenait au 81e d'infanterie et avait obtenu deux citations ; il était décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire. Une nombreuse assistance est venue l'accompagner à sa dernière demeure.        

Nous offrons à sa famille l'expression nos respectueuses condoléances.

Archives Départementales – L’Avenir du Puy-de-Dôme – 5 BIB 4/46 – Journal du 25/04/1921.

 

AUBIGNAT Jean :

Le 16 juin à 9 heures du matin, a eu lieu la ré-inhumation du corps du caporal Aubignat Jean, de Retaillat, du 263e d’infanterie, classe 1898.

Une foule nombreuse accompagna le corps à l’église et au cimetière.

En tête du cortège marchaient une partie des élèves des écoles, sous la conduite de M. Caillot, secrétaire de mairie et instituteur, une grande partie du conseil municipal, le garde portait le drapeau en tête. Puis venait un ancien combattant de la classe du défunt qui portait une couronne offerte par cette classe.

La bière était portée par les anciens combattants de cette même classe.  

Le défunt laisse une veuve et deux enfants en bas âge. La famille Aubignat, qui est très estimée à Saint-Priest-des-Champs a reçu à l’occasion de cette cérémonie, les marques de vive sympathie que méritait le défunt glorieux défenseur de la Patrie.

Archives Départementales – La Montagne  – 4 Mi 113  – Journal du 19/06/1921.

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 08:40

Merci à ceux qui m'ont confié ces photos. Nous pouvons maintenant les partager.

 

SABY Jean
Decorps-Pierre.jpg  Marcel-Cluzel-de-Boscavert.jpg 
 SABY Jean de Laroche
 DECORPS Pierre
 CLUZEL Marcel de Boscavert
 Dumazet-Jean-Marie.jpg  Moureuil-Marius.jpg  MAIGNOL-Elie.jpg
 DUMAZET Jean-Marie des Barsses
 Moureuil Marius
 MAIGNOL Elie des Barsses
Faure-Eugene-a-Grenoble.jpg  img191.jpg  img192.jpg
 FAURE Eugène de Villemaine
 ?? Pas de nom
 ?? Pas de nom
Barsses-a-Soissons-1915.jpg  Beaufort-Michel-copie-1.JPG  img212.jpg
 BARSSE à Soissons en 1915
 BEAUFORT Michel du Vernadel
 ?? Pas de nom
Partager cet article
Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 10:10

Cette belle carte des conscrits de la classe 1914.

SP-Conscrits-1914.jpg

Les Morts :


CHABRY Marius Annet, né le 1er décembre 1894, à Lamazière, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire et cuisinier. Fils de Annet et de Marie Philomène ROUCHON, cultivateurs à Lamazière.

Voir sa fiche.

 

GRANGE Prosper Julien, né le 5 juillet 1894, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs, cultivateur à Sauret-Besserve. Marié à Sauret-Besserve, le 25 octobre 1913, avec Marie SAURET. Fils de Denis, cantonnier, et de Marie BIDON, cultivatrice au Cluzel. 

 Voir sa Fiche.


LELION Amable Louis, né le 8 avril 1894, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Pierre et de Marie CLUZEL, cultivateurs à Villemaine.

 Voir sa fiche.


PEROL François, né le 28 décembre 1894, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur à Miremont. Fils de Jean Baptiste et de Marie AUBIGNAT, cultivateurs à Lacost.

 Voir sa fiche.


Ils sont revenus :


BOSCAVERT Denis Alphonse

Né le 31 mars 1894, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Ouvrier cordier, puis entrepreneur de sciage et de battage. Marié à Saint-Priest, le 15 juin 1930, avec Marcelle Eugénie Renée VERNERET. Décédé à Saint-Priest le 5 février 1970. Fils de Antoine Gilbert, né à Saint-Priest, Le Vernadel, le 6 octobre 1865, et de Antoinette CHAFFRAIX, née à Saint-Priest, Laussedat, le 24 décembre 1866, mariés à Saint-Priest le 25 juin 1888, cultivateurs au Vernadel.

Soldat. Médaille de la Victoire, Médaille commémorative de la grande guerre. Matricule 1320 au recrutement de Riom. Incorporé, 6 septembre 1914, au 16e Régiment d’Infanterie, passé au 1er Groupe d’Aviation, le 25 mars 1915.

Contre l’Allemagne, du 6 septembre 1914 au 8 septembre 1919.

 

DENIS Jules Félix

Né le 3 juin 1894, au bourg de Saint-Priest-des-Champs, boucher. Marié à Saint-Priest, le 8 janvier 1921, avec Marie Françoise CROMARIAS. Décédé à Cébazat le 10 novembre 1982. Fils de Amable, né à Saint-Priest, Beaufessoux-le-Petit, le 11 avril 1861, et de Marie ROUGHOL, née à Saint-Priest, le Bourg, le 23 avril 1863, mariés à Saint-Priest le 11 juillet 1889, aubergistes au Bourg.

Brigadier, le 12 mars 1917. Médaille de la Victoire, Médaille commémorative de la grande guerre. Matricule 1338 au recrutement de Riom. Incorporé, le 7 septembre 1914, au 1er Régiment d’Artillerie de Montagne de Grenoble, passé au 32e R.A.C., le 5 octobre 1914, passé au 61e R.A., le 1er juillet 1915, passé au 106e Régiment d’Artillerie Lourde, le 26 août 1915, passé au 5e R.A.L., le 27 mai 1916.

Contre l’Allemagne, du 7 septembre 1914 au 8 septembre 1919.

 

FAURE Jean Prosper

Né le 7 décembre 1894, à Lascot, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et forgeron. Décédé aux Ancizes le 26 novembre 1960. Fils de Jean, maréchal, né à Saint-Priest, Buffevent, le 29 juillet 1862, et de Marie GILLET, née à Saint-Priest, Lamazière, le 6 décembre 1858, mariés à Saint-Priest le 20 janvier 1884, cultivateurs à Lascot.

Soldat. Croix de guerre avec étoile d’argent, Médaille de la victoire, Médaille commémorative  de la grande guerre. Matricule 1345 au recrutement de Riom. Incorporé, le 7 septembre 1914, au 1er Régiment d’Artillerie de Montagne, passé au 113e R.A.L., le 28 octobre 1917.

Blessé, le 25 septembre 1915, à la Main de Massiges, par éclat d’obus à la jambe droite et à la tête.

Cité à l’ordre de la Division, n° 39 en date du 21 novembre 1918.

Contre l’Allemagne, du 7 septembre 1914 au 8 septembre 1919.

 

GILLET Jean Clément

Né le 30 janvier 1894, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et manœuvre. Décédé à Saint-Priest le 12 juillet 1978. Fils de Jules, né à Saint-Priest, Perol, le 28 septembre 1852 et de Marie Angélique PEROL, née à Saint-Priest , Perol, le 23 novembre 1858, mariés à Saint-Priest le 26 janvier 1886, cultivateurs à Perol.

Soldat. Matricule 1350 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 26 août 1916, au 4e Régiment du Génie.

Contre l’Allemagne, du 26 août 1916 au 11 novembre 1918.

 

PHELUT Michel

Né le 5 février 1894 à Boscavert, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 13 janvier 1921, avec Marie Marguerite BOUCHET. Décédé aux Ancizes le 2 septembre 1977.  Fils de Antoine, menuisier, né à Saint-Priest, Lacost, le 7 août 1850, et de Victorine BASTERRE, née à  Lyon le 15 juin 1862, mariés à Saint-Priest le 16 février 1878, cultivateurs à Boscavert.

Soldat. Matricule 1370 au recrutement de Riom. Incorporé, le 4 décembre 1914, au 86e Régiment d’Infanterie, passé au 175e R.I., le 24 février 1915, passé au 105e R.I., le 29 décembre 1918.

Blessé, le 25 avril 1915 (son régiment était aux Dardanelles).

Disparu, le 9 octobre 1916, à Petorak (Grèce). Prisonnier à Sofia (Bulgarie), du 10 octobre 1916 au 28 octobre 1918.

Contre l’Allemagne, du 5 février 1914 au 25 février 1915 et du 29 octobre 1918 au 21 septembre 1919. En Orient, du 25 février 1915 au 9 octobre 1916.

 

VERNIOL Marcel Annet

Né le 15 janvier 1894, au Bourg de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Décédé à Saint-Priest le 17 mai 1977. Fils de Joseph Michel, né à Saint-Priest, le Bourg, le 11 juillet 1866, et de Anna  Philomène DUBREUIL, née à Saint-Priest, Le Vernadel, le 6 août 1870, mariés à Saint-Priest le 22 janvier 1893, cultivateurs au Bourg.

Caporal, le 1er février 1919. Matricule 1391 au recrutement de Riom. Incorporé, le 16 décembre 1914, au 96e Régiment d’Infanterie, passé au 164e R.I., le 17 mars 1915, passé au 13e R.I., le 28 juin 1916.

Contre l’Allemagne, du 16 décembre 1914 au 7 septembre 1919.

 

Pas de trace :

CHASSAGNETTE Léon François Jean, né 26 octobre 1894, au Bladeix chez Jean BERAUD, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Brioude (Haute-Loire), le 10 octobre 1923, avec Léonie Anne Marcelle PIALOUX. Décédé à Cébazat le 26 septembre 1978. Fils de Jean, cocher à Chamalières, et de Marie Clémence BERAUD, domiciliés à Chamalières.

 

DABAT Baptiste, né 7 octobre 1894, dans une voiture au Bourg de Saint-Pries-des-Champs. Fils de Jean Julien Georges, marchand-quincailler, et de Claire GAZANION, marchande-mercière, domiciliés à La Souterraine (Creuse).



Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 18:55

Classe-1919-SP.jpg

 

Ils en sont revenus :

 

BARGE Jean Marius, le 8 janvier 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Xavier et de Marie MARTIN, cultivateurs.

Soldat. Classe 1919. Matricule 1309 au recrutement de Riom. Incorporé, le 29 avril 1918, à la 13e Section des Commis et Ouvriers Militaires.

Contre l’Allemagne, du 30 avril 1918 au 23 octobre 1919.

 

CHARVILLAT Blaise Cyprien, né le 20 mars 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Décédé à Enval, le 7 novembre 1935. Fils de Blaise et de Françoise CHABASSIERE, cultivateurs.

Soldat. Classe 1919. Matricule 1410 au recrutement de Riom. Incorporé, le 20 avril 1918, au 121e Régiment d’Infanterie, passé au 321e R.I., le 20 mars 1919, passé au 164e R.I., le 1er avril 1919, passé au 109e R.I., le 13 décembre 1919.

Contre l’Allemagne, du 20 avril 1918 au 23 octobre 1919.

 

DEMOULIN Jean Henri Clément, né le 22 décembre 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, comptable à Montferrand. Fils de Jean Arthème et de Marie AUBIGNAT.

Canonnier Conducteur. Croix du combattant volontaire, décision ministérielle du 19 octobre 1937. Classe 1919. Matricule 1689 au recrutement de Riom. Engagé volontaire pour la durée de la guerre, le 14 décembre 1917, à la mairie de Clermont-Ferrand, au titre du 53e Régiment d’Artillerie. Passé au 6e R.A., le 20 avril 1918, passé au 30e R.A., le 17 mai 1918, passé au 48e R.A., le 20 décembre 1918, passé au 40e R.A., le 20 juillet 1919.

Contre l’Allemagne, du 14 décembre 1917 au 23 octobre 1919.

 

GILLET_Baptiste_49_9.jpgGILLET Jean-Baptiste Gabriel, né le 30 juin 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Pierre  et de Marie TARDIF, cultivateurs.

Soldat. Classe 1919. Matricule 1350 au recrutement de Riom. Incorporé, le 20 avril 1918, au 92e Régiment d’Infanterie, passé au 121e R.I., le 18 juillet 1919.

Contre l’Allemagne, du 21 avril 1918 au 23 octobre 1919.

Au Levant en guerre, du 10 mai 1920 au 2 mars 1921.

 

JOUHET Adolphe Martin, né le 21 juin 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Pierre et de Alexie NENOT, cultivateurs.

Soldat. Médaille coloniale avec agrafe « Maroc ». Classe 1919. Matricule 1357 au recrutement de Riom. Incorporé, le 20 avril 1918, au 105e Régiment d’Infanterie, passé au 9e Régiment de Tirailleurs Algériens, le 26 octobre 1919.

Contre l’Allemagne, du 20 avril 1918 au 23 octobre 1919.

Au Maroc, du 26 octobre 1919 au 15 janvier 1921.

 

LELION_Adrien_59_9.jpgLELION Antoine Adrien Emile, né le 17 avril 1899, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Pierre et de Marie CHAZALE, cultivateurs à Villemaine.

Soldat. Classe 1919. Matricule 1362 au recrutement de Riom. Incorporé, le 16 avril 1918, au 87e Régiment d’Artillerie Lourde, passé au 151e Régiment d’Artillerie à Pied, le 2 août 1919, passé au 5e R.A.P., le 16 septembre 1919, passé au 110e R.A.L., le 2 décembre 1919.

Contre l’Allemagne du 16 avril 1918 au 23 octobre 1919.

 

MAZERON Jean-Baptiste Marie, né le 12 janvier 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Décédé à Saint-Priest, le 4 février 1933. Fils de Jean et de Marie FOURNON, cultivateurs.

Soldat. Classe 1919. Matricule 1373 au recrutement de Riom. Incorporé, le 20 avril 1918, au 28e Bataillon de Chasseurs à Pied

Contre l’Allemagne, du 22 avril 1918 au 23 octobre 1919.

 

RANCE Anatole Adrien Antoine, né le 15 septembre 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Prosper et de Eugénie JOUHET, cultivateurs.

Soldat. Classe 1919. Matricule 1386 au recrutement de Riom. Incorporé, le 20 avril 1918, au 15e Régiment d’Artillerie, passé au 32e R.A., le 24 septembre 1918, passé au 234e R.A.C., le 6 mai 1919.

Contre l’Allemagne, du 21 avril 1918 au 23 octobre 1919.

Au Levant en guerre, du 10 mai 1920 au 2 mars 1921.

 

ROUGHOL Clément Lucien Marius, né le 18 octobre 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Jean et de Anne GRAND, cultivateurs.

Caporal, le 28 juin 1919. Classe 1919. Matricule 1394 au recrutement de Riom. Incorporé, le 16 avril 1918, au 139e Régiment d’Infanterie, passé au 2e Régiment de Tirailleurs  de Marche, le 30 juillet 1919.

Contre l’Allemagne, du 16 avril 1918 au 23 octobre 1919.

Au Levant en guerre, du 29 mars 1920 au 17 février 1921.

 

Les réformés :

 

LHÉRITIER François Gilbert, né le 6 février 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Jacques et de Marie JAMES, cultivateurs.

Classe 1919. Matricule 1363 au recrutement de Riom. Réformé.

 

 TIXIER Justin 54 9TIXIER François Justin, né le 5 août 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Jean et de Marie FAURE, cultivateurs.

Classe 1919. Matricule 1404 au recrutement de Riom. Réformé.

 

 

 

Ils habitaient Saint-Priest en 1919 :

 

DUFAL Marius, né le 26 juin 1899, commune de Youx, célibataire. Fils de Gilbert et de Marie CAILLOT, cultivateurs à Saint-Priest.

 

DELAROCHE Pierre, né le 19 juin 1899, commune de Pionsat, célibataire. Fils de Gilbert et de Louise SANVOISIN, cultivateurs à Saint-Priest.

 

Pas de renseignements :


DUMAS Adolphe Denis, né le 6 novembre 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs.

POUMEROL François Félix, né le 11 septembre 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs.

ROUGIER Lucien François, né le 25 août 1899, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 23:26
Inauguration du Monument aux Morts le 3 avril 1921







Partager cet article
Repost0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 10:18

Quelques soldats Morts pour la France, originaires de Saint-Priest-des-Champs, et dont les noms apparaissent sur d'autres monuments.


FAVIER Antoine Gilbert

 

Né le 16 novembre 1879, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Fils de Annet et de Marie PAYRARD.


Caporal.

340e Régiment d'Infanterie de Réserve de Grenoble.

 

Disparu au combat, le 25 juin 1916.

Secteur de Verdun.

 

Inhumé à


Matricule 881 au recrutement de Riom. Classe 1899.

Matricule 1748 bis au Corps.

 

Le jugement déclaratif de décès a été rendu par le tribunal civil de Riom, le 11 octobre 1921, et il fixe le décès à Thiaumont (55).

L'acte a été transcrit à Saint-Julien-la-Geneste, le 18 novembre 1921.

 


FAVIER Henri Francisque

 

Né le 23 juin 1892, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Fils de Annet et de Marie PAYRARD.

 

Soldat.

30e Bataillon de Chasseurs Alpins de Grenoble.

 

Tué à l'ennemi, le 22 juillet 1915.

Au combat du Linge, secteur de Colmar (68).

 

Inhumé à

 

Matricule 475 au recrutement de Riom. Classe 1912.

Matricule 3001 au Corps.

 

L'acte a été transcrit à Saint-Julien-la-Geneste, le 19 novembre 1915.


LAGUET Martin Eugène


Né le 9 décembre 1880, à Bargheon, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Domicilié à Dontreix (23).

Fils de Gervais Jean et de Marguerite AMOUROUX.


Soldat.

321e Régiment d'Infanterie de Réserve de Montluçon.

 

Tué à l’ennemi, le 27 octobre 1916.

Devant Douaumont (55).


Inhumé à

 

Matricule 781 au recrutement de Riom. Classe 1900.

Matricule 11551 au Corps.

 

L’acte a été transcrit, à Dontreix (23), le 1er avril 1917.

 

LHÉRITIER Louis Joseph

 

Né le 29 mars 1880, à La Carte, commune de Saint-Priest-des-Champs,

Fils de Gilbert et de Françoise LELION.

 

Soldat.

305e Régiment d'Infanterie de Réserve de Riom.

 

Tué à l'ennemi, le 12 novembre 1914.

A Fontenoy (Aisne).

 

Inhumé à

 

Matricule 383 au recrutement de Riom. Classe 1900.

Matricule 13940 au Corps.

 

Le jugement déclaratif de décès a été rendu par le tribunal civil de Riom, le 9 février 1922.

L'acte a été transcrit à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 3 décempbre 1915.


MAZERON Annet

 


Né le 25 novembre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Domicilié à Villosanges.

Fils de Jacques et de Marie MOLLE.

 

Soldat.

63e Régiment d'Infanterie de Limoges.

 

Tué à l'ennemi, le 25 janvier 1916.

A Thélus (Pas-de-Calais).

 

Matricule 691 au recrutement de Riom. Classe 1911.

Matricule 5320 au Corps.

 

L'acte a été transcrit à Villosanges, le 20 juin 1916.


PEROL François

 


Né le 28 décembre 1894, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Domicilié à Miremont.

Fils de Jean Baptiste et de Marie AUBIGNAT.

 

Soldat.

31e Régiment d'Infanterie de Melun-Paris.

 

Tué à l'ennemi, le 19 mars 1916.

A Vauquois (Meuse).

 

Inhumé à la Nécropole Nationale de Vauquois (55), tombe individuelle n° 1939.

 

Matricule 1565 au recrutement de Riom. Classe 1914.

Matricule 10291 au Corps.

 

L'acte a été transcrit à Miremont, le 13 janvier 1916.


ROUDIER Antoine Joseph

 


Né le 26 octobre 1896, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs.

Fils de Gilbert et de Marie Anne VERNERET.


Soldat.

41e Régiment d'Infanterie Coloniale de Réserve d'Ivry.

 

Tué à l'ennemi, le 20 mars 1917.

A Jussy (Aisne).

 

Inhumé à

 

Matricule 623 au recrutement de Rhône Sud (69). Classe 1916.

Matricule 10051 au Corps.

L'acte a été transcrit à Tarare (Rhône), le 6 juillet 1917.


Partager cet article
Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 13:43
Le 1er février 1920, le Conseil municipal approuve le projet de monument aux Morts pour la Patrie pour la somme de 15 500 francs.

Ce monument qui a été conçu et dessiné par M. François CLERMONT, architecte, 2 rue Chaptal à Paris, sera exécuté en pierre dure de Villebois (Ain), avec une bordure en même pierre, et sera surmonté d'un coq en bronze.

La pose de ce monument est assurée par les soins de M. CLERMONT, qui en a pris la fourniture forfaitaire, non compris les fondations, ni le transport de la gare à pied d'oeuvre.

La souscription publique produira 14 500 francs, dont 200 offert par la Compagnie Hydro-Électrique d'Auvergne.


La Société Anonyme des Mines de Houille de Saint-Gervais-d'Auvergne, en liquidation, offre gracieusement les 24 mètres de grille. Cette grille sera récupérée au puits Beaudot à La George et d'autres fragments provenant de La Pèze.

Les 4 obus de 280 mm (à titre de trophée de guerre), seront livrés par le parc d'artillerie annexe d'Orange.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Les Barsse de la Creuse
    1-Avant-propos Au cours de recherches dans les registres de l’état-civil de la commune d’Évaux-les-Bains, je suis tombe par hasard sur une famille Barsse. Le patronyme n’étant pas du tout courant dans cette partie de la Creuse, on en trouve à Charron,...
  • Partis en Saône-et-Loire
    Ce ne sont certainement pas les seuls. La liste se complétera au fil des découvertes. La Chapelle-de-Guinchay Annet BARGE, fils de Jean BARGE et de Marie ARBITRE, cultivateurs demeurant au village du Cluzel. Maçon à La Chapelle-de-Guinchay, né le 16 mai...
  • Charles Michel ROUCHON
    Né le 5 février 1903 à Saint-Priest-des-Champs (Puy-de-Dôme), mort le 20 septembre 1985 à La Verrière (Yvelines) ; instituteur dans le Puy-de-Dôme ; militant du SNI ; maire socialiste de Fernoël (Puy-de-Dôme). Fils de Jean ROUCHON, cultivateur demeurant...
  • Jean PETIT, un maire, une généalogie
    Maçon en 1863 ; Cultivateur en 1872 ; Aubergiste en 1873 ; Propriétaire et aubergiste au bourg de Saint-Priest-des-Champs en 1877. Élu pour son premier mandat de Conseiller municipal, le 23 Janvier 1881, au deuxième tour du scrutin, avec 137 voix ; Maire...
  • Inhumations 1628 - 1633
    Vue 66 Anthonia DARD, inhumée le 23 juin 1628, femme à Pierre PEROL dit Dufourd, du village de Lamazière. Vue 67 Anthonia DELAQUARTE, inhumée dans l’église le 25 juin 1628, femme à Jehan SIMON de ce bourg de Saint-Priest. Vue 67 Jacques N., métayer au...
  • Les galibots
    Sans commentaire ! Souvent au pays des gueules noires les enfants faisaient comme leurs pères et descendaient au fond de la mine , la vie souvent était difficile ,avant...
  • Relevés baptêmes (Article 11) + Synthèse patronyme PEROL
    Archives Départementales : Cote 6 E 408-1 Années 1577 à 1747 Naissances du 22 mars 1654 au 7 juin 1654 Vue 194 Antoine MARCHEIX et Françoise MARCHANT, du village de Laval, dont : Mathieu, né le 22 et baptisé le 24 mars 1654 à Saint-Priest-des-Champs [1]...
  • Photos J.S.S.P.
    Photos de la collection de Jean-Louis FAURE aimablement prêtées par Marcelle sa maman. Vous pouvez me transmettre les noms !
  • Relevés baptêmes (Article 10)
    Archives Départementales : Cote 6 E 408-1 Années 1577 à 1747 Naissances du 5 vril 1640 au 19 mars 1654 Vue 180; Anthoine QUARTON et Michelle AMBLARD, du village de Retailhat, dont : Gilbert, né le 5 et baptisé le 6 avril 1640 à Saint-Priest-des-Champs...
  • La stévia : L'herbe sucrée
    Une petite parenthèse pour ceux qui veulent consommer autrement! À chaque plante médicinale son lot d’appropriations, d’interdictions, de brevets, d’extraction moléculaire et autres joyeusetés… La Stévia, la fameuse herbe sucrée, n’échappe malheureusement...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">