Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 22:46

Les morts :

 

LAMADON Augustin Henri Jean, né le 20 février 1891, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Léon et de Marie BERAUD, cultivateurs au Bladeix.

Soldat. Matricule 515 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 1er octobre 1912, au 30e Régiment de Dragons de Saint-Etienne, escadron à pied.

Tué à l’ennemi, le 28 janvier 1915, à la grande dune (Enseveli dans une tranchée), à Nieuport les Bains (Belgique).

L’acte a été transcrit à Saint-Priest-des-Champs, le 15 mars 1916.

Le corps a été restitué à la famille, le 20 mai 1922.

Voir sa fiche 

 

PEROL Jules Anatole, né le 5 septembre 1891, au Moulin de Laval, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Annet et de Marie VALANCHON, meuniers au moulin de Laval.

Soldat. Matricule 527 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 9 octobre 1912, au 98e Régiment d’Infanterie, passé au 69e R.I., le 29 décembre 1914, passé au 367e R.I., 73e Division d’Infanterie, 4e Compagnie de Mitrailleuses, le 22 octobre 1916.

Blessé, le 4 mars 1918, à Largitzen (68), grosse plaie cuisse droite, plaie pénétrante au genou droit, plaie contuse au niveau épine iliaque. Hémorragie par obus.

J.M.O. du 367e R.I., journée du 4 mars 1918 : « Coups de main sur la Poste Avancé du Bois Carré, le 4, au petit jour, après des tirs de diversion et d’encerclement exécutés sur divers points du secteur. Trois colonnes d’environ 20 hommes chaque, viennent se heurter à nos réseaux, sont pris sous les feux des mitrailleuses et se replient en hâte, devant la résistance de la garnison ». Pertes : 1 tué, 9 blessés graves dont PEROL Anatole, 14 autres blessés.

Décédé, le 4 mars 1918, à l’hôpital d’évacuation de Morvillars (90), des suites de ses blessures de guerre.

L’acte a été transcrit à Saint-Priest-des-Champs, le 10 mai 1918.

Le corps a été restitué à la famille, le 11 juillet 1922.

 

 

TIXIER Pierre, né le 8 mai 1891, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire et cultivateur-maçon. Fils de Guillaume et de Marie BERAUD, cultivateurs à Perol.

Soldat. Matricule 549 au recrutement de Riom. Incorporé, le 22 décembre 1914, au 86e Régiment d’Infanterie, passé au 38e R.I., le 23 avril 1915, passé au 6e Régiment d’Infanterie Coloniale, 9e Cie, le 19 octobre 1915.

Décédé, le 14 avril 1917, ambulance 2/150, entre Vendresse-Beaulne (02) et la ferme Troyon, des suites de ses blessures de guerre. Blessures reçues au combat du Chemin des Dames, à Cerny-en-Laonnois (02).

L’acte a été transcrit, à Saint-Priest-des-Champs, le 2 juillet 1917.

Le corps a été restitué à la famille, le 27 octobre 1921.

 

 

MAZERON Annet, né le 25 novembre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon à Villosanges. Fils de Jacques et de Marie MOLLE, cultivateurs à Carton, puis à Villosanges.

Soldat. Matricule 691 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 1er octobre 1912, au 16e Régiment d’Infanterie, passé au 63e R.I. le 28 septembre 1915.

Tué à l’ennemi à Thélus (62), le 25 janvier 1916.

L’acte a été transcrit, à Villosanges, le 20 juin 1916.


Ils en sont revenus :

 

ARBITRE Jean Marie, né le 18 août 1891, aux Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Marie BOURDUGE,  cultivateurs aux Barsses.

Caporal, le 14 octobre 1914, Sergent, le 12 mai 1916. Classe 1911. Croix de guerre, avec étoile de bronze, étoile d’argent et palme de bronze. Médaille militaire, pour prendre rang au 16 juin 1920, J.O. du 1er janvier 1921. Matricule 457 au recrutement de Riom. Incorporé, le 8 octobre 1912, au 16e Régiment d’Infanterie.

Intoxiqué, le 16 août 1918, à Cerseuil (Aisne).

Cité à l’ordre de la 50e Brigade, n° 40 en date du 6 novembre 1916 : « Du 26 octobre au 2 novembre 1916, a fait preuve des plus grandes qualités militaires de bravoure et de sang froid, dans l’organisation et l’entretien de son réseau téléphonique dans le secteur du Régiment. N’a cessé de se prodiguer nuit et jour, travaillant avec ses hommes au placement et à la réparation des lignes téléphoniques, sous le tir de l’artillerie allemande, donnant à chaque instant le plus bel exemple de courage et d’abnégation. A réussi à assurer des liaisons téléphoniques dans des circonstances extrêmement difficiles. Très bon sergent téléphoniste, brave et dévoué ».

Cité à l’ordre de la 11e Armée, n° 920 en date du 4 octobre 1917 : « Pendant la nuit du 19 au 20 août 1917 et toute la journée du 20, chargé d’établir la liaison téléphonique entre le P.C. du Colonel et le Chef de Bataillons, a réparé lui-même les lignes sous de violents tirs d’artillerie, donnant ainsi le plus bel exemple de courage et d’abnégation à ses hommes ».

Cité à l’ordre de la 25e Division, n° 617 en date du 18 août 1918 ; « Pendant les combats du … et des jours suivants, Chef du  groupe des liaisons d’un Bataillon à ....(déchiré) ».

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 2 avril 1919.

 

BASSET Pierre, né le 9 décembre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gervais et de Amable DETEIX, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Croix de guerre, avec deux étoiles de bronze.  Matricule 468 au recrutement de Riom. Incorporé, le 8 octobre 1913, passé au 158e Régiment d’Infanterie, le 5 novembre 1914, passé au 17e R.I., le 20 novembre 1915, passé au 171e R.I., le 21 avril 1916, passé au 35e R.I., le 18 mars 1919, passé au 4e R.I., le 25 avril 1919.

Blessé à Bouchavesnes, le 20 septembre 1916, par éclat d’obus à l’épaule gauche.

Cité à l’ordre de la 254e Brigade, n° 76 en date du 18 octobre 1916 : « Quoique blessé est resté à son poste de combat et a continué pendant l’attaque du 20 septembre 1916 à faire le coup de feu ».

Cité à l’ordre du 171e Régiment d’Infanterie, n° 843 en date du 12 septembre 1918 : « Excellent soldat ayant toujours eu une belle attitude au feu. Vient de nouveau de se signaler à l’attaque de la Ferme de la Panneterie (80), le 3 septembre 1918, a atteint d’un seul élan l’objectif qui lui était assigné et conservant le terrain conquis malgré deux sérieuses contre-attaques ennemies ».

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 17 août 1919.

 

BOSCAVERT Jean, né le 1er août 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Antoine Gilbert et de Antoinette CHAFFRAIX, cultivateurs.

Caporal, le 13 octobre 1918, Sergent, le 18 décembre 1918. Classe 1911. Croix de guerre. Matricule 474 au recrutement de Riom. Incorporé, le 8 octobre 1913, au 3e Groupe d’Aérostiers, passé au 1er Groupe, le 1er janvier 1914, passé au 10e Régiment d’Infanterie, le 8 avril 1917, passé au 134e R.I., le 1er juillet 1917, passé au 9e R.I., le 11 janvier 1918.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 29 août 1919.

 

CHAFFRAIX Jean, né le 18 août 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié le 20 Mars 1922 à Marie Joséphine DUMAZET. Gendarme à Feurs (Loire). Décédé à Feurs (Loire) le Lundi 3 Août 1925. Fils de Amable et de Anne ROSSIGNOL, cultivateurs.

Brigadier, le 20 août 1915, Maréchal des Logis, le 6 juillet 1917. Classe 1911. Matricule 481 au recrutement de Riom. Incorporé, le 10 octobre 1912, au 1er Régiment d’Artillerie de Montagne, passé au 2e R.A.M., le 4 septembre 1917, passé au 1er R.A.M., le 12 février 1919.

Cité à l’ordre de la Brigade, n° 62 en date du 28 janvier 1919.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 28 janvier 1919.

 

DEMOULIN Jean, né le 20 janvier 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Charles et Marie DARGNAT, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Matricule 496 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 octobre 1912, au 139e Régiment d’Infanterie.

Blessé à l’œil droit, à Gauchy (02), le 17 avril 1917. Soit au Moulin de Tous Vents (2e Bataillon), soit au Pire Aller (3e Bataillon).

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 22 mars 1919.

 

DENIS Ferdinand Michel, né le 29 avril 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, boucher. Fils de Amable et de Marie ROUGHOL.

Soldat. Classe 1911. Matricule 497 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 octobre 1912, au 139e Régiment d’Infanterie, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 15 juin 1918, passé au 139e R.I., le 2 janvier 1919.

Blessé, le 2 septembre 1914, à Rambervillers (88), plaie en séton face postérieure de la cuisse gauche par éclat d’obus.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 24 septembre 1919.

 

GILLET Amable, né le 17 mars 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de Jean et de Françoise TIXIER, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Croix de guerre, Médaille de la Victoire. Matricule 510 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 octobre 1912, au 38e Régiment d’Infanterie.

Cité à l’ordre du Régiment, n° 467 en date du 28 novembre 1918 : « Bon soldat consciencieux et dévoué, a pendant toute la campagne et en toutes circonstances rempli les charges de son emploi ».

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 4 septembre 1918.

 

NÉNOT Marien Jean, né le 15 novembre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre Alexis et de Marie Anne TAYTARD, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Matricule 524 au recrutement de Riom. Incorporé, le 8 octobre 1912, au 98e Régiment d’Infanterie.

Blessé, le 20 août 1914, à Sarrebourg (Moselle), par coup de feu à la cuisse droite.

Chevalier de la Légion d'honneur, par décret du 20 juillet 1942, pour prendre rang au 1er juin 1938 ; Médaille Militaire à compter du 24 juin 1915, J.O. du 24 juillet 1915 « Belle attitude au feu a été amputé de la jambe droite ».

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 2 septembre 1915.

 

PANNETIER Jean, né le 20 mai 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, facteur PTT à Gouttières. Fils de Jean et de Anne MESSAGE.

Soldat. Classe 1911. Croix de guerre, avec étoile de bronze. Matricule 525 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 21 décembre 1914, au 149e Régiment d’Infanterie, passé au 140e R.I., le 4 août 1915, passé au 173e R.I., le 15 juillet 1916.

Blessé, le 16 mai 1916, au fort de Tavannes, plaie région pariétale droite par éclat de pierre.

Blessé, le 8 mai 1917, à Louvemont (Meuse), enfoncement circonscrit du crâne pariétal (Trépanation).

Cité à l’ordre du Régiment, n° 86 en date du 29 décembre 1916 : « Fusiller mitrailleur...... » ; Document déchiré.

Contre l’Allemagne, du 21 décembre 1914 au 16 novembre 1918.

 

PHELUT Clément Jacques, né le 10 mars 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François Julien et de Marie CLUZEL, cultivateurs.

Tambour, le 9 novembre 1913. Classe 1911.  Croix de guerre ; Médaille militaire, par décret du 26 octobre 1937, J.O. du 7 novembre 1937. Incorporé, le 9 octobre 1912, au 98e Régiment d’Infanterie, passé au 16e R.I., le 3 février 1915, passé au 201e R.I., le 1er juillet 1915.

Cité à l’ordre du 201e Régiment d’Infanterie, le 15 juillet 1918.

Blessé, le 25 septembre 1914, au Bois des loges, commune Beuvraignes (Somme), par éclat d’obus.

Blessé, le 16 avril 1917, à Craonne (Aisne), plaie au genou gauche par balle.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 6 septembre 1919.

 

ROUCHON Gilbert François, né le 30 avril 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, tailleur. Fils de Jean et de Marie DEMOULIN.

Soldat. Classe 1911. Matricule 537 au recrutement de Riom. Incorporé, le 8 octobre 1912, au 16e Régiment d’Infanterie, passé au 105e R.I., le 19 juillet 1914.

Fait prisonnier à Malancourt (Meuse), le 23 mars 1916.

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 23 mars 1916 et du 18 décembre 1918 au 16 août 1919.

En captivité à Dülmen (Allemagne), du 23 mars 1916 au 17 décembre 1918.

 

TARDIF Annet, né le 13 octobre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de Marien et de Marie CARTON, cultivateurs. Soutien de famille.

Soldat. Classe 1911. Matricule 545 au recrutement de Riom. Incorporé, le 10 octobre 1912, au 92e Régiment d’Infanterie, passé au 13e Escadron du Train et des Équipages Militaires, le 28 décembre 1915, passé au 121e R.I., le 12 décembre 1916, passé au 23e Régiment d’Artillerie de Campagne, le 22 juin 1918.

Blessures de guerre : Obus cuisse droite, cicatrice petite substance des muscles extérieurs, faiblesse et limitation des mouvements du genou. Balle séton musculaire cuisse gauche, le 19 septembre 1914.

Contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 22 mars 1919.

 

SABY Etienne François, né le 8 février 1891, commune de Biollet. Cultivateur à Saint-Priest. Fils de François et de Françoise BERAUD, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Matricule 546 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 octobre 1912, au 53e Régiment d’Artillerie, passé au 216e Régiment d’Artillerie de Campagne, le 1er avril 1917.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 15 août 1919.

 

TIXIER François Lucien, né le 27 décembre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jacques et de Marie FAURE, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Matricule 2011 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 janvier 1915, au 3e Régiment de Chasseurs à Cheval, passé au 3e Régiment de Hussards, le 26 avril 1915, passé au 149e Régiment d’Infanterie, le 2 septembre 1916, passé au 105e R.I., le 1er janvier 1919.

Fait prisonnier, le 15 juillet 1918, au Trou Bricot, Souain-Perthes-lès-Hurlus (Marne).

Contre l’Allemagne, du 16 janvier 1915 au 14 juillet 1918 et du 30 novembre 1918 au 21 juillet 1919. En captivité à Worms (Allemagne), du 15 juillet 1918 au 29 novembre 1918.

 

VALENCHON Alexandre Gilbert, né le 14 mars 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de Jean et de Marie BARGE, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Matricule 550 au recrutement de Riom. Incorporé, le 1er octobre 1912, au 3e Régiment de Chasseurs à Cheval, passé au 11e R.C.C., le 21 novembre 1914.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 17 mars 1919.

 

VERNIOL Joseph Gilbert, né le 17 novembre 1891, commune de Saint-Priest-des-Champs, zingueur. Fils de Michel Antoine et de Jeanne MASSON, cultivateurs.

Soldat. Classe 1911. Matricule 552 au recrutement de Riom. Incorporé, le 8 octobre 1912, à la 25e Section d’Infirmiers Militaires. Engagé volontaire, le 1er octobre 1914, au titre du 23e Régiment d’Infanterie Coloniale, passé au 13e Escadron du Train et des Équipages Militaires, le 25 mars 1916, passé au 14e E.T.E.M., le 16 mars 1919.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 14 mars 1915 et du 16 mars 1919 au 1er août 1919.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:10

Reprise de l'article du 18 octobre 2010.

Ils ont participé, avec le ou les régiments auxquels ils appartenaient, à la guerre de 14-18.

Vu leur âge, ils étaient souvent mobilisés dans les régiments de réserve ou des territoriaux. Ils n'ont certainement jamais vu le front, mais ont tout fait de "l'intérieur" pour le nécessaire de ceux qui se battaient. Ils ont été rapidement détachés pour l'agriculture et l'industrie qui manquaient de main-d'oeuvre. A 40 ans, ils méritent une page.

 

Ils sont au monument de Saint-Priest:


 

BERAUD Jean-Baptiste, né le 31 octobre 1874, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Françoise GRANDSAIGNE, domiciliés à Miremont. Marié à Anne Julie LUBIERE, domiciliée à Saint-Priest, le 27 janvier 1907, à Miremont.

Canonnier-conducteur. Classe 1894. Matricule 2053 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 4 août 1914, pour la conduite des chevaux de réquisition. Incorporé, le 5 août 1914, au 53eRégiment d’Artillerie de Clermont-Ferrand, sous le matricule 980.

Décédé à l’hôpital temporaire N° 64 d’Issoire (63), le 30 octobre 1914.

L’acte de décès du 30 octobre 1914, dressé à Issoire, a été transcrit à Saint-Priest-des-Champs, le 1ernovembre 1914.

 

Voir sa Fiche 

 

RANCE Antoine Eugène, né le 25 janvier 1874, au Bourg, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre et de Marie POUGHEON, cultivateurs au Bourg. Marié, à Saint-Priest des Champs le 16 avril 1899, à Marie CLUZEL.

Soldat. Mobilisé, le 4 août 1914, pour la conduite des chevaux de réquisition (12/122). Retour dans ses foyers, le 21 septembre 1914. Incorporé, le 17 janvier 1915, au 16eRégiment d’Artillerie de Campagne.

Renvoyé dans ses foyers, le 9 mars 1915, comme père de 6 enfants.

Décédé de maladie, le 29 février 1916, à Saint-Priest-des-Champs.

 

Il est au monument d'Espinasse :

 

PEROL Jean-Marie, né le 3 mai 1874, au Bourg, commune de Saint-Priest-des-Champs, instituteur à Espinasse. Fils de Jacques et Antonine DUFAL, cultivateurs à Espinasse.

Soldat. Matricule 2069 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 6 août 1914, au 16eRégiment d’Artillerie.

Décédé, le 24 mars 1915, en congé de convalescence à Lyon (69).


 

***********************************

 

BARSSE Jean, né le 19 décembre 1874, aux Chaussades, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Michel et de Jeanne PERRIN, cultivateurs aux Chaussades.

Caporal, le 23 septembre 1896, Sergent, le 19 septembre 1897, Adjudant, le 20 juin 1916. Classe 1894. Matricule 2071 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 10 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 48e R.I.T., le 1er avril 1917, passé au 87e R.I.T., le 20 août 1917, passé au 106e R.I.T., le 16 septembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 9 août 1914 au 29 novembre 1918.

 

BASSET Félix Mathieu, né le 1er juin 1874, au Pradeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Sauret-Besserve, le 26 juillet 1946. Fils de François et de Louise THUEL, cultivateurs au Pradeix.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2034 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 18 mars 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie. Renvoyé, le 31 mars 1915. Mobilisé, le 25 octobre 1915, aux Services Auxiliaires de la 13e Section des Commis et Ouvriers Militaires, passé au 92e Régiment d’Infanterie, le 10 décembre 1915, passé au 6e Régiment du Génie, le 8 août 1916.

Mis en sursis d’appel, du 11 janvier 1918 au 28 février 1919, à la Compagnie du Gaz de Clermont-Ferrand.

Contre l’Allemagne, du 18 au 31 mars 1915 et du 25 octobre 1915 au 10 janvier 1918.

 

BASTERRE Antoine, né le 26 août 1874, à Boscavert, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Marien et de Gilberte CHAFFRAIX, cultivateurs à Boscavert.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2079 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 août 1914, au Groupe Territorial du 15e Régiment d’Artillerie, passé au 10e Régiment d’Artillerie à pied, le 7 juillet 1915, passé au 40382e R.A.L., le 11 septembre 1915, passé au 83e R.A.L., le 11 décembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 3 août 1914 au 3 janvier 1919.

 

BOUDOL Joseph, né le 17 avril 1874, à Lébeaupin, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Lyon 9e, le 1er juillet 1902, avec ? Fils de Jean et de Rose MASSON, cultivateurs à Lébeaupin.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2047 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 7 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 98e R.I.T., le 11 novembre 1914, passé à la 14e Section d’Infirmiers Militaires, le 20 mars 1918

Contre l’Allemagne, du 7 août 1914 au 20 janvier 1919.

 

CHANUT Jacques Auguste,né le 16 janvier 1874, à La Carte, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Tarare (Rhône), le 18 septembre 1897, avec Philomène DEZISSERT. Fils de Jean, cantonnier, né à Saint-Priest, La Carte, le 20 août 1836, et d’Antoinette PEROL, née à Saint-Priest, le 7 juin 1847, mariés à Saint-Priest, le 9 avril 1870, domiciliés à La Carte.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2088 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 99e R.I.T., le 30 janvier 1916, passé au 102e R.I.T., le 8 février 1918.

Détaché au titre de la Compagnie électrique de la Loire à Saint-Etienne, le 7 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 6 novembre 1917.

 

DENIS Pierre Adolphe, né le 1er décembre 1874, au Bourg de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Grandsaigne, le 4 décembre 1846, et de Marie Edwige FAVIER, née à Saint-Priest, le 14 mars 1849, mariés à Saint-Priest, Le Crest, le 7 juin 1869, aubergistes au Bourg.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2040 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 17 août 1914, au 21e Bataillon du Génie (Sapeurs télégraphistes), passé au 8e R.G., le 15 août 1915, passé au 5e R.G., le 20 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 17 août 1914 au 11 mars 1919.

 

DEMOULIN Annet Félix, né le 16 septembre 1874, à Visignol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Denis, né à Saint-Priest, Visignol, le 29 mai 1827, et de Marie LECUYER, née à Saint-Priest, La Sauvolle, le 27 février 1832, mariés à Saint-Priest, le 8 février 1863, cultivateurs à Visignol.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2091 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 16e Bataillon de Chasseurs à Pied, le 6 novembre 1914, passé au 4e Bataillon Territorial de Chasseurs à Pied, le 6 novembre 1914, passé à la 14e Section d’Infirmiers Militaires, le 16 janvier 1917, passé au 4e B.C.P., le 1er novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 1er janvier 1919.

 

GILLET Auguste Michel,né le 2 avril 1874, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Perol, le 1er novembre 1843, et de Claudine BOUDOL, née à Saint-Priest, Perol, le 11 octobre 1850, mariés à Saint-Priest, le 23 février 1873, cultivateurs à Perol.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2066 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 18 mars 1915, au 10e Régiment Territorial d’Artillerie à Pied, passé au 84e Régiment d’Artillerie Lourde, le 1er juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 18 mars 1915 au 5 mai 1919.

 

GILLET Jean Félix Régis, né le 26 février 1874, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre, né à Saint-Priest, Perol, le 4 novembre 1840, et de Marie PEROL, née à Saint-Priest, Perol, le 1er avril 1855, mariés à Saint-Priest, le 23 février 1873, cultivateurs à Perol.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2010 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 5 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 100e R.I.T., le 1er avril 1915, passé au 403e R.I., le 4 décembre 1916, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 5 mars 1915 au 14 juin 1917.

Détaché comme agriculteur (catégorie A), le 15 juin 1917.

 

GRANGE Gervais Félix,né le 10 décembre 1874, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Marien, né à Saint-Priest, Le Cluzel, le 2 octobre 1851, et de Gilberte ROUCHON, née à Saint-Priest, Le Cluzel, 19 janvier 1842, mariés à Saint-Priest, le 19 juin 1870, cultivateurs au Cluzel.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2076 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 98e R.I.T., le 11 novembre 1914.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 1er janvier 1919.

 

JOUHET Jean, né le 27 octobre 1874, à Carton, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d’Annet, né à Saint-Priest, Carton, le 11 juillet 1847, et d’Anne GILBERT, née à Saint-Priest, Chez-Dousset, le 27 novembre 1849, mariés à Saint-Priest, le 25 janvier 1874, cultivateurs à Carton.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2107 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 décembre 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 4e Régiment d’Infanterie Coloniale, le 16 février 1915, passé au 88e R.I.T., le 21 novembre 1915, passé au 6e Régiment du Génie, le 19 janvier 1916.

Contre l’Allemagne, du 25 décembre 1914 au 4 janvier 1919.

 

LASCIOUVE Claude, né le 1er novembre 1874, à Lamazière, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre, né à Saint-Priest, Lamazière, le 7 avril 1846, et d’Anne POUGHEON, née à Saint-Priest, Lamazière, le 17 septembre 1848, mariés à Saint-Priest, le 10 mai 1870, cultivateurs à Lamazière.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2089 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 2 janvier 1919.

 

LECUYER Pierre,né le 27 novembre 1874, à Carton, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d’Annet, né à Saint-Priest, Carton, le 7 septembre 1847, et d’Anne MOLLE, née à Saint-Priest, le 15 septembre 1847, mariés à Saint-Priest, Boscavert, le 7 avril 1872, cultivateurs à Carton.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2080 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 98e R.I.T., le 11 novembre 1914, passé au 43e R.I.T., le 20 mars 1918.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 31 décembre 1918.

 

MAZERON Jacques Philippe, né le 9 juillet 1874, à Lamazière, commune de Saint-Priest-des-Champs, maréchal-ferrant. Décédé à Maringues, le 9 juin 1945. Fils de Jean et de Marie LASCIOUVE, cultivateurs à Lamazière.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2010 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 août 1914, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie. Renvoyé, le 22 août 1914 ; rappelé, le 1er novembre 1914. Passé au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 30 janvier 1916.

Mis en sursis d’appel, le 27 juillet 1917 et jusqu’au 15 février 1918, comme maréchal-ferrant à Maringues.

Contre l’Allemagne, du 3 au 22 août 1914, du 1er novembre 1914 au 26 juillet 1917 et du 16 février 1918 au 22 février 1919.

 

NENOT Jean-Marie Baptiste, né le 6 mai 1874, à Visignol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, maréchal, né à Saint-Priest, Visignol, le 7 juin 1843, et de Marie MAZERON, née à Saint-Priest, le 6 février 1844, Mariés à Saint-Priest, le 4 mai 1872, cultivateurs à Visignol.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2094 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 31 décembre 1918.

 

PHELUT Amable, né le 13 mai 1874, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Michel, né à Saint-Priest, Lacost, le 13 janvier 1844, et de Marie PEROL, née à Saint-Priest, Villemaine, le 20 novembre 1848, mariés à Saint-Priest, le 17 février 1867, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2024 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 59e R.I.T., le 23 juin 1915, passé au 9e R.I.T., le 10 juillet 1918, passé au 501e R.I.T., le 1er avril 1918.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 2 janvier 1919.

 

PHELUT Amable, né le 21 novembre 1874, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie LECUYER, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2056 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 octobre 1915, à la 13e Section des Commis et Ouvriers Militaires, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 25 octobre 1915 au 15 juin 1917.

Détaché comme agriculteur (catégorie A), le 16 juin 1917.

 

PHELUT Michel, né le 25 janvier 1874, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean-Baptiste et d’Anne JOUHET, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2097 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 10 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 10 août 1914 au 22 octobre 1914.

Réformé n° 2, le 22 octobre 1914.

 

POUGHEON Henri, né le 18 juin 1874, à Courtine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Charensat, le 22 avril 1906, avec Anne REDON. Fils de Charles, né à Vergheas, le 21 février 1840, et de Marie LARDY, née à Saint-Priest, le 7 juin 1844, mariés à Saint-Priest, le 30 janvier 1872, cultivateurs à Courtine.

Soldat. Classe 1894. Matricule 2085 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 octobre 1915, aux Services Auxiliaires de la 13e Section Territoriale des Commis et Ouvriers Militaires.

Contre l’Allemagne, du 25 octobre 1915 au 15 octobre 1917.

Réformé, le 15 octobre 1917.

 

 

Pas de renseignements :

 

OPETIT Eugène, né le 2 avril 1874, à La Sauvolle, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre et d’Anne LOUIS, cultivateurs à La Sauvolle.

 

JOUHET Jean, né le 8 avril 1874, à La Barge, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Marie PEROL, cultivateurs à La Barge.

 

LECUYER Pierre, né le 3 juin 1874, à Jouhet, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Priest, le 27 octobre 1901. Fils naturel de Marie LECUYER, cultivatrice à Jouhet.

 

JOUHET Annet, né le 19 septembre 1874, à Retailhat, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d’Amable et de Marie LECUYER, cultivateurs à Retailhat.

 

VERNERET Gilbert François, né le 10 octobre 1874, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d’Antoine, facteur rural, et de Françoise FAVIER, cultivateurs au Vernadel.

Matricule 2041 au recrutement de Riom. Réformé.

 

CHEFDEVILLE Jean-Marie, né le 16 novembre 1874, à Laroche, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie NOUHEN, cultivateurs à Laroche.

 

CHAFFRAIX Pierre, né le 1er décembre 1874, à Laussedat, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Priest, le 20 juin 1915. Fils d’Amable et de Pétronille FAURE, cultivateurs à Laussedat.

 

PAILHOUX François, né le 22 décembre 1874, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Priest, le 4 août 1914. Fils de Jean et de Marie PAILHOUX, cultivateurs au Bladeix.

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 12:10

09/07/2011 : Voir fiche GILLET Félix Classe-1915.jpg

 

 

GALLARD

François

TIXIER

Michel

     
         

 

 

 

 

 

MOUREUL

Jean Alphonse

     


Les morts:


DESCHAMPS Victor Antoine, né le 3 mars 1895, à La Chomette, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Antoine et de Zélie PARRET, cultivateurs à La Chomette.

Voir sa fiche 


Gillet-Felix.jpgGILLET Félix, né le 2 février 1895, à Boscavert, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Jean et de Anne Eugénie GRAND, cultivateurs à Boscavert.

Voir sa fiche

Ajout d'un document le 09/07/2011


 

 

 

GOURSONNET Léon Vidal, né le 10 avril 1895, commune de Brassac-les-Mines, maçon à Saint-Priest. Célibataire. Fils de Jacques et de Antoinette DEQUAIRE, domiciliés à Saint-Priest-des-Champs.

Voir sa Fiche

 

Moureul.jpgMOUREUL Jean Alphonse, né le 28 février 1895, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Jean, né à  Saint-Priest, Le Bladeix, le 8 avril 1863, et de Marie DESPARAIN, née à  Saint-Priest, Villemaine, le 21 mai 1874, mariés à Saint-Priest le 28 janvier 1894, cultivateurs au Bladeix.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1915. Matricule 786 au recrutement de Riom. Incorporé le 16 décembre 1914, au 98e Régiment d'Infanterie de Roanne, passé au 16e R.I. de Montbrison, le 24 avril 1915, passé au 322e R.I., le 7 octobre 1915, passé au 81e R.I., 7e Cie, le 1er septembre 1916.

Voir sa fiche

 

ROUDIER Julien Joseph Antoine, né le 9 décembre 1895, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Gilbert et de Marie Anne VERNERET, cultivateurs au Vernadel.

Voir sa fiche

 

TAYTARD Antoine François, né le 19 août 1895, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire et maçon. Fils de Marien Noël et de Marie NENOT, cultivateurs à Gandichoux.

Voir sa fiche

 

Ils en sont revenus:


CHANUT Constant, né le 13 avril 1895, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean dit Arthème et de Philomène PEROL, cultivateurs.

Soldat. Matricule 743 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 décembre 1914, au 40e Régiment d’Infanterie, passé au 105e R.I., le 6 janvier 1919.

Contre l’Allemagne, du 16 décembre 1914 au 14 septembre 1919.

En Orient, du 15 janvier 1917 au 26 novembre 1918.

 

DUBREUIL Joseph, né le 20 avril 1895, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie JOUHET, cultivateurs.

Soldat. , Journal Officiel du 27 mai 1916. Matricule 751 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 15 décembre 1914, au 122e Régiment d’Infanterie.

Blessé, le 16 mai 1915, à Beauséjour, par éclat de bombe, plaie partie supérieure et postérieure du bras gauche. Réformé, le 8 mars 1916.

Contre l’Allemagne, du 15 décembre 1914 au 7 mars 1916.

 

FAURE André Marius, né le 30 novembre 1895, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de Jean et de Marie PEROL, cultivateurs.

Soldat. Matricule 754 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 décembre 1914, au 142e Régiment d’Infanterie, passé au 105e R.I., le 4 avril 1917, passé au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 12 avril 1918, passé au 2e Groupe d’Aviation, le 30 avril 1918.

Contre l’Allemagne, du 16 décembre 1914 au 20 décembre 1915 et du 4 avril 1917 au 15 avril 1919.

 

GALLARD_Jean-Francois_63_4.jpgGALLARD Jean François, né le 13 janvier 1895, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre et de Marie Mélanie CHABRY, cultivateurs.

Soldat. , décret du 18 mai 1934, Journal Officiel du 8 juin 1934 (p. 160). Matricule 756 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 décembre 1914, au 142e Régiment d’Infanterie, passé au 95e R.I., le 1er avril 1916, passé au 330e R.I., le 17 novembre 1917, passé au 164e R.I., le 16 septembre 1918.

Blessé, le 7 mai 1916, aux Eparges, fracture du maxillaire inférieur et plaie des deux premiers orteils du pied gauche.

 Cité à l’ordre du Régiment, n° 356 en date du 3 mars 1918 : « Excellent soldat, volontaire pour le coup de main du 23 février 1918, a pris pied un des premiers dans la 2ème ligne ennemie et n’a cessé pendant toute l’occupation de faire preuve d’allant et de courage ».

Contre l’Allemagne, du 16 décembre 1914 au 13 septembre 1919.

 

MAZERON Annet Clément, né le 18 octobre 1895, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre et de Henriette BERAUD, cultivateurs.

Caporal, le 15 septembre 1917. Matricule 780 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 décembre 1914, au 98e Régiment d'Infanterie, passé au 16e R.I., le 24 avril 1915, passé au 413e R.I., le 26 juillet 1915, passé au 92e R.I., passé au 414e R.I., le 28 septembre 1915, passé au 92e R.I., le 22 janvier 1919. 

Blessé, le 5 avril 1915, aux Eparges, plaie pénétrante au genou gauche.

Fait prisonnier au combat de Savigny, le 29 mai 1918.

Contre l’Allemagne, du 17 décembre 1914 au 28 mai 1918 et du 12 décembre 1918 au 5 septembre 1919.

En captivité à Darmstadt, du 29 mai 1918 au 11 décembre 1918.

 

TIXIER_Michel_64_4.jpgTIXIER Michel Antoine, né le 11 novembre 1895, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de Jacques et de Marie FAURE, cultivateurs.

Soldat. Matricule 806 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 20 avril 1918, au 159e Régiment d’Infanterie.

Contre l’Allemagne, du 20 avril 1918 au 18 septembre 1919.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 15:15

Ils ont participé, avec le ou les régiments auxquels ils appartenaient, à la guerre de 14-18.

Vu leur âge, ils étaient souvent mobilisés dans les régiments de réserve des territoriaux. Ils n'ont certainement jamais vu le front, mais ont tout fait de "l'intérieur" pour le nécessaire de ceux qui se battaient. Ils ont été rapidement détachés pour reprendre l'agriculture qui manquait de main-d'oeuvre. A 44 ans, ils méritent une page.


AUBIGNAT François, né le 15 août 1870, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, né à Saint-Priest le 5 mai 1838, et de Marie ARBITRE, née à Saint-Priest le 20 octobre 1844, mariés à Saint-Priest le 13 janvier 1864, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1886 au recrutement de Riom. Mobilisé pour la conduite des chevaux de réquisition, du 5 au 8 août 1914. Mobilisé, le 30 mars 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie. Réformé N° 2, à Clermont-Ferrand, le 12 avril 1915 ; reconnu apte, le 14 septembre 1915. Mobilisé, 25 septembre 1915, au Groupe Territorial du 36e R.A. Mobilisé, le 14 février 1916, au Groupe Territorial du 16e R.A., renvoyé le 27 avril 1916.

Contre l’Allemagne, du 30 mars 1915 au 12 avril 1915, du 25 septembre 1915 au 15 octobre 1915 et du 14 février 1916 au 27 avril 1916.

 

AUPETIT Amable, né le 14 août 1870, à La Sauvolle, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de François et de Anne ROGANNE, cultivateurs à La Sauvolle.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1951 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 20 août 1914, à la 13e Section Territoriale d’Infirmiers Militaires, passé au 158e R.I., le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 22 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 20 août 1914 au 21 juillet 1917.

 

CROMARIAS Jean Eugène, né le 10 février 1870, au Bourg de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Marie CHABRY, aubergistes au Bourg.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1906 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 4 novembre 1914, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 13e E.T.E.M., le 30 janvier 1916, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 22 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 4 novembre 1914 au 2 nove21 juillet 1917.

 

DENIS Jean-Michel, né le 16 novembre 1870, à Beaufessoux-le-Petit, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Pierre, né à Saint-Priest le 9 mars 1832, et de Marie Bourduge, née à Saint-Priest le 26 août 1836, mariés à Saint-Priest le 6 février 1858, cultivateurs à Beaufessoux-le-Petit.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1879 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 29 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Mis en sursis d’appel, le 22 juillet 1916 et jusqu’au 31 octobre 1916, à l’éclairage par le gaz de la ville de Clermont-Ferrand.

Contre l’Allemagne, du 29 mars 1915 au 21 juillet 1916.

 

DOUSSET Jean Frédéric, né le 16 septembre 1870, au Marcheix, commune de Saint-Priest-des-Champs, étudiant ecclésiastique. Fils de Jean Joseph et de Marie POUGHON, cultivateurs au Marcheix.

Caporal, le 1er octobre 1917. Classe 1890. Matricule 1890 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 6 août 1914, à la 13e Section Territoriale d’Infirmiers Militaires.

Contre l’Allemagne, du 6 août 1914 au 2 décembre 1918.

 

FAVIER François, né le 16 février 1870, à Barghon, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Gervais-d’Auvergne, le 22 octobre 1947. Fils de Jean, menuisier, né à Saint-Priest le 11 septembre 1839, et de Marie PHELUT, née à Saint-Priest le 17 septembre 1842, mariés à Saint-Priest le 30 mars 1865, domiciliés à Barghon.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1898 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 août 1914, au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, passé au 12e Régiment d’Artillerie de Campagne, passé au 11e Régiment d’Artillerie à Pied, passé au 10e R.A.P., le 1er novembre 1916, passé au 68e R.A.P., le 1er août 1917, passé au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, le 17 août 1917.

Mis en sursis d’appel, le 16 novembre 1917, jusqu’à nouvel ordre, comme employé au service du matériel su Sénat.

Contre l’Allemagne, du 16 août 1914 au 15 novembre 1917.

 

GIRAUD François, né le 5 mai 1870, à Retaillat, commune de Saint-Priest-des-Champs, tailleur d’habits. Fils d’ Amable, né à Saint-Priest le 15 mars 1833, et de Louise Marie COUCHARD, née à Saint-Priest le 3 septembre 1839, mariés à Saint-Priest le 20 août 1865, cultivateurs à Retaillat.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1901 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale. Réformé temporaire, le 28 février 1915. Remobilisé, le 25 octobre 1915, à la 13e Section Territoriale des Commis et Ouvriers Militaires, passé au 99e R.I.T., le 24 décembre 1915.

Détaché au titre d’agriculteur, le 24 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 3 août 1914 au 28 février 1915 et du 25 octobre 1915 au 23 juillet 1917.

 

PANOUILLERE Jean, né le 10 septembre 1870, à Courtine, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils d'Annet, né à Saint-Priest le 8 février 1840, et de Marie Aubignat, née à Saint-Priest le 8 février 1835, mariés à Saint-Priest le 15 février 1863, cultivateurs à Courtine.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1899 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 mars 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 30 janvier 1916, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 23 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 30 mars 1915 au 22 juillet 1917.

 

PEROL Marien Martin, né le 11 octobre 1870, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Bonnet Michel, né à Saint-Priest le 18 mars 1842, et de Anne MARTIN, née à Saint-Priest le 28 mai 1846, mariés à Saint-Priest le 8 novembre 1868, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1925 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 29 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 137e R.I.T., le 2 novembre 1915, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 27 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 29 mars 1915 au 16 juillet 1917.

 

RANCE Jean Joseph Prosper, né le 5 mars 1870, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d’Antoine, né à Saint-Priest le 7 mai 1844, et de Marie Marguerite PEROL, née à Saint-Priest le 16 décembre 1843, mariés à Saint-Priest le 9 février 1868, cultivateurs à Perol.

Soldat. Classe 1890. Matricule 1853 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 29 mars 1915, au Groupe Territorial du 36e Régiment d’Artillerie, passé au Groupe Territorial du 9e Régiment d’Artillerie à Pied, le 26 avril 1915, passé au 13e E.T.E.M., passé à l’Escadron territorial de Cavalerie Légère de la 21e Région (12e Hussards), le 25 février 1917, passé au 20e Régiment de Dragons, le 1er juillet 1917, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Détaché au titre d’agriculteur, le 17 juillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 29 mars 1915 au 16 juillet 1917.

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 08:59

 

Morts pour la France :

 

CHABASSIERE Michel Eugène, né le 6 novembre 1879, à Lamothe, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Marié à Françoise MARCHEIX, le 2 avril 1907, à Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie CHAFFRAIX, mariés à Saint-Priest, le 26 novembre 1865, cultivateurs à Lamothe.

Gendarme à cheval. Classe 1899. Matricule 890 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 Février 1914, à la 13eLégion de Gendarmerie.

Décédé de pleuropneumonie, le 12 avril 1918, à la gendarmerie de Besse (63).

 

 

VAURY François Eugène, né le 14 septembre 1879, au moulin de Culeron, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Pierre et de Anne GOYON, cultivateurs et meuniers au moulin de Culeron.

Soldat.Croix de guerre, Médaille militaire à titre posthume, par décret du 26 septembre 1919. Matricule 833 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 14 août 1914, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale, passé au 263eR.I., le 12 novembre 1914, passé au 338eR.I., 14eCie, le 15 juin 1915.

Décédé, le 27 juin 1917, ambulance 2/37 à Soissons (02), des suites de ses blessures de guerre. Blessé, le 20 ou 21 juin 1917, au cours de la contre attaque pour reprendre la tranchée de l’Entrepont, secteur de Vauxaillon (02). Inhumé au cimetière communal de Soissons.

- Cité à l’ordre de la Brigade, N° 1713 du 8 juin 1919 : « Très bon soldat, brave, courageux, a toujours fait vaillamment son devoir, Mort pour la France le 27 juin 1917 des suites de blessures reçues au poste de combat ».

L’acte a été transcrit, à Saint-Priest-des-Champs, le 13 janvier 1916.

 

 

FAVIER Antoine Gilbert, né le 16 novembre 1879, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs, cultivateur-maçon. Fils de Annet et de Marie PAYRARD, cultivateurs au Bladeix.

Caporal. Matricule 881 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 6 août 1914, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale, passé au 33eR.I.T. le 17 octobre 1914, passé au 110eR.I.T. le 1erdécembre 1915, passé au 340eR.I. le 1erjuin 1916.

Blessé le 5 mai 1916, en Meuse, région entre Sommeilles et Auzicourt.

Disparu au combat le 25 juin 1916 dans le secteur de Verdun.

Le jugement déclaratif de décès a été rendu par le tribunal civil de Riom, le 11 octobre 1921, et il fixe le décès à Thiaumont (55).

L’acte a été transcrit, à Saint-Julien-la-Geneste, le 18 novembre 1921.

  Voir sa fiche

 

Ils en sont revenus :

 

BOUDOL François Léon, né le 19 décembre 1879, à Grandsaigne, commune de Saint-Priest-des-Champs, ébéniste. Fils de Jean et de Marie MAZERON, cultivateurs et menuisiers à Grandsaigne.

Soldat. Classe 1899. Matricule 853 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 1er mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 13e Régiment d’Artillerie, le 30 avril 1915, passé au 20e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 28 février 1916.

Contre l’Allemagne, du 1er mars 1915 au 1er février 1919.

 

CHANUT Jean Arthème, né le 16 novembre 1879, à Courtine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Blaise et de Marie Françoise Joséphine ROUDIER, cultivateurs à Courtine.

Soldat. Classe 1899. Matricule 825 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 1er mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 101e R.I.T., le 29 juin 1915, passé au 40e R.I., le 12 novembre 1915, passé au 98e R.I.T., le 7 janvier 1917.

Contre l’Allemagne, du 1er mars 1915 au 21 janvier 1918.

 

CHANUT Jean Désiré Lucien, né le 30 mai 1879, à La Carte, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Tarare (Rhône), en 1943. Marié à tarare (Rhône), à Marie Alphonsine DESISSERT.  Fils de Jean et de Antoinette PEROL, cultivateurs à La Carte.

Soldat. Classe 1899. Matricule 832 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 14 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 263e R.I., le 12 novembre 1914, passé au 162e R.I., le 25 mai 1916, passé au 107e R.I., le 19 octobre 1916, passé au 47e R.A., le 1er juillet 1917, passé au 158e R.I., le 6 décembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 14 août 1914 au 6 février 1919.

 

DESCOTEIX Michel, né le 17 novembre 1879, à Beaufessoux-le-Petit, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Marie TOURNAIRE, cultivateurs à Beaufessoux le Petit.

Soldat. Classe 1899. Matricule 899 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 11 mars 1915, au 47e Régiment d’Infanterie Territoriale, sursis d’appel du 15 décembre 1917 au 28 décembre 1919, Maison LOISEL à Clermont-Fd, passé au 46e R.I.T., le 11 mars 1917.

Contre l’Allemagne, du 11 mars 1915 au 14 décembre 1917.

 

FAVIER Annet Henri, né le 18 février 1879, à Buffevent, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Lyon le 5 février 1906, avec Jeanne BRILLAT. Fils de Mathieu et de Marie BERTHIN, cultivateurs et meuniers à Buffevent.

Soldat. Classe 1899. Matricule 894 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 6 août 1914, au Groupe Territorial du 53e Régiment d’Artillerie, passé au 41e R.A., le 11 juin 1915, passé au 101e R.A.L., le 1er novembre 1915.

Contre l’Allemagne, du 6 août 1914 au 16 août 1919.

 

GIRAUD Jean-Baptiste Eugène, né le 27 avril 1879, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest-des-Champs, le 8 février 1920, avec Eugénie TARDIF. Fils de Pierre et de Marie MARTIN, cultivateurs à Villemaine.

Soldat. Classe 1899. Matricule 855 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 14 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 4e Régiment du Génie, le 27 septembre 1915.

Contre l’Allemagne, du 14 août 1914 au 5 février 1919.

 

LAGUET Jean Joseph, né le 10 mars 1879, à Bargheon, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gervais et de Marguerite AMOUROUX, cultivateurs à Condat.

Caporal. Matricule 1334 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 14 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 138e R.I., le 18 septembre 1914, passé au 49e R.I., le 9 novembre 1918. Mis en sursis d’appel, jusqu’à nouvel ordre, à l’Association des Houillères AUBIN à Albi, Carmaux et Decazeville, à compter du 23 janvier 1919. Contre l’Allemagne, du 14 août 1914 au 1er octobre 1914.

 

LÉCUYER Annet Joseph, né le 14 avril 1879, à La Sauvolle, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Annet et de Marie TAYTARD, cultivateurs à La Sauvolle.

Soldat. Classe 1899. Matricule 868 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 14 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 98e R.I.T., le 1er décembre 1917, passé au 97e R.I.T., le 3 juin 1918, passé au 53e R.A., le 9 juillet 1918.

Contre l’Allemagne, du 14 août 1914 au 15 février 1919.

 

THOMAS Gervais Joseph, né le 1er octobre 1879, à Courtine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Clermont-Ferrand, le 20 octobre 1947. Marié à Clermont-Ferrand, le 29 septembre 1900, à Jeanne Augustine PIROT. Remarié à Troyes (Aube), le 3 avril 1926, à Marie Germaine LANDRÉAT. Décédé à Clermont-Ferrand, le 20 octobre 1947. Fils de Jean et de Marie BATISSE, cultivateurs à Courtine.

Sous-Lieutenant, le 30 octobre 1917, Lieutenant, le 18 septembre 1916, Capitaine, le 7 Octobre 1918. Médaille de bronze, le 1er janvier 1914. Croix de guerre, le 6 octobre 1915. Chevalier de la Légion d'honneur, le 28 décembre 1918, Officier d’académie, le 18 janvier 1918.

Classe 1899. Matricule 900 au recrutement de Riom. Rentré à l’école polytechnique, le 11 septembre 1913, incorporé, le 15 septembre 1913, au 12e Régiment d’Artillerie, passé au 14e R.A., le 29 octobre 1914, passé au 59e R.A., le 1er novembre 1916.

Blessé à la main par éclat d’obus, le 19 septembre 1915, à Filrey (Meuse).

Blessé, le 26 avril 1918, au Mont Vidargne (Nord) par éclats d’obus à l’oreille et jambe droite.

- Cité à l’ordre du Régiment, N°10476 en date du 6 octobre 1915 : « Observateur d’artillerie aux tranchées de 1ère ligne, blessé le 19 septembre 1915,  par éclat d’obus pendant une mission prescrite par le Général de Division, qu’il a poussé jusqu’à la fin avec le plus grand calme et le plus grand sang froid ».

- Cité à l’ordre de la 66e Division, N° 623 en date du 19 août 1917 : « Officier d’artillerie du plus grand mérite, d’un cran, d’un dévouement et d’une conscience exemplaires. Très souvent en premières lignes comme officier de batterie et observateur, recueillant sur l’ennemi des renseignements précieux, quelque soit l’activité de l’artillerie ennemie ».

- Cité à l’ordre du 36e Corps d’Armée, N° 101 en date du 20 mai 1918 : « Pendant les combats de avril 1918 a dirigé avec le plus grand calme les tirs de sa batterie malgré des bombardements très denses d’obus de tous calibres et d’obus toxiques. A donné un bel exemple de courage en se portant au secours des voitures chargées de munitions et incendiées par le feu ennemi, a été très légèrement blessé au cours de cette action ».

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 23 octobre 1919.

 

Pas de trace dans les registres des matricules de Riom.    

                                                                                                               

JOUHET Amable, né le 4 avril 1879, à La Barge, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Marie PEROL, cultivateurs à La Barge.

 

JOUHET François, né le 4 avril 1879, à La Barge, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Marie PEROL, cultivateurs à La Barge.

 

BARSSE Guillaume, né le 16 mai 1879, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Michel et de Marie CABATON, cultivateurs à Gandichoux.

 

PHELUT Jean-Baptiste, né le 16 juin 1879, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Salaise-sur-Sanne (Isère), le 8 février 1952. Fils de Michel et de Marie PEROL, cultivateurs à L.

 

PHELUT Michel, né le 18 août 1879, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Fontevrault (Maine et Loire), le 5 septembre 1951. Fils de Jean-Baptiste et de Marie Jouhet, cultivateurs à Lacost.

 

PETIT Annet Simon, né le 23 octobre 1879, au Bourg de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie NÉNOT, aubergistes au Bourg.

 

BARGE Jean, né le 24 octobre 1879, à Perol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Joseph et Marie TIXIER, cultivateurs à Perol.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 16:57

Il est mort à la guerre :

 

AUBIGNAT Jean, né le 1er mai 1878, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Etienne ° Le Marcheix, Saint-Priest 05.03.1838 et de Marie PEROL ° Lacost, Saint-Priest 06.09.1844, cultivateurs à Lacost.

Marié à Saint-Priest, le 2 mars 1905, à Marie AUBIGNAT ° Le Marcheix, Saint-Priest 14.05.1883, fille de défunt Pierre + Saint-Priest 16.03.1896 et de défunte Amable Anne CHASSAGNETTE + Saint-Priest 19.06.1895.

  Voir sa fiche

Ils en sont revenus :


ABAVID Pierre, né le 14 octobre 1878, au Bourg, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Joseph et de Caroline MOLLE, cultivateurs au Bourg.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1187 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 138e R.I., le 18 septembre 1914, passé au 105e R.I., le 31 mars 1919.

Fait prisonnier à Dancourt (80).

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 5 octobre 1914 et du 20 janvier 1919 au 24 mars 1919.

En captivité à Merseburg, du 5 octobre 1914 au 20 janvier 1919.

 

BOUDAUD Antoine, né le 28 juillet 1878, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur à Saint-Julien-la-Geneste. Fils de Etienne de Marie MARTIN, cultivateurs à Saint-Julien.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1208 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 1er Groupe d’Aérostation, le 12 février 1916.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 24 janvier 1919.

 

COTE Auguste, né le 9 septembre 1878, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie BOURDUGE, cultivateurs.

Soldat. Classe 1898. Matricule 2284 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 11 septembre 1915, aux services Auxiliaires du 121e Régiment d’Infanterie.

Détaché au titre des usines Saint-Jacques à Montluçon, le 17 mars 1916.

Contre l’Allemagne, du 11 septembre 1915 au 16 mars 1916.

 

DEMOULIN Jean Arthème, né le 24 février 1878, à Laroche, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de Michel et de Henriette PRACROS, cultivateurs à Laroche.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1249 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 novembre 1915, à la 13e Section des Commis et Ouvriers, passé au 121 R.I., le 1er juillet 1917.

Détaché, le 29 février 1916, aux usines MICHELIN à Clermont-Fd.

 

DEMOULIN Jean Auguste, né le 23 février 1878, à Laroche, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Clermont-Ferrand, le 2 février 1955. Fils de Jean et de Françoise PAILHOUX, cultivateurs à Laroche.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1194 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 7 août 1914, au 13e Bataillon Territorial du Génie, passé au 7e B.T.G., le 10 janvier 1915.

Contre l’Allemagne, du 7 août 1914 au 28 janvier 1919.

 

FAURE François Lucien, né le 16 juin 1878, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Annet et de Marie MARTIN, cultivateurs.

Soldat. Classe 1898. Matricule 2281 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 12 septembre 1915, aux Services Auxiliaires du 121e Régiment d’Infanterie.

Détaché au titre des usines Saint-Jacques à Montluçon, le 17 mars 1916.

Contre l’Allemagne, du 12 septembre 1915 au 16 mars 1916.

 

GRANGE Jean Émile, né le 25 septembre 1878, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Fils de François et de Anne LECUYER, cultivateurs au Cluzel.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1242 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 8 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 4e R.I., le 26 octobre 1914, passé aux services auxiliaires, le 14 juin 1916, pour fracture de la jambe gauche par balle (moins 3 cm).

Blessé, le 25 septembre 1915, à Souchez, par balle à la jambe gauche.                   

Contre l’Allemagne, du 8 août 1914 au 13 juillet 1916.

 

GRANGE Joseph, né le 12 novembre 1878, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Denis et de Marie BIDON, cultivateurs au Cluzel.

Soldat. . Classe 1898. Matricule 1190 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 décembre 1914, au Groupe Territorial du 36e Régiment d’Artillerie, passé au G.T. du 53e R.A., passé au 4e R.A., le 1er avril 1917, passé au 4e Régiment du Génie, le 25 janvier 1919.

Cité à l’ordre de l’Artillerie Divisionnaire 41, N° 69 en date du 20 août 1918 : « Très bon conducteur, très bonne tenue sur le front, depuis le début de la campagne a fait preuve d’une énergie et d’une endurance remarquable au cours de nombreux ravitaillements, soumis au feu de l’ennemi et notamment le 17 juillet 1918 ».

Contre l’Allemagne, du 25 décembre 1914 au 9 février 1919.

 

MEUNIER Antoine Félix, né le 11 décembre 1878, à Laval, commune de Saint-Priest-des-Champs, étudiant ecclésiastique. Fils de Antoine et de Marie CHARDONNET, cultivateurs à Laval.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1224 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 janvier 1915, à la 13e Section d’Infirmiers.

Contre l’Allemagne, du 13 janvier 1915 au 2 mars 1919.

 

PHELUT Bonnet Alexis, né le 6 juillet 1878, à Lébeaupin, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jacques et de Françoise BOUDOL, cultivateurs à Lébeaupin.

Soldat. Classe 1898. Matricule 1183 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 16 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Réformé, le 1er juillet 1915.

Contre l’Allemagne, du 16 mars 1915 au 1er juillet 1915.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 11:16

Ce tableau n'est certainement pas des plus exact, mais il nous donne une vue sur les villages qui ont été les plus mobilisables de la commune. Le trava avec le lieu-dit de naissance, sans tenir compte des éventuels changement d'adresse par mariages ou changement de situation. Mais l'essentiel, c'est que tous ces soldats sont partis du territoire de la commune de Saint-Priest-des-Champs. Il y a une quinzaine d'individus que je n'ai pu situer, soit ils venaient d'une autre commune, soit je n'avais pas les registres des naissances.

Sur ces 339 soldats, répartis sur 29 classes, 34 effectuaient leur service militaire, 71 sont partis la première semaine du conflit et 46 autres dans les 10 jours suivants (Sujet d'une prochaine étude avec l'affectation régimentaire).

 

 

Villages

Sous les drapeaux

Barghon

3

Beaufessoux-le-Grand

3

Beaufessoux-le-Petit

7

Boscavert

7

Buffevent

2

Carton

8

Chez-Dousset

1

Chez-Saby

1

Couladèze

2

Courtine

10

Gandichoux

15

Gaulme

1

Grandsaigne

5

Jouhet

8

La Barge

2

La Carte

4

La Chomette

6

La Croizette

2

La Geneste

1

La George

1

La Sauvolle

5

Lacost

19

Lamazière

18

Lamothe

8

Laroche

6

Lasciouve

6

Laval

8

Le Bladeix

12

Le Bourg

24

Le Chirol

4

Le Cluzel

9

Le Creix

1

Le Davideix

1

Le Marcheix

2

Le Pradeix

2

Le Teilhot

1

Le Vernadel

14

Lébeaupin

6

Les Barsses

19

Les Chaussades

2

Mazeron

3

Montpied

1

Moulin de la Buchaille

1

Moulin de Culeron

2

Moulin de Laval

1

Moulin des Choteix

1

Perol

19

Retailhat

10

Sous-le-Bois

2

Villemaine

17

Visignol

10

Non situés

15

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 18:00

  Il est mort à la guerre :

 

BOUDOL Pierre, né le 22 décembre 1876, à Grandsaigne, commune de Saint-Priest-des-Champs. Epoux de Marie Louise PEROL. Fils de Charles, maçon, né à Saint-Priest, Grandsaigne, le 1er mars 1837, et de Anne MESSAGE, née à Saint-Gervais, le 19 mars 1849, mariés à Saint-Priest, le 5 avril 1874, cultivateurs à Grandsaigne.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1168 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 12 août 1914, au 97e Régiment d'Infanterie Territoriale, passé au 292e R.I., le 30 septembre 1914.

Tué à l'ennemi, à Fontenoy (Aisne), le 31 octobre 1914.

Le jugement déclaratif de décès a été rendu par le tribunal civil de Riom, le 22 juillet 1920.

Contre l'Allemagne, du 13 août 1914 au 31 octobre 1914.

L'acte de décès a été transcrit à Saint-Priest, le 6 août 1920, par Pierre Félix Nénot, maire.

  Voir sa fiche

Ils en sont revenus :

 

AUPETIT Pierre, né le 16 mai 1876, à La Sauvolle, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon. Fils de François AUPETIT et de Anne ROGANNE, cultivateurs à La Sauvolle.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1224 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 15 janvier 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 327e R.I., le 22 mai 1915, passé au 3e Régiment du Génie, le 1eroctobre 1915, passé au 1er R.G., le 26 janvier 1917.

Contre l’Allemagne, du 26 mai 1915 au 9 août 1917.

Mis en sursis d’appel, aux mines de la Bouble, du 10 août 1917 au 4 janvier 1919.

 

CANAUD François, né le 9 janvier 1876, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur. Fils de Guillaume, né à Miremont, Les Tours, le 6 septembre 1844, et de Marie ROUSSEL, née à Saint-Priest, Villemaine, le 27 avril 1849, mariés à Saint-Priest, le 25 janvier 1872, cultivateurs à Villemaine.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1153 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 2e Régiment de Zouaves, le 19 mars 1915, passé au 140e R.I., le 1erjuillet 1917.

Contre l’Allemagne, du 3 mars 1915 au 26 octobre 1915.

Détaché à la maison Keller à Leleux-Livet (Isère), le 26 octobre 1915.

 

CHAFFRAIX François, né le 17 octobre 1876, à Visignol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 10 juin 1900, avec Françoise Constance LASCIOUVE. Fils de Pierre, né à Saint-Priest, Visignol, le 11 juin 1852, et de Anne POUMEROL, née à Saint-Priest, Lasciouve, le 15 juillet 1855, mariés à Saint-Priest, le 30 mai 1875, cultivateurs à Visignol.

Caporal, le 28 avril 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1896. Matricule 1144 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Blessé, le 26 juin 1916, par éclat d’obus région dorsale.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 16 du 14 avril 1917.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 23 janvier 1919.

 

CLUZEL Michel Auguste, né le 21 mai 1876, aux Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon. Fils de Annet, né à Saint-Priest, Les Barsses, le 14 juillet 1844, et de Marie DENIS, née à Saint-Priest, Gandichoux, le 7 novembre 1843, mariés à Saint-Priest, le 26 janvier 1868, cultivateurs aux Barsses.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1896. Matricule 1218 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 2e R.Z., le 19 mars 1915, passé à la 13e Section d’Infirmiers Militaires, le 9 septembre 1918, passé à la 15e S.I.M., le 9 novembre 1918.

Fait prisonnier à Verdun, le 24 février 1916.

Contre l’Allemagne, du 3 mars 1915 au 23 février 1916 et du 6 août 1918 au 10 février 1919.

En captivité à Friedrichsfeld, du 24 février 1916 au 5 août 1918.

 

DUBREUIL Gilbert Marien, le 30 juin 1876, à Laval, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et charron. Fils de Marien, ouvrier charron à Laval, né à Biollet, le 2 février 1841, et de Marie Gilberte DESARMENIEN, née à Biollet, le 1er avril 1849, mariés à Biollet, le 6 février 187, cultivateurs à Laval.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1157 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 12 octobre 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 4 décembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 12 octobre 1915 au 4 décembre 1917.

Détaché, le 4 décembre 1917, au titre d’agriculteur (catégorie A).


 

FOURNON Édouard Jean Jules, le 30 octobre 1876, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur. Décédé à Miremont, le 25 mars 1958. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Le Bladeix, le 18 décembre 1845, et de Françoise MAZERON, née à Saint-Priest, Lamazière, le 1er mai 1851, mariés à Saint-Priest, le 20 février 1870, cultivateurs au Bladeix.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1205 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 138e R.I., le 29 juin 1918.

Blessé à Fontenoy, le 12 novembre 1914, par éclat d’obus à la cuisse gauche.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 28 janvier 1919.

 

GRAND Jean Émile, né le 2 décembre 1876, aux Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 22 avril 1900, à Marguerite Marie PHELUT. Fils de Jacques, né à Saint-Priest, Les Barsses, le 8 juin 1846, et de Marie DARGNAT, née à Saint-Priest, Les Barsses, le 30 juillet 1846, mariés à Saint-Priest, le 31 janvier 1869, cultivateurs aux Barsses.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1896. Matricule 1171 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 3 mars 1915, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 309e R.I.T., le 12 mai 1915, passé au 101e R.I.T., le 30 août 1917.

Cité à l’ordre du 309eR.I.T., N° 40 en date du 14 mars 1917.

Contre l’Allemagne, du 3 mars 1915 au 5 février 1919.


 

GRANGE Eugène François, né le 19 janvier 1876, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Le Cluzel, le 21 juillet 1845, et de Marie PHELUT, née à Saint-Priest, le 8 janvier 1852, mariés à Saint-Priest, le 2 juin 1872, cultivateurs au Cluzel.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze.Classe 1896. Matricule 1164 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Blessé, le 27 juin 1916, à Verdun (55), par éclat d’obus à la tête et coté gauche.

Cité à l’ordre de la 71eDivision d’Infanterie, en date du 18 juillet 1916.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 28 janvier 1919.

 

LASCIOUVE Claude, né le 30 mars 1876, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon. Décédé, le 28 novembre 1966, à Pont-du-Château. Fils de François, né à Saint-Priest, à Gandichoux, le 1er novembre 1829, et de Anne PRACROS, née à Sauret-Besserve, à Bayet, le 16 janvier 1838, mariés à Saint-Priest, le 10 juillet 1862, cultivateurs à Gandichoux.

Caporal. Classe 1896. Matricule 1173 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 54e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 11 février 1919.

 

LASCIOUVE Jean, né le 5 mars 1876, à Lamazière, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Gilbert et de Marie THUEL, cultivateurs à Lamazière.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1221 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 27 août 1914. Réformé, le 27 août 1914.

 

MARCHEIX Gilbert, né le 23 mars 1876, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et maréchal. Fils de Jean et de Anne GILLET, cultivateurs à Lacost.

Brigadier Maréchal-ferrant, le 14 juillet 1918. Classe 1896. Matricule 1156 au recrutement de Riom. Mobilisé, pour être affecté à la conduite des chevaux de réquisition (N° ¼), du 4 au 6 août 1914. Mobilisé, le 7 août 1914, au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, passé au 17e E.T.E.M., le 26 août 1918.

Contre l’Allemagne, du 7 août 1914 au 14 août 1914 et du 5 septembre 1914 au 26 février 1919.

En sursis d’appel, du 15 août 1914 au 4 septembre 1914, pour moissonneuse à Saint-Priest.

 

MARTIN François Joseph, né le 11 août 1876, au Chirol, commune de Saint-Priest-des-Champs, maréchal-ferrant. Marié à Saint-Priest, le 13 janvier 1899, à Françoise PAILHOUX. Fils d'Antoine, né à Saint-Priest, Le Chirol, le 19 janvier 1849, et de Marie Joséphine PHELUT, née à Saint-Priest, Lamazière, le 1er août 1848, mariés à Saint-Priest, le 3 septembre 1871, cultivateurs au Chirol.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1219 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 1eroctobre 1915, au Groupe Territorial du 16e Régiment d’Artillerie, passé au 9e Régiment de Dragons, le 16 février 1916, passé au 14e R.D., le 1eroctobre 1916, passé au 53e R.A., le 10 novembre 1917.

Mis en sursis d’appel, le 1eroctobre 1915, au titre de maréchal-ferrant à Saint-Priest.

Détaché, du 17 janvier 1916 au 15 juillet 1916, à la Société Française des Électrodes de Vénissieux.

Maréchal-ferrant à Saint-Priest du 31 mai 1916 à la fin de la guerre.

 

NÉNOT Pierre Félix, né le 10 novembre 1876, à Courtine, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils d'Antoine, né à Saint-Gervais, le14 septembre 1844, et de Marie TAYTARD, née à Saint-Priest, Courtine, le 2 août 1839, cultivateurs à Courtine.

Caporal, le 25 septembre 1898; Sergent, le 13 avril 1900 ; Adjudant, le 27 septembre 1915. Croix de guerre ; Médaille militaire par décret du 1er octobre 1917. Classe 1896. Matricule 1195 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 4 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 4e R.I., le 26 octobre 1914, passé au 144e R.I., le 17 mars 1917, passé au 4e R.I., le 4 juillet 1917, passé au 122e R.I.T., le 28 janvier 1918.

Blessé, le 29 janvier 1916, par éclat d’obus à la face.

Cité à l’ordre de la Division, N° 151 en date du 23 novembre 1916.

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 4 janvier 1919.

 

PHELUT Jean Félix, né le 13 août 1876, à Lacost, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon. Décédé, le 17 janvier1964, à Lyon 3e. Fils de Michel, né à Saint-Priest, à Lacost, le 13 janvier 1844, et de Marie Clémence PEROL, née à Saint-Priest, Villemaine, le 20 novembre 1848, mariés à Saint-Priest, le 17 février 1867, cultivateurs à Lacost.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1896. Matricule 1162 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 13 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 104e R.I.T., le 3 décembre 1917, passé au 6e Régiment d’Infanterie Coloniale, le 2 avril 1918.

Blessé, le 23 juin 1916, par éclat d’obus main gauche.

Cité à l’ordre de la 71eDivision d’Infanterie, du 18 juillet 1916.

Contre l’Allemagne, du 13 août 1914 au 13 novembre 1917.

 

POURTIER Antoine, né le 27 janvier 1876, à Lasciouve, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon. Fils de Amable et de Catherine CHOMETTE, cultivateurs à Lasciouve.

Soldat. Classe 1896. Matricule 1206 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 7 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale, passé au 33e R.I.T., le 17 octobre 1914.

Contre l’Allemagne, du 7 août 1914 au 14 janvier 1915 et du 17 janvier 1919 au 19 mars 1919.

Fait prisonnier, le 14 janvier 1915, à Crouy (02).

En captivité, du 15 janvier 1915 au 16 janvier 1919.

 

VAURY Jacques, né le 28 janvier 1876, au Moulin de Culeron, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Clermont-Ferrand, le 17 janvier 1953. Fils de Pierre et de Marie BELLARD, meuniers au Moulin de Culeron.

Soldat. Classe 1896. Matricule 2302 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 30 novembre 1915, aux Services Auxiliaires du 3e Régiment de chasseurs à cheval. Mis en sursis d’appel, à dater de la mobilisation, et jusqu’à nouvel ordre, au Grand parc Automobiles de Réserve de Montluçon. Passé au 121eR.I., le 1erjuillet 1917. Détaché à la Maison Michelin de Clermont-Ferrand, le 29 février 1916.

 

Pas de renseignements :

 

POUMEROL Jacques Joseph, né le 19 mars 1876, aux Barsses. Fils de François, né à Saint-Priest, Les Barsses, le 19 juin 1846, et de Marie GRAND, née à Saint-Priest, Les Barsses, le 29 mars 1843, mariés à Saint-Priest, le 9 août 1868.

 

POUMEROL François, né le 28 mai 1876, aux Barsses. Fils de Marien, né à Saint-Priest, Les Barsses, le 19 juin 1846, et de Marie PAILHOUX, née à Saint-Priest, Le Bladeix, le 27 avril 1842, mariés à Saint-Priest, le 24 janvier 1869, cultivateurs aux Barsses.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 10:30

Classe-1913-SP.jpg

           
   

MARTIN

Jules

TIXIER

Alexis

   
   

JOUHET

Gervais

     

Mort pour la France :

 

SIBELLE Jean Jérôme, né le 30 septembre 1893, à Jouhet, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Etienne, né à Saint-Priest, Jouhet, le 3 septembre 1852, et de Marie Eugénie SAGOUAIN, née à Saint-Priest, Chez-Saby, le 6 janvier 1863, mariés à Saint-Priest, le 6 février 1882, cultivateurs à Jouhet.

Soldat. Classe 1913. Matricule 1897 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 28 novembre 1913, à la 13e Section des Commis et Ouvriers Militaires, passé au 105e Régiment d’Infanterie, 10e Cie, le 15 septembre 1914.

Tué à l’ennemi à Armancourt (Somme),  le 10 octobre 1915.

L’acte a été transcrit à Saint-Priest-des-Champs, le 10 février 1916.

  Voir sa fiche


Ils en sont revenus :


FAVIER, Marie Martin, né le 25 août 1893, à Laval, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Priest, le 09 février 1954. Fils de Gilbert, né à Gouttières, le 25 juillet 1862, maçon au Vernadel, et de Marie MARTIN, née à Espinasse, La Bourgeade, le 18 mars 1870, mariés à Espinasse, le 16 avril 1891, domiciliés à Laval.

Soldat. Classe 1913. Croix de guerre avec étoile de bronze. Matricule 1844 au recrutement de Riom. Incorporé, le 30 novembre 1913, au 12e Bataillon de Chasseurs à Pied.

Blessé, le 2 septembre 1914, à Giro Goutte, par une balle à la cuisse droite.

 Cité à l’ordre du Bataillon, N° 13 en date du 6 octobre 1914 : « Blessé le 2 Septembre 1914 en faisant vaillamment son devoir ».

Contre l’Allemagne, du 23 août 1914 au 27 novembre 1914.

 

FAVIER Marius Antoine, né le 29 octobre 1893, à Lamothe, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé, à Saint-Priest, le 15 mars 1922. Fils de Annet, né à Saint-Priest, Lamothe, le 11 janvier 1861, et de Marie CHABASSIERE, née à Saint-Priest, Lamothe, le 20 septembre 1872, mariés à Saint-Priest, le 9 février 1893, cultivateurs à Lamothe.

Soldat. Classe 1913. Matricule 1845 au recrutement de Riom. Incorporé, le 27 novembre 1913, au 14e Régiment de Dragons.

Contre l’Allemagne, du 2 août 14 au 23 octobre 1919.

 

ISSERT Amable Marius, né le 16 décembre 1893, à Beaufessoux-le-Grand, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Flossenburg (Allemagne), le 16 octobre 1944. Fils de Michel , né à Saint-Priest, le 24 septembre 1863, et de Jeanne PHELUT, née à Saint-Priest, Lacost, le 23 avril 1872, mariés à Saint-Priest, le 23 février 1893, cultivateurs à Beaufessoux le Grand.

Soldat. Classe 1913. Matricule 1854 au recrutement de Riom. Incorporé, le 25 novembre 1913, au 121e Régiment d’Infanterie.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 6 mai 1915 (Réformé).

 

Jouhet MariusJOUHET Gervais Marius, né le 21 septembre 1893, à Couladèze, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 1er février 1923, à Marie Marthe LELION. Décédé à Saint-Priest, le 18 février 1959. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Couladèze, le 6 mars 1860, et de Françoise MEUNIER, née à Saint-Priest, Laval, le 11 juin 1866, mariés à Saint-Priest, le 25 juin 1891, cultivateurs à Couladèze.

Soldat. Classe 1913. Croix de guerre avec étoile de bronze. Matricule 1856 au recrutement de Riom. Incorporé, le 27 novembre 1913, au 121e Régiment d’Infanterie, passé au 105e R.I., le 5 septembre 1917, passé au 127e R.I., le 3 février 1918.

Blessé, le 26 décembre 1914, secteur de l’Echelle-Saint-Aurin (80), d’une balle à la cuisse droite.

Blessé, le 15 mars 1917, secteur de l’Echelle-Saint-Aurin (80), par éclats d’obus au bras gauche et à la cuisse gauche.

Blessé, le 4 juin 1918, secteur de Fontenoy (60), par éclats d’obus au pied droit.

Le 20 août 1918, secteur de Tartiers (02), intoxiqué par les gaz.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 192 en date du 22 mars 1917 : « Bon et brave soldat qui a fait preuve d’un entrain et d’une bravoure remarquables pendant le coup de main du 16 mars 1917. A été blessé au cours de l’opération».                                             

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 4 septembre 1919.

 

3-22MARTIN Jules Joseph, né le 16 mars 1893, à Montpied, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 24 avril 1927, avec Marie Françoise Hélène CHEFDEVILLE. Décédé à Saint-Priest, le 7 octobre 1962. Fils de François, né à Saint-Priest, Montpied, le 20 octobre 1851, et de Marie Julie LÉCUYER, née vers 1859, cultivateurs à Montpied.

Classe 1913. Matricule 1867 au recrutement de Riom. Réformé.

 

MAZERON Jean, né le 2 juillet 1893, à Lascot, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Saint-Priest, le 21 juillet 1918. Fils de François, né à Saint-Priest, Lamazière, le 7 mars 1844, et de Marie CHAFFRAIX, née à Saint-Priest, Lacost, le 16 septembre 1852, mariés à Saint-Priest, le 20 février 1870, cultivateurs à Lascot.

Soldat. Classe 1913. Croix de guerre avec étoile de bronze. Matricule 1869 au recrutement de Riom. Incorporé, le 17 décembre 1914, au 98e Régiment d’Infanterie, passé au 16e R.I., le 24 avril 1915, passé au 92e R.I., le 5 février 1917.

Blessé, le 9 octobre 1915, à Tahure, fracture du radium et plaie au poignet et cuisse droite par éclats d’obus.

 Cité à l’ordre du Bataillon, N° 13 en date du 6 octobre 1914 : « Blessé le 2 septembre 1914 en faisant vaillamment son devoir ».

Contre l’Allemagne, du 16 décembre 1914 au 9 novembre 1917.

 

PAYRARD Antoine Clément, né le 9 juillet 1893, à la Geneste, commune de Saint-Priest-des-Champs, charron à Lyon. Marié à Brussieu (Rhône), le 22 avril 1921, avec Etiennette Antoinette DUTEL. Décédé à Lyon, le 02 avril 1957. Fils de Antoine, né vers 1858, et de Marie DECORPS, née vers 1865, cultivateur à la Geneste.

Soldat. Classe 1913. Croix de guerre avec étoile de bronze. Matricule 1874 au recrutement de Riom. Incorporé, le 28 novembre 1913, au 16e Régiment d’Infanterie, passé au 53e Régiment d’Artillerie, le 22 janvier 1917, passé au 115e R.A.L., le 3 septembre 1917, passé au 19e R.A., le 20 mai 1918, passé au 53e R.A., le 15 avril 1919.

Blessé, le 28 avril 1915, à Lassigny (Oise), par éclats de bombe, au gros orteil gauche. Furonculose et petite plaie par éclats d’obus à la jambe droite.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 21 janvier 1917 et du 18 juin 1919 au 3 septembre 1919. En Orient, du 22 janvier 1917 au 17 juin 1919.

 

PERCHER Jean Thierry, Né le 4 juillet 1893, à la Sauvolle, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Biollet, le 29 février 1920, avec Marie CHAFFRAIX. Décédé à Saint-Priest, le 30 mars 1960. Fils de Jean, né à Saint-Priest, La Barge, le 24 novembre 1864, et de Marie ROBERTHON, née à Biollet, Le Venteuil, le 18 septembre 1863, mariés à Biollet, le 7 février 1891, cultivateurs à la Sauvolle.

Caporal, le 18 avril 1915, Caporal-fourrier, le 25 septembre 1916, Sergent, le 1er avril 1917. Classe 1913. Croix de guerre avec étoile de bronze. Matricule 1876 au recrutement de Riom. Incorporé, le 28 novembre 1913 au 16e Régiment d’Infanterie, passé au 84e R.I., le 11 août 1917, passé au 148e R.I., le 6 octobre 1917.

Blessé, le 20 août 1914, à Sarrebourg, Plaie par balle aux deux cuisses.

Cité à l’ordre du Régiment.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 11 août 1917 et du 4 octobre 1918 au 5 septembre 1919. En Orient, du 12 août 1917 au 3 octobre 1918.

 

SABY Gervais, né le 18 août 1893, à la Brousse, commune de Biollet. Célibataire et cultivateur à Saint-Priest. Fils de Jean et de Marie LECUYER, cultivateurs.

Caporal, le 14 mai 1917. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1913. Matricule 1893 au recrutement de Riom. Incorporé, le 27 novembre 1913, au 16e Régiment d’Infanterie.

Blessé, le 25 août 1914, à Saint-Pierremont (88), plaie pénétrante de la cuisse gauche par balle.

Blessé, le 29 juillet 1918, à Oulchy-le-Château (Aisne), par balle, plaie inguinale fessière droite. Plus certainement au Grand-Rozoy (2e et 3e Bataillons) ou à Beugneux (1er Bataillon).

Cité à l’ordre du 16e Régiment d’Infanterie, N° 181 du 22 avril 1917 : « Le 13 avril 1917, chargé de repousser une contre-attaque allemande, a accompli sa mission avec un sang-froid merveilleux, se déplaçant fréquemment pour ajuster plus aisément ses adversaires, occasionnant ainsi de plus grandes pertes à l’ennemi. Soldat brave et dévoué ».                                            

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 3 septembre 1919.

 

TAYTARD François Annet Maxime,  né le 27 février 1893, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et cultivateur-maçon. Fils de Marien Noël, né à  Saint-Priest, Gandichoux, le 25 décembre 1865, et de Marie NÉNOT, née à  Saint-Priest, Visignol, le 21 avril 1860, mariés à Saint-Priest, le 27 mai 1888, cultivateurs à Gandichoux.

Soldat. Classe 1913. Matricule 1899 au recrutement de Riom. Incorporé, le 27 novembre 1913, au 16e Régiment d’Infanterie, 9e Cie.

Décédé à l’hôpital mixte de Clermont-Ferrand, le 25 janvier 1914.

 

Tixier AlexisTIXIER Alexis Henri, né le 3 novembre 1893, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 28 février 1938, avec Marie-Louise Alexandrine BENI. Décédé à Saint-Priest, le 03 avril 1989.  Fils de Jacques, né à Saint-Priest, Villemaine, le 8 août 1867, et de Marie FAURE, née à  Saint-Priest, Villemaine, le 11 janvier 1869, mariés à Saint-Priest, le 11 janvier 1891, cultivateurs à Villemaine.

Soldat. Classe 1913. Matricule 1901 au recrutement de Riom. Incorporé, le 16 octobre 1914, au 98e Régiment d’Infanterie, passé au 175e R.I., le 28 février 1915, passé au 176e R.I., le 11 novembre 1917, passé au 105e R.I., le 10 juin 1918.

Blessé, le 8 mai 1915, aux Dardanelles, Plaie par éclats d’obus à la  cuisse gauche.

Contre l’Allemagne, du 16 octobre 1914 au 25 février 1915 et du 17 mai 1918 au 4 septembre 1919. En Orient, du 26 février 1915 au 16 mai 1918.

 

VALANCHON Julien Edouard, né le 6 juillet 1893, au Bourg Saint-Priest-des-Champs. Célibataire et maréchal-cultivateur. Décédé à Bléré (Indre et Loire), le 2 septembre 1994. Fils de Jean, tailleur d’habits, né vers 1860,  et de Marie BARGE, née vers 1858, domiciliés au Bourg.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de vermeil. Classe 1913. Matricule 1902 au recrutement de Riom. Incorporé, le 18 décembre 1914, au 96e Régiment d’Infanterie, passé au 1e Régiment de Hussards, le 9 février 1915.

Ordre général N° 233 du 16e CA. Cité à l’ordre du CA : « Cavalier très énergique et très brave, s’est fait remarquer par sa belle attitude dans un poste de guetteur, sous un très violent bombardement le 18 mars 1917 à la côte 304. Vient encore de se distinguer comme engagé volontaire dans une patrouille dans la nuit du 24 au 25 mai 1917. »

Contre l’Allemagne, du 16 décembre 1914 au 26 août 1919.

                                            

Étaient présents sur la commune au moment de leur conscription :

 

CHIROL Antoine Emile, né le 4 septembre 1893, commune d’Ussel (Corrèze), boucher à Saint-Priest. Fils de Michel et de Françoise VENTADOUR.

Caporal, le 30 août 1914, Sergent, le 23 octobre 1914. Croix de guerre avec étoiles de bronze, d'argent et de vermeil. Classe 1913. Matricule 1830 au recrutement de Riom. Incorporé, le 21 novembre 1913, au 16e Régiment d’Infanterie.

Cité à l’ordre de la 26e Division le 8 janvier 1916 « Au front depuis sa mobilisation. Nommé caporal le 29 août 1914, sur le champ de bataille. Le même jour a fait partie volontairement d’une reconnaissance chargeait d’opérer dans un village, a aidé à rapporter dans nos lignes des blessés français qui se trouvaient dans ce village depuis trois jours. Le 25 septembre 1914, s’est distingué à l’attaque d’une ferme en allant reconnaître, sous un feu violent, les emplacements de mitrailleuses de la ferme Sébastopol. Le 18 décembre 1914 à l’attaque d’un bois, malgré le feu ennemi, est allé chercher le caporal BERTIN de la 2e Cie, grièvement blessé devant les fils de fer ».

Extrait de l’ordre de la 25e Division, N° 310 du 14 août 1916 : « Le 5 août 1916, étant chargé d’une équipe chargée de placer des défenses nécessaires dans un endroit particulièrement dangereux et ayant plusieurs de ses hommes blessés par des éclats de torpilles, a fait preuve du plus beau courage et esprit de décision remarquable en organisant rapidement les secours. D’emporter sur ses épaules l’homme le plus grièvement atteint. Sous-officier très brave et très dévoué, sur le front depuis le début de la campagne, déjà cité à l’ordre de la division ».

Cité à l’ordre du 16e RI, N° 181 du 22 avril 1919 : « Le 13 avril 1917 a entraîné ses hommes dans la brèche avec un allant et un esprit d’abnégation digne d’éloges. Donnant à tous l’exemple du plus grand esprit de sacrifice. Excellant sous-officier d’un moral très élevé ».

Cité à l’ordre du 13e CA, N° 149 du 23 avril 1917 : « Le 3 avril 1917 au cours d’une attaque, s’est offert spontanément pour transmettre des ordres, a exécuté sa mission en traversant par 4 fois le tir de barrage ennemi, donnant à ceux qui l’entourent un bel exemple de sang-froid. Excellent sous-officier d’un dévouement absolu en toutes circonstances ».

Fait prisonnier, le 1er août 1918, au Grand-Rozoy (Aisne). 

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 31 juillet 1918 et du 17 janvier 1919 au 26 août 1919.

Prisonnier à Crossen-am-Oder, du 1er août 1918 au 16 janvier 1919.         

 

TIXERONT Annet, né le 16 octobre 1893, commune de Saint-Jacques-d’Ambur, garçon de café à Saint-Priest. Fils de Michel et d’Anne BATISSE.

Caporal, le 16 mai 1915, Sergent, le 15 octobre 1915. Médaille militaire et Croix de guerre avec palme, le 11 septembre 1917. Classe 1913. Matricule 1907 au recrutement de Riom. Incorporé, le 26 novembre 1913, au 16e Régiment d’Infanterie.

Blessé, le 20 août 1914, à Sarrebourg, plaie par balle à la tête, double plaie au dos par shrapnell.

Blessé, le 20 août 1917, à Avocourt, par éclats d’obus, large plaie racine cuisse droite et plaie de débridement externe aux mêmes niveaux.

Cité à l’ordre de la 25e Division, N° 440 du 27 avril 1917 : « A l’attaque du 13 avril 1917, devant …. S’est fait remarquer par son énergie et sa bravoure, en tête du mouvement en avant, blessé au cours de la progression a conservé son commandement, ménageant ainsi ses hommes par son exemple. Excellent sous-officier qui s’était déjà fait remarquer aux combats de la Somme ».

Ordre du 16e RI, N° 3718 du 11 octobre 1917 : « Sous-officier brave et énergique possédant un grand ascendant sur la troupe, le 20 août 1917 s’est porté à l’assaut des retranchements ennemis avec un magnifique élan, entraînant ses hommes par son courage communicatif, a été très grièvement blessé en abordant la tranchée ennemie. Deux blessures antérieures et une citation ». 

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 6 novembre 1918.

 

Pas de renseignements :

     

BIDON Jean Auguste, né le 11 mars 1893, au Cluzel, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d’Antoine et de Marie AUBIGNAT, cultivateurs au Cluzel.

 

GUTTON Alfred Joseph, né le 28 mai 1893, au bourg de Saint-Priest-des-Champs, chez Pierre PRADELLE, grand-père maternel. Fils de François, cordonnier à Lyon, et d’Antoinette PRADELLE, domiciliés à Lyon.

 

BRUNIER (VERNERET) Noël Annet, né le 17 septembre 1893, à Grandsaigne, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Cassis Bouches-du-Rhône), le 18 avril 1979. Fils naturel de Marie BRUNIER. Légitimé par le mariage à Gouttières, le 26 janvier 1899, avec Antoine VERNERET.


Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 08:35

Ils ont participé, avec le ou les régiments auxquels ils appartenaient, à la guerre de 14-18.

A 39 ans, ils étaient souvent mobilisés dans les régiments de réserve ou des territoriaux. Certains, suivant les régiments auxquels ils appartenaient, ont été engagés en première ligne.


BARSSE Jean-Marie, né le 6 décembre 1875, au bourg de Saint-Priest-des-Champs, aubergiste. Décédé à l’hôpital militaire de Souk-Abras. Fils d'Auguste et de Céline ESPINASSE, domestiques à Clermont-Ferrand.

Soldat. Classe 1895. Matricule 723 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 10 mars 1915, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale, passé au 100eR.I.T., le 13 mai 1916, passé au 143eR.I., le 18 août 1917, passé au 6eRégiment du Génie, le 30 septembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 22 mars 1916 au 22 juin 1918.

 

BASTERRE Jean, né le 27 décembre 1875, à Boscavert, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Marien et de Gilberte CHAFFRAIX, cultivateurs à Boscavert.

Soldat. Classe 1895. matricule 752 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 octobre 1915, au 53eRégiment d’Artillerie.

Contre l’Allemagne, du 25 octobre 1915 au 25 mai 1917.

Détaché comme agriculteur le 26 mai 1917.

 

BERAUD Auguste Jacques, né le 22 décembre 1875, au Bladeix, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean, né à Saint-Priest, Le Bladeix, le 19 janvier 1842, et de Marie BASTERRE, née à Saint-Priest, Boscavert, le 13 août 1845, mariés à Saint-Priest, le 14 février 1874, cultivateurs au Bladeix.

Matricule 777 au recrutement de Riom. Décédé à Saint-Priest, le 25 juin 1900.

 

BOUDOL Robert, né le 5 juin 1875, à Grandsaigne, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marguerite JOUHET, cultivateurs à Grandsaigne.

Soldat. Classe 1895. Matricule 763 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 5 mars 1915, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 5 mars 1915 au 8 juin 1915.

Réformé le 8 juin 1915.

 

CHABASSIERE Jean Henri, né le 10 mai 1875, à Lamothe, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jean et de Marie CHAFFRAIX, cultivateurs à Lamothe.

Soldat. Classe 1895. matricule 797 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 octobre 1915, au 11eRégiment de Chasseurs, passé au 53eRégiment d’Artillerie, le 10 novembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 25 octobre 1915 au 22 mai 1917.

Détaché comme agriculteur, le 23 mai 1917.

 

DETEIX François, né le 31 août 1875, à Mazeron, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Aulnat, le 14 février 1925, avec Madeleine TROISPLIS. Fils d'Antoine et d'Anne BERAUD, domiciliés à Miremont.

Matricule 2257 au recrutement de Riom. Insoumis, le 21 septembre 1906.

 

FAURE Laurent François, né le 21 mai 1875, à Lamothe, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Michel et de Marie BASTERRE, cultivateurs à Lamothe.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1895. Matricule 759 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 10 mars 1915, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale, passé au 100eR.I.T., le 1eravril 1915.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 77 en date du 5 janvier 1919.

Contre l’Allemagne, du 10 mars 1915 au 23 janvier 1919.

 

FOURNON Pierre Marie Michel, né le 29 janvier 1875, à Gandichoux, commune de Saint-Priest-des-Champs. Décédé à Châteaugay, le 10 décembre 1948. Fils de Jean et de Françoise PENNY, cultivateurs à Gandichoux.

Soldat. Classe 1895. Matricule 720 au recrutement de Riom. Classé affecté spécial des Chemins de Fer de l'État, à la 4eSection des chemins de fer de campagne, à la date du 30 mars 1917.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 7 février 1919.

 

GIRAUD Amable, né le 22 février 1875, à Mazeron, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Marie BERAUD, cultivateurs à Mazeron.

Soldat. Classe 1895. Matricule 729 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 5 mars 1915, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale, passé au 100eR.I.T., le 1eraoût 1915, passé au 500eR.I.T., le 1erjuin 1918.

Contre l’Allemagne, du 5 mars 1915 au 29 janvier 1919.

 

JOUHET Jean, né le 11 septembre 1875, à Retailhat, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest-des-Champs, le 13 janvier 1898, avec Françoise MARCHEIX. Fils d'Amable, né à Saint-Priest, Retailhat, le 2 mars 1846, et de Jeanne JOUHET, née à Saint-Priest, La Barge, le 25 décembre 1849, mariés à Saint-Priest, le 26 novembre 1874.

Matricule 779 au recrutement de Riom. Exempté en 1897.

 

LHÉRITIER Antoine, né le 5 janvier 1875, à La Carte, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Françoise LELION.

Matricule 796 au recrutement de Riom. Incorporé, le 14 novembre 1896, au 3e Régiment de Zouaves.

En Algérie, du 17 novembre 1896 au 13 septembre 1898.

Décédé à l'hôpital de Sétif, le 13 septembre 1898, par suite de Phlégmons diffus de la région sous-claviculaire.

 

MAIGNOL Jean, né le 8 janvier 1875, Aux Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Michel, né à Saint-Priest, Les Barsses, le 6 novembre 1848, et de Françoise POUMEROL, née à Saint-Priest, Les Barsses, le14 septembre 1849, mariés à Saint-Priest, le 12 avril 1874, cultivateurs aux Barsses.

Soldat. Classe 1895. Matricule 800 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 28 novembre 1914, au Groupe Territorial du 16eRégiment d’Artillerie, passé au 7eRégiment d’Artillerie à Pied, le 22 septembre 1915, passé au 75eRégiment d’Artillerie Lourde Grande Puissance, le 1ermai 1918.

Contre l’Allemagne, du 28 novembre 1914 au 5 janvier 1919.

 

MARTIN Jacques Léon, né le 11 janvier 1875, au Chirol, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils d'Antoine et de Marie PHELUT, cultivateurs au Chirol.

Soldat. Classe 1895. Matricule 795 au recrutement de Riom. Mobilisé, 6 août 1914, au Groupe Territorial du 53eRégiment d’Artillerie, passé au 103eR.I.T., le 27 novembre 1914, passé au 106eR.I.T., le 10 décembre 1918.

Contre l’Allemagne, du 6 août 1914 au 4 janvier 1919.

 

MARTIN Jean, né le 7 septembre 1875, à Montpied, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Marie MARCHÉ.

Exclus de Saint-Gervais. A donc été recruté dans un autre département.

 

MAZUEL Gilbert, né le 4 octobre 1875, à Jouhet, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Jacques et de Marie PAYRARD.

Exclus de Saint-Gervais. A donc été recruté dans un autre département.

   

MOULIER Annet, né le 1eroctobre 1875, à Courtine, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Lyon 7e, le 5 janvier 1956. Fils de Jean et de Marie CHABRY, cultivateurs à Courtine.

Caporal, le 21 novembre 1914; Sergent, le 3 décembre 1915. Croix de guerre. Classe 1895. Matricule 717 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 14 août 1914, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale, passé à la 20eSection des Secrétaires d'état-major, le 10 juillet 1918.

Cité à l’ordre du Corps d’Armée, N° 105.

Contre l’Allemagne, du 14 août 1914 au 21 janvier 1919.

 

PEROL Amable, né le 13 septembre 1875, à Retailhat, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert, né à Saint-Priest, Retailhat, le 9 janvier 1845, et de Antoinette CARTON, née à Saint-Priest, Retailhat, le 11 juillet 1852, mariés à Saint-Priest, le 15 novembre 1874, cultivateurs à Retailhat.

Soldat. Classe 1895. matricule 724 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 2 août 1914, au 97eRégiment d’Infanterie Territoriale.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 8 février 1919.

Classé dans la non disponibilité, comme homme d’équipe à la Compagnie P.L.M., à Lyon Guillotière, du 25 juin 1902 au 1eravril 1920.

 

POURTIER Antoine, né le 20 septembre 1875, à La Chomette, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Marie DEMOULIN.

Exclus de Saint-Gervais. A donc été recruté dans un autre département. 

 

TARDIF Jean, né le 25 juin 1875, à La Chomette, commune de Saint-Priest-des-Champs, maréchal-ferrant. Fils de François, né à Saint-Priest, La Chomette, le 26 septembre 1809, et d'Anne CLUZEL, née à Saint-Priest, Le Cluzel, le 1er janvier 1842, mariés à Saint-Priest, le 6 septembre 1874, cultivateurs à La Chomette.

Soldat. Classe 1895. matricule 762 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 4 décembre 1914, au Groupe Territorial du 53eRégiment d’Artillerie, passé au 13eEscadron du Train et des Équipages Militaires, le 30 juin 1916.

Contre l’Allemagne, du 4 décembre 1914 au 11 février 1919.

 

Pas d'informations:

 

JOUHET Jacques, né le 16 décembre 1875, à La Barge, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et de Marie PEROL.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Les Barsse de la Creuse
    1-Avant-propos Au cours de recherches dans les registres de l’état-civil de la commune d’Évaux-les-Bains, je suis tombe par hasard sur une famille Barsse. Le patronyme n’étant pas du tout courant dans cette partie de la Creuse, on en trouve à Charron,...
  • Partis en Saône-et-Loire
    Ce ne sont certainement pas les seuls. La liste se complétera au fil des découvertes. La Chapelle-de-Guinchay Annet BARGE, fils de Jean BARGE et de Marie ARBITRE, cultivateurs demeurant au village du Cluzel. Maçon à La Chapelle-de-Guinchay, né le 16 mai...
  • Charles Michel ROUCHON
    Né le 5 février 1903 à Saint-Priest-des-Champs (Puy-de-Dôme), mort le 20 septembre 1985 à La Verrière (Yvelines) ; instituteur dans le Puy-de-Dôme ; militant du SNI ; maire socialiste de Fernoël (Puy-de-Dôme). Fils de Jean ROUCHON, cultivateur demeurant...
  • Jean PETIT, un maire, une généalogie
    Maçon en 1863 ; Cultivateur en 1872 ; Aubergiste en 1873 ; Propriétaire et aubergiste au bourg de Saint-Priest-des-Champs en 1877. Élu pour son premier mandat de Conseiller municipal, le 23 Janvier 1881, au deuxième tour du scrutin, avec 137 voix ; Maire...
  • Inhumations 1628 - 1633
    Vue 66 Anthonia DARD, inhumée le 23 juin 1628, femme à Pierre PEROL dit Dufourd, du village de Lamazière. Vue 67 Anthonia DELAQUARTE, inhumée dans l’église le 25 juin 1628, femme à Jehan SIMON de ce bourg de Saint-Priest. Vue 67 Jacques N., métayer au...
  • Les galibots
    Sans commentaire ! Souvent au pays des gueules noires les enfants faisaient comme leurs pères et descendaient au fond de la mine , la vie souvent était difficile ,avant...
  • Relevés baptêmes (Article 11) + Synthèse patronyme PEROL
    Archives Départementales : Cote 6 E 408-1 Années 1577 à 1747 Naissances du 22 mars 1654 au 7 juin 1654 Vue 194 Antoine MARCHEIX et Françoise MARCHANT, du village de Laval, dont : Mathieu, né le 22 et baptisé le 24 mars 1654 à Saint-Priest-des-Champs [1]...
  • Photos J.S.S.P.
    Photos de la collection de Jean-Louis FAURE aimablement prêtées par Marcelle sa maman. Vous pouvez me transmettre les noms !
  • Relevés baptêmes (Article 10)
    Archives Départementales : Cote 6 E 408-1 Années 1577 à 1747 Naissances du 5 vril 1640 au 19 mars 1654 Vue 180; Anthoine QUARTON et Michelle AMBLARD, du village de Retailhat, dont : Gilbert, né le 5 et baptisé le 6 avril 1640 à Saint-Priest-des-Champs...
  • La stévia : L'herbe sucrée
    Une petite parenthèse pour ceux qui veulent consommer autrement! À chaque plante médicinale son lot d’appropriations, d’interdictions, de brevets, d’extraction moléculaire et autres joyeusetés… La Stévia, la fameuse herbe sucrée, n’échappe malheureusement...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">