Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 09:11

MAZERON du PRADEIX

 

Armoiries : D’azur au chevron d’or, accompagné en chef de deux étoiles d’argent et en pointe d’un soleil du second ?; au chef aussi d’or

 

De GOZIS, disait : « Je crois, ainsi que je l’ai dit plus haut, cette famille absolument distincte de celle de Montluçon. Son origine est aux environs de Saint-Priest, où il existe encore de nombreux cultivateurs et petits propriétaires, qui sont certainement de même souche que la branche plus fortunée dont je vais dire quelques mots. Le hameau de Mazeron, à l’extrémité Sud de la paroisse de St-Priest, en est un témoignage certain. »

 

I.                   Gaspard MAZERON, du bourg de Biollet, marié à Biollet, le 3 mars 1696, avec Marie GERAULD de Saint-Priest, décédée avant 1731. Témoin de ce mariage Arnault MAZERON, qui décède au bourg de Biollet, à l’âge de 65 ans, le 23 avril 1696, qui est peut-être le père de Gaspard.

 

Sont issus de ce mariage :

1 – Charles MAZERON, qui suit en II

2 – Marie MAZERON, née et baptisée à Biollet, le 23 octobre 1699 ; décédée à Biollet, le 3 juin 1700

3 – Anne MAZERON, née et baptisée à Biollet, le 14 mai 1701

4 – Marie MAZERON (Peut-être Anne, ci-dessus), marié à Saint-Priest, le 5 février 1720, avec Georges de LAUSSEDAT.

 

II.                Charles MAZERON du PRADEIX, seigneur de la Pradelle et de Buffevent, marchand, né à Saint-Priest, le 14 août 1697 ; décédé au Bladeix, le 15 février 1775, témoins Messire Charles MAZERON, son fils, et Messire Gabriel de SEGONZAT, chevalier, seigneur de Courtines ; marié en 1ère noces à Saint-Priest,  le 18 novembre 1731, avec Marie BARTHOMIVAT de la BESSE, née vers 1706, décédée à Saint-Priest, le 9 mars 1734, fille de défunt Me Claude et de Françoise de JARDON ; marié en seconde noces à Saint-Germain-des-Salles (03), le 25 janvier 1736, avec Marie RAFFIER, fille de Maître Pierre, avocat au parlement .

 

Sont issus du 1er lit :

1 – Marie MAZERON, né à Saint-Priest, le 12 septembre 1732, parrain Me Antoine GERAULD, curé de cette paroisse. Certainement elle marraine d’Annet MAZERON en 1759, sous le prénom de Gabrielle.

2 - Charles MAZERON du Pradeix, qui suit en III

 

III.       Charles MAZERON du PRADEIX, seigneur du Bladeix, le Pradeix, al. La Pradelle, Buffevent, etc… Bailli de Saint-Priest-des-Champs (1760-1790), notaire royal, né à Saint-Priest, le 12 février 1734 ; décédé à Saint-Priest, le 12 vendémiaire An 7 (28 septembre 1798) ; fut marié deux fois : Il épouse en 1ère noces, à Saint-Gervais, le 7 juin 1757, Anne Gilberte NONY, née vers 1736, décédée le 7 décembre 1762 ; et en secondes noces, à Saint-Priest, le 7 février 1768 (dispense du 4e degré de consanguinité), avec Pétronille de SARRAZIN, née à Miremont, le 5 avril 1736 ; décédée à Saint-Priest, le 23 août 1786, fille de Claude Marie, écuyer, seigneur de Laubépin, Bonnefont, etc… Garde du corps du Roi Louis XV, et de Marie de SERVIERES.

 

Du 1er lit sont issus :

1-      Charles MAZERON, décédé à Saint-Priest, le 27 avril 1763.

2-      Charles Amable, alias Gervais MAZERON, seigneur du Bladeix, né à Saint-Priest, le 15 mars 1758, parrain Me Charles MAZERON, grand-père paternel et marraine demoiselle Amable MINGOT, épouse de Me Annet NONY, procureur fiscal de St-Priest ; reçu notaire royal à Saint-Priest en 1785, maire de Saint-Priest de 1799 à 1815 et de 1821 à 1830.

3-      Annet MAZERON, né et baptisé à Saint-Priest, le 22 mai 1759, parrain Me Jean NONY, procureur d’office, aïeul maternel, et marraine Gabrielle MAZERON, tante paternelle.

4-      Gervais MAZERON, né à Saint-Priest, le 1er décembre 1760.

5-     Anne MAZERON, née et baptisée à Saint-Priest, le 16 septembre 1762, parrain Joseph MAZERON ,bourgeois, et marraine Jeanne HOM ; mariée à Saint-Priest, le 18 pluviôse An 2 (6E480/8, page 11 – CHABROL Jean-Baptiste, officier de santé, 36 ans ; CHALVIGNAC Guillaume, notaire public, 33 ans, tous deux amis demeurants à Montaigut ; MAZERON Claude Gervais, 23 ans, frère de l’épouse, Saint-Priest ; GRAND Gilbert Victor, 25 ans, Pionsat, beau-frère de la future), avec Gilbert LAVILLE, greffier au tribunal du district de Montaigut, juge de paix à Montaigut-en-Combrailles, né le 2 septembre 1764, fils de Jean et de Marie RICHARD de Virlet, Chauvatier.

Du second lit :

6-      Marie Charlotte MAZERON, née et baptisée à Saint-Priest, le 16 février 1769, parrain Charles MAZERON de Buffevent, frère, et Marie de SERVIERES, aïeule, veuve de Me de SARRAZIN ; mariée le 25 juin 1793 (divorce prononcé le 5 fructidor an V), avec Gilbert Victor GRAND, notaire royal à Saint-Gervais, né à Saint-Gervais, le 11 février 1768.

7-      Claude Gilbert MAZERON, né à Saint-Priest, le 15 février 1770, parrain Me Claude de BARTHOMIVAT de la Besse, seigneur de la Motte, représenté par Gervais MAZERON frère de l’enfant, et marraine Dame Fleurie FRETAS, épouse de Me DECOMBES, vicomte et seigneur de Miremont, représentée par Anne MAZERON, sœur de l’enfant ; certainement lui décédé au chef-lieu, le 5 messidor An VI.

8-      Claude MAZERON de la Motte, célibataire, né à Saint-Priest, le 4 mai 1771, parrain Me Claude de SARRAZIN, écuyer seigneur de Lacost, et marraine Dlle Pétronille de SERVIERES, tante maternelle ; décédé au chef-lieu de Saint-Priest, le 5 septembre 1854.

9-      Charles MAZERON de Buffevent, prêtre

10-  Annet MAZERON, né et baptisé à Saint-Priest, le 24 août 1772, parrain Messire Gilbert de SARRAZIN, chevalier, seigneur de Lébeaupin, capitaine de cavalerie, oncle maternel, et marraine Dlle Anne de NEUFVILLE de Touzelle ; décédé à Saint-Priest, le 5 décembre 1773.

11-  Philibert Marie MAZERON, qui suit en IV

 

IV -     Philibert MAZERON du Pradeix, né à Saint-Priest, le 20 août 1773, parrain Philibert DUMONT, prieur  à Saint-Priest-des-Champs, et marraine Dlle Marie Françoise BARTHOMIVAT de la Besse ; président du tribunal civil d’Aubusson (1848), épouse à Evaux-les-Bains, le 21 juin 1808, Françoise Claudine Hortense AUGIER de MONTGREMIER, née à Evaux-les-Bains, le 22 juin 1786, décédée à Aubusson le 26 janvier 1848.

1-      Arména MAZERON du Pradeix, née à Evaux, le 11 mars 1809, mariée à Aubusson, le 31 janvier 1831, avec Alexis Charles Amédée, Vicomte de COURTHILLE, né à Felletin, le 7 juin 1791.

2-      Philibert Louis Alfred, qui suit

3-      Naïm, née à Evaux, le 11 mars 1809, mariée à Aubusson, le 26 juin 1832, avec Gilbert Félix LAVILLE, né à Montaigut, le 25 avril 1799.

4-      Marguerite Julie, née à Evaux, le 9 février 1811, décédée à Ussel, le 30 janvier 1920, mariée à Aubusson, 24 novembre 1829, avec Jean Antoine CHORIOL, juge de paix à Ussel, décédé après 1874.

V.                Philibert Louis Alfred, avocat de Clermont en 1848, épouse vers 1840 Marie Madelaine Maley FAYON, fille de M. et Me BOUVERET

VI.     Philibert Marie Joseph MAZERON du Pradeix, marié à Joséphine Angèle TESTRAS de FOLMONT.

 

 

 

Sources : Archives départementales du Puy-de-Dôme et de l'Allier ; Généanet

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:36

Une famille, venue de Blot-l'Église, qui a donné trois maires et plusieurs notaires à la commune de Saint-Priest-des-Champs.

 

Généalogie descendante de Nicolas BAISLE

 

Génération 1 :


1. BAISLE Nicolas, marchand du bourg de Blot, fils de défunt Durant et de Mlle Anne COMBEY, hôtes de Blot, marié le 26 février 1737 à Neuf-Eglise, avec Dame Marie CHANCELME de GENETE, fille de défunt Blaise et de Marie MASSONET, habitants le bourg de Menat, paroisse de Neuf-Eglise.

Sont issus : 

  2. BAISLE Mathieu Gilbert, né le 25 novembre 1737 à Blot, baptisé le 28 ; décédé le 12 février 1738 à Blot, inhumé le 13.

 3. BAISLE Gilbert, né à Blot le 10 août 1740, baptisé le 14.

4.  BAISLE Jean-Baptiste, qui suit

 

Génération 2 :

 

4. BAISLE Jean Baptiste, né le 15 février 1744 et baptisé le 17 à Blot-l’Église, décédé le 28 avril 1801 à Blot-l’Eglise (63).

Professions : Procureur d'office, Notaire royal, Avocat au parlement.
Uni avec MORANGE Gilberte, né vers 1743, décédée le 3 août 1817 à Blot-l’Eglise (63), fille de M. Gilbert et de Mlle MANDET.
8 enfants sont nés de cette union :

             

Génération 3 :

 

5. BAISLE Gabrielle Lucie, née vers 1764

6. BAISLE Pierre, né le 23 août 1764 à Blot-l'Église (63), Le Bourg
7. BAISLE Jeanne Marie, née le 20 novembre 1766 à Blot-l'Église (63), Le Bourg. Décédée le 4 juin 1829 à Saint-Priest-des-Champs (63), Les Barsses à l'âge de 62 ans. Unie avec LEGROS Agnan, né vers 1752, décédé le 7 août 1829 à Saint-Priest-des-Champs (63), Les Barsses.
8. BAISLE Anne Luce, née le 3 décembre 1767 à Blot-l'Église (63), Le Bourg. Décédée le 29 mars 1810 à l'âge de 42 ans. Unie avec COUCHARD Antoine Joseph
9. BAISLE Jacques, né le 25 juillet 1770 à Blot-l'Église (63), Le Bourg.
10. BAISLE Pierre Charles, qui suit
11. BAISLE Gilbert, né le 4 juin 1775 à Blot-l'Église (63), Le Bourg.
12. BAISLE Pierre Jean-Baptiste, né le 3 juin 1783 à Blot-l’Eglise. Notaire, maire de Menat en 1817.

 

************

 

10. BAISLE Pierre Charles, Ancien Capitaine du 4e Bataillon du département du Puy-de-Dôme, Notaire royal à la résidence de Saint-Priest, adjoint au maire de Saint-Priest de 1821 à 1830. Né le 26 novembre 1773 à Blot-l'Église (63), Le Bourg. Décédé le 4 février 1842 à Saint-Priest-des-Champs (63), Moulin du Bay à l'âge de 68 ans. Marié le 17 novembre 1795 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 21 ans, avec VERNIOL Jeanne Marie, fille de VERNIOL Joseph, et d’ASTAIX Gilberte.
2 enfants sont nés de cette union :

             

Génération 4 :

 

13. BAISLE Gilberte Marie, née le 1er septembre 1796 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg.
14. BAISLE Joseph Jean Baptiste, qui suit

************

 

14. BAISLE Joseph Jean-Baptiste, Notaire, maire de Saint-Priest de 1835 à 1850, né le 12 septembre 1798 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg. Décédé le avril 1850 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg à l'âge de 51 ans
Uni avec VIALLETTE Anne Catherine Gilberte, fille de VIALLETTE Gilbert Etienne, et de ROUDAIRE Marie Charles.
8 enfants sont nés de cette union :


Génération 5 :

 

15. BAISLE Pierre Charles, né le 28 février 1817 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg. Décédé le 3 juin 1834 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg à l'âge de 17 ans
16. BAISLE Gilbert Emile,
Célibataire. Notaire, Notaire impérial, Maire de Saint-Priest de 1871 à 1881, ancien conseiller d'arrondissement, délégué cantonal, suppléant du juge de paix. Né le 14 janvier 1819 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg. Décédé le 13 novembre 1900 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg à l'âge de 81 ans.
17. BAISLE Joseph, Percepteur, né le 31 mars 1820 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg.
Uni avec de PIERREUX Irène
Un enfant est né de cette union : BAISLE Charles
18. BAISLE Pierre Jean Baptiste, auteur de la branche aînée
19. BAISLE Anne Lucile, née le 27 mars 1823 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg. Mariée le 1er mai 1855 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 32 ans, avec SAPPIN DESRAYNAUDS Charles Eugène, fils de SAPPIN DESRAYNAUDS Jean Baptiste Henry, et de DEGEORGES Marie.
Deux enfants sont nés de cette union :

SAPPIN DESRAYNAUDS Catherine Françoise Félicie
            SAPPIN DESRAYNAUDS Marie Emilie Céline

20. BAISLE Félicie Gervaise, née le 20 août 1827 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg.
21. BAISLE Michel Alfred, auteur de la branche puînée
22. BAISLE Charles Gilbert Etienne, auteur de la branche cadette

************

Branche aînée.

 

18. BAISLE Pierre Jean-Baptiste, dit Morange, propriétaire, né le 25 octobre 1821 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg. Décédé le 6 août 1898 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg à l'âge de 76 ans.
Uni avec MARTIN Jeanne Marie Mélanie, fille de MARTIN Gilbert, et de CHABASSIERE Alexie.
2 enfants sont nés de cette union :

 

Génération 6 :

             

23. BAISLE Marie Alexis Joséphine, née le 3 janvier 1858 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg. Mariée le 8 janvier 1884 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 26 ans, avec ROY Pierre Eugène, fils de ROY Antoine et de MADEUF Julie.
1 enfant est né de cette union :

             o ROY Antoine Emmanuel, né  le 11 mai 1885 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg, chez son grand-père Pierre Jean-Baptiste BAISLE.
24. BAISLE Gilbert Ferdinand, né le 11 avril 1860 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg.

************

Branche puînée.

 

21. BAISLE Michel Alfred, Médecin, Docteur en médecine, ancien maire de Saint-Priest, né le 13 janvier 1832 à Saint-Priest-des-Champs (63). Décédé le 20 juin 1897 à Saint-Priest-des-Champs (63), Les Barsses à l'âge de 65 ans.
Marié le 24 juin 1861 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 29 ans, avec JULHIARD Elisabeth Octavie, fille de JULHIARD François Auguste, et de ROY Marguerite Joséphine.
4 enfants sont nés de cette union :

 

Génération 6 :

 

25. BAISLE François Antoine, né le 27 avril 1862 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg. Décédé le 1er mai 1862 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le Bourg à l'âge de 4 jours
26. BAISLE Marguerite Gilberte Joséphine, née le 22 novembre 1863 à Saint-Priest-des-Champs (63), Les Barsses. Décédée vers 1950.
Mariée le 15 janvier 1888 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 24 ans, avec ROUSSET Pierre Charles Elie, fils de ROUSSET Joseph Régis, et de BLANC Jeanne.
1 enfant est né de cette union :

             o ROUSSET Jeanne Gilberte Marie, Née le 24 octobre 1888 à Saint-Priest-des-Champs (63), Les Barsses. Unie avec CLERMONT Jean Baptiste Georges Edmond Henri.
27. BAISLE Marie Lucie Augustine, née le 30 avril 1865 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg. Décédée vers 1954.
28. BAISLE Gilberte Félicie Emilie, née le 29 juillet 1871 à Saint-Priest-des-Champs (63), Les Barsses.
Mariée le 13 septembre 1891 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 20 ans, avec MARTIN François Alfred, fils de MARTIN Marien, et de MERLY Marie.


************

Branche cadette.

 

22. BAISLE Charles Gilbert Etienne, Notaire, né le 15 septembre 1835 à Saint-Priest-des-Champs (63). Décédé en 1903 à l'âge de 67 ans.
Uni avec PICHARD Anne Stéphanie Berthe, fille de PICHARD François Julien, et de BERTHOMIER de la VILLETTE Anne Françoise.
2 enfants sont nés de cette union :

 

Génération 6 :

             

29. BAISLE Melly Catherine, née le 6 mai 1875 à Hérisson (03). Décédée en 1948 à l'âge de 72 ans.
Mariée le 22 avril 1901 à Saint-Priest-des-Champs (63) à l'âge de 25 ans, avec MAURIN Marie Joseph, fils de MAURIN Pierre, et de TAVERNIER Zélie.
30. BAISLE Louis Joseph Alfred, né le 11 juin 1877 à Saint-Priest-des-Champs (63), Le bourg. Décédé le 2 octobre 1954 à Montbrison (42) à l'âge de 77 ans.
Marié à Montbrison (42), le 29 juillet 1913, avec BERGERON de BOUGY Marie Louise, née le 13 janvier 1888 à Montbrison et décédée à Annonay (07), le 3 mars 1974, fille d'Antoine Joannès Francisque et de Thérèse Henriette CHAVASSE, dont :

- Marie Antoinette BAISLE, religieuse, née en 1914, décédée à Lyon en 1939 ;

- Charles BAISLE, cultivateur, né en 1920, décédé à Saint-Maigner en 1995 ;

- Michel Auguste BAISLE, prêtre, né en 1928, décédé en 2010;



************

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:39

NÉNOT Marien Jean, agriculteur, né le 15 novembre 1891 à Saint-Priest-des-Champs, mutilé à 100%. Décédé à Visignol, commune de Saint-Priest, le 4 janvier 1959.

Fils de Marien Jean et de Marie Anne TAYTARD.

 

A été nommé Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 20 juillet 1942, pour prendre rang du 1er juin 1938, en qualité d’ex-soldat du 98e Régiment d’Infanterie.

C'est son frère Pierre-Félix NÉNOT, Chevalier de la légion d'honneur, maire de Saint-Priest, qui réceptionne le grade de Marien Jean

 

Incorporé le 5 octobre 1912 au 98e Régiment d'Infanterie, démobilisé le 15 mai 1915.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 2 septembre 1915.

Croix de guerre, Médaille militaire par rang du 24 juin 1915, J.O. du 24 juillet 1915, avec la citation suivante : « Belle attitude au feu a été amputé de la jambe droite ».

 

Plaies multiples membre inférieur droit et pied gauche par éclat d'obus et 5 balles le 23 août 1914 à Sarrebourg.

Amputé de la cuisse droite et impotence du pied gauche. Pensionné à 100% plus un complément de pension du 2ème degré.

Monsieur Nénot, jouit de l'estime et de la considération publique.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 09:10

GORY Michel, né le 14 juillet 1796 (26 Messidor An IV), à Saint-Priest. Décédé le 18 mai 1842, lieu ?

Fils de Jean-Baptiste, aubergiste au chef-lieu, et de Marie TIXIER.

Sergent à la 6e Compagnie du 1er Bataillon du 3e Régiment du Génie.

Chevalier de l'Ordre Royal de la Légion d'honneur, pour prendre rang à dater du 14 août 1839.

Fait à Constantine, le 1er décembre 1839.

 

Etat de service:

Entré au service de l'ex-légion de la Loire, le 26 octobre 1819

Passé à la 3e Compagnie de Fusiliers de Discipline, le 8 octobre 1821

Passé au 5e Régiment d'Infanterie Légère, le 11 juin 1822

 Rentré au service du 3e Régiment du Génie, le 7 janvier 1826

Caporal, le 6 janvier 1833

Sergent, le 18 avril 1839

Campagne de 1823 et 1824 en Espagne

Campagne en Afrique, du 26 janvier 1832 au 21 mai 1834; était au combat de Bouffarich

Campagne en Afrique, du 3 août 1837 à 1839

Siège et assaut de Constantine, expédition de Stora, défense de Djimmilab (Province de Constantine)

Blessé au côté droit et au pied droit, de deux balles

Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 09:45

Voici une rapide généalogie ascendante de celui qui a été élu 6 fois maire  de Saint-Priest (1912, 1919, 1925, 1929, 1935 et 1947). Également élu au conseil général en 1923, cet homme a certainement marqué son époque.

 

Si vous possédez des renseignements, des photos, partagez les sur ce blog.

 

Pierre Félix est le fils cadet des 3 enfants Nénot. Martin, son frère ainé, est né le 2 décembre 1872 et Françoise le 17 novembre 1874.

 

Ascendance partielle et rapide de NENOT Pierre Félix, 1


NÉNOT Pierre Félix 276 22 16

Génération 1 :

NENOT Pierre Félix, né à Saint-Priest-des-Champs, Courtine, le 10/11/1876 ; Décédé à Saint-Priest-des-Champs, Courtine, le 13/01/1966 ; marié à Saint-Priest-des-Champs, le 15/02/1903, avec GRANGE Marie Joséphine, née à Saint-Priest-des-Champs, Le Cluzel ; décédée à Saint-Priest-des-Champs, Courtine, le 03/07/1959 ; fille de Jean et de Marie PHELUT. 

 

Génération 2 :

NENOT Antoine, né à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 14/09/1844 ; marié à Saint-Priest-des-Champs, le 12/11/1871. Propriétaire, Cultivateur.

TAYTARD Marie, née à Saint-Priest-des-Champs,  le 02/08/1839 ; mariée à Saint-Priest-des-Champs, le 12/11/1871. Cultivatrice.

 

Génération 3 :

NENOT Jean Martin, né à Saint-Gervais-d'Auvergne,  le 15/12/1817 ; marié à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 15/02/1843. Cultivateur, Colon.

SAURET Françoise, née à Saint-Gervais-d'Auvergne,  le 30/04/1821 ; mariée à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 15/02/1843. Cultivatrice.

TAYTARD François, né à Saint-Priest-des-Champs,  le 03/12/1809 ; décédé à Saint-Priest-des-Champs, le 20/02/1866. Cultivateur, Ouvrier maçon.

GORY Louise, née à Gouttières  vers 1816 ; décédée à Saint-Priest-des-Champs, le 08/06/1848. Cultivatrice.

 

Génération 4 :

NENOT Jean, né à Saint-Gervais-d'Auvergne,  le 25/06/1777 ; décédé à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 16/04/1829 ; marié à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 12/05/1812.

CHOMETTE Marie, née à Espinasse, le 21/07/1783 ; décédée à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 08/11/1819 ; mariée à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 12/05/1812.
10  SAURET Marien, née à Saint-Gervais-d'Auvergne, Les Moines, le 10/09/1791 ; décédé à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 17/10/1827 ; marié à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 15/02/1819.

11  RAYNAUD Anne, née à Saint-Gervais-d'Auvergne, Hiron, le 25/01/1784 ; décédée à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 06/05/1821 ; mariée à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 15/02/1819.

12  TAYTARD Jean, né à Saint-Priest-des-Champs,  le 01/10/1780 ; marié à Saint-Gervais-d'Auvergne,  le 29/01/1799 ; décédé à Saint-Priest-des-Champs, le 20/12/1840. Journalier, Cultivateur
13 LUCARD Marie, née à Espinasse, le 09/05/1764 ; mariée à  Saint-Gervais-d'Auvergne, le 29/01/1799 ; décédée à Saint-Priest-des-Champs, le 18/02/1851. Cultivatrice.

14  GORY Gilbert, né vers 1768 ; marié à Gouttières, le 07/02/1796 (18 Pluviose An 4).
15  CHOMARD Bonnette, née vers 1778 ; décédée à  Gouttières avant 1848 ;
mariée à Gouttières, le 07/02/1796 (18 Pluviose An 4).

 

Génération 5 :

16  NENOT Blaise, décédé à  Saint-Gervais-d'Auvergne, La Chabassière, le 09/08/1782.
17  MÉRILLON Anne, née vers 1725, décédée à  Saint-Gervais-d'Auvergne,  La Chabassière, le 25/11/1803 (3 Frimaire An 12).

18  CHOMETTE Martin, décédé à Espinasse, Le Moulin du Pont, le 26/03/1785.

19  ROUSILLE Anne, décédée à Espinasse, le 09/08/1897 (22 Thermidor An 5).

20  SAURET Etienne, décédé à Châteauneuf, le04/01/1815.
21  PAYRARD Gilberte, décédée avant 1827.  
22  RAYNAUD Michel, décédé à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 13/05/1801 (23 Floréal An 9).
23  GIRAUD Charlotte, décédée à Saint-Gervais-d'Auvergne, le 02/06/18/07.
24  TAYTARD Annet, décédé avant 1799.  
25  FAVIER Magdeleine, née vers 1761 ; décédée à Saint-Priest-des-Champs, le 26/09/1822.
26  LUCARD Jean, décédé après 1799. Cultivateur.
27  CHAFFRAIX Michelle, décédée avant 1799.

28  GORY Antoine, né vers 1741 ; marié à Gouttières, le 14/02/1765.

29  BOUDAUD Marie, née vers 1741 ; mariée à Gouttières, le 14/02/1765.

30  CHOMARD François, né vers 1736 ; marié à Gouttières, le 07/02/1765.

31  MAZERON Michelle, née vers 1739 ; mariée à Gouttières, le 07/02/1765.
50  FAVIER Mathieu, décédé avant 1798.
51  MARTINON Jeanne, décédée avant 1798.

 

Génération 6 :

56  GORY Michel, né vers 1720 ; décédé avant 1765 ; marié à Gouttières, le 24/07/1742.

57  DUPRÉ Marie, née vers 1722 ; mariée à Gouttières, le 24/07/1742.

58  BOUDAUD Gilbert, décédé avant 1765

59  SABY Jacqueline

60  CHOMARD François, marié à Gouttières, le 12/07/1735.

61  ROUDIER Anne, décédée avant 1765 ; mariée à Gouttières, le 12/07/1735.

62  MAZERON Annet, décédé avant 1765.

63  DENIS Claudine

 

Génération 7 :

112 GORY François, décédé avant 1742.

113 JAY Marie, décédée avant 1742.

114 DUPRÉ Guillaume, décédé avant 1742.

115 GIRAUD Marie, décédée avant 1742.

120 CHOMARD Gilbert

121 ROUDIER Charlotte

122 ROUDIER FRançois

123 AUBIGNAT Michelle, décédée avant 1735.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 07:34

 

CHAFFRAIX Amable Julien, meunier-cultivateur, né à Saint-Priest-des-Champs, la Buchaille, le 29 mars 1885. Décédé, le 16 janvier 1934, à Saint-Priest. Fils de Marien et de Marie LELION.

Avant la guerre marié, 1 enfant. Situation actuelle marié père de 4 enfants

 

A été nommé Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 10 février 1933, rendu sur le rapport du ministre de la guerre, pour prendre rang du 2 janvier 1932, en qualité de ex-soldat du 253e Régiment d'Artillerie.

Remise le deux avril 1933, par Chalvignac Pierre, capitaine de gendarmerie en retraite, chevalier de la légion d'honneur, demeurant à Saint-Priest.

 

Incorporé au 13e Escadron du Train à Moulins , le 7 octobre 1906, comme cavalier de 2ème classe. Envoyé dans la disponibilité de l'armée active, le 25 septembre 1908.

Mobilisé, le 3 août 1914, au 13e Escadron du Train. En sursis à dater de sa mobilisation jusqu'au 23 août inclus ; meunier à Saint-Priest-des-Champs. Parti aux armées, le 24 août 1914. Passé au 53e Régiment d'Artillerie, le 31 août 1915, passé au 353e Régiment d'Artillerie, le 1er avril 1917.

Intoxiqué par gaz et évacué, le 15 août 1917. Rejoint son corps, le 28 octobre 1917. Évacué pour maladie, le 18 novembre 1917. Classé service auxiliaire, inapte provisoirement à faire campagne, par la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand, du 25 février 1918. Maintenu service auxiliaire inapte provisoirement à faire campagne, décision de la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand, du 24 juin 1918. Envoyé en congé illimité de démobilisation (4e échelon), le 8 mars 1919, à Saint-Priest-des-Champs, par le dépôt du 53e Régiment d'Artillerie.

Proposé pour la réforme temporaire N°1 avec gratification renouvelable de 7e catégorie, par la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand, du 5 juin 1919. Réforme temporaire renouvelée et proposé pour pension temporaire invalidité 20%, par la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand, du 27 août 1920. Idem le 15 septembre 1921, le 16 décembre 1922, le 28 mars 1924.

Affecté au 353e Régiment d'Artillerie.

Sans affectation, le 1er avril 1927.

Réformé définitivement N° 1, pension permanente 100%, par la commission spéciale de Clermont-Ferrand, le 14 août 1929.

 

Contre l'Allemagne, du 24 août 1914 au 7 mars 1919.

Aux armées du 24 août 1914 au 15 août 1917 ; Intérieur (Campagne double) du 16 août 1917 au 27 octobre 1917 ; aux armées du 28 octobre 1917 au 18 novembre 1917 ; intérieur du 19 novembre 1917 au 7 mars 1919.

Décoré de la médaille militaire par décret du 28 mars 1931, enregistré sous le n° 262904

Intoxiqué par gaz – Une citation à l'ordre de l'Armée « Conduite et moralité très bonnes »

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 18:05

 

CHEFDEVILLE Alphonse, Annet, Eugène, né à Chez-Saby, commune de Saint-Priest-des-Champs, le 28 décembre 1885. Domicilié au 85 Rue Lafayette à Paris 9e. Décédé à Saint-Maure (Seine), le 18 mars 1959. Était commis de perception au moment de sa conscription.

Fils de Jean et de Marie PETIT, cultivateurs à Chez-Saby.

 

Soldat. Classe 1905. Croix de guerre. Matricule 971 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 2 août 1914 (pas de renseignement sur sa fiche).

Cité à l’ordre de la 10eDivision d’Infanterie Coloniale, N° 39 du 11 janvier 1919.

Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 16 avril 1919.

 

A été nommé Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 30 juin 1938, rendu sur le rapport du ministère de la guerre, en qualité d'Intendant Militaire Adjoint à la Région de Paris.

 

Etat-se-service-de-Chefdeville.jpg

Cité à l'ordre du Quartier Général de la 10e Division d'Infanterie, en date du 11 janvier 1919 : «  Aux armées depuis le début de la guerre. A déployé dans les différentes fonctions qu'il a remplies des qualités de travail et de dévouement de premier ordre. Comme gestionnaire d'une division d'infanterie a pendant de longs mois, assuré sous le feu de l'ennemi, l'évacuation de très gros approvisionnements de survie à Soissons. Comme officier d'approvisionnement du Quartier Général a assuré le ravitaillement dans les postes les plus exposés et notamment aux carrières d'Haudremont. Enfin pendant la dernière marche de Verdun sur Mayence ? A organisé le déplacement de la coopérative d'une manière remarquable; qui a permis d'assurer, malgré les difficultés de transport de toutes sortes le ravitaillement de la Division en denrées d'ordinaire pendant tout le déplacement. »

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 16:52

Mardi 17 février 1920, ont eu lieu les obsèques de M. Berthin, instituteur en retraite, âgé de 80 ans.

Le défunt laisse d’unanimes regrets. Pendant de très nombreuses années, il avait tenu le secrétariat de la mairie, tout en étant un instituteur modèle.

Une foule nombreuse de parents et d’amis l’accompagnaient à sa dernière demeure.

En termes très émus, M. Bascoulergue, conseiller d’arrondissement de Saint-Gervais, a, sur la tombe, prononcé un discours où il a retracé la vie du défunt et ses qualités d’esprit.

Nous adressons à la famille nos sincères condoléances.

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/79 – Journal du 20/02/1920.

 

Jean Berthin est né à Saint-Priest-des-Champs, le 26 septembre 1840. Il est le premier enfant du couple Antoine Berthin et Marie Abavid. Ses père et mère se sont mariés à Saint-Priest, le 16 avril 1839. Antoine, né à Muraton commune de Biollet est le 12ème enfant de Jacques et de Marie Roudelle ; Marie est la fille naturelle de Marie Abavid. Jean est resté célibataire.

 

On ne sait pas où il a fait ses études primaire (certainement à Saint-Priest) et secondaire, mais il a terminé ses études à l’école supérieure de Lyon et obtenu son Brevet de Capacité pour l’Enseignement Primaire, le 24 août 1861. Il commence comme instituteur adjoint, le 1er mars 1860,  à l’école publique de la rue Vauban à Lyon ; puis comme instituteur publique congréganiste, le 15 janvier 1862, dans cette même école, et jusqu’au 12 décembre 1870.

 

Le 12 décembre 1870, il prend ses fonctions à l’école publique de Vensat (Puy-de-Dôme), où il exercera même les fonctions de directeur de l’école communale. Il y restera jusqu’au 8 juillet 1872.

 

A partir de cette date, il est nommé à Saint-Priest, avec un traitement de 700 francs. A partir de 1883, il exerce les fonctions de secrétaire de mairie. En 1903, il doit préparer son dossier pour faire valoir son droit à la retraite. La commune, qui utilisait la maison de l’instituteur pour école, demanda à M. l’Inspecteur, de conserver le poste à M. Berthin pendant le temps voulu (Groupe scolaire terminé en 1913). Il finira donc sa carrière, le 12 janvier 1913, à près de 73 ans.

 

Tous les rapports, des différents inspecteurs primaires, sont très bons. Il est décrit : «Comme un instituteur modeste, assez capable, docile aux conseils, bien zélé et très assidu à ses devoirs. Il possède la confiance et l’estime des autorités locales et des familles.

Il dirige seul avec succès une classe nombreuse (96 élèves inscrits, 86 présents), dans un local insuffisant et obtient de bons résultats ».

 

Pourtant les matières étaient diverses : Instruction religieuse, lecture, écriture, grammaire, orthographe, calcul mental, calcul écrit, système métrique, géographie, histoire de France  et gymnastique. Tout cela avec trois niveaux de classe. Mais nous verrons ça dans un prochain article, en analysant les rapports des inspecteurs primaires.

 

Malgré toutes  ses bonnes notes, l’inspecteur écrit, le 21 février 1891 : « Ce maître a quelques ennemis, jaloux de son excellente situation pécuniaire. Réduits au silence par l’enquête de l’an passé, ils n’ont pas encore recommencé les hostilités. Je les ai vu de près ; ils sont capables de toutes les calomnies (noms à retenir pour l’avenir : Faure, Dubreuil, Abavid) ».

 

Il est décoré de la médaille de bronze, en juillet 1887, et d’argent en juillet 1891. Le 12 juillet 1906, il est nommé Officier de l’Instruction Publique, par Aristide Briand, Ministre de l’Instruction Publique, des Beaux-arts et des Cultes.

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 18:25

Incorporé au 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand, le 16 novembre 1897, pour faire son service militaire. A été nommé caporal, le 24 septembre 1898, Sergent, le 13 avril 1900. Envoyé dans la disponibilité, le 22 septembre 1900.

A accompli une 1ère période d’exercice dans le 105e Régiment d’Infanterie de Riom, du 24 août au 20 septembre 1903 et une 2ème période, au même régiment, du 25 février au 24 mars 1903.

 

Adjudant, le 27 septembre 1915. Classe 1896. Matricule 1195 au recrutement de Riom.

Croix de guerre, Médaille militaire, le 1er octobre 1917.

Mobilisé, le 4 août 1914, au 97e Régiment d’Infanterie Territoriale de Riom, passé au 4e R.I. d’Auxerre-Troyes, le 26 octobre 1914, passé au 144e R.I. de Bordeaux-Blaye-Royan, le 17 mars 1917, passé au 4e R.I. d’Auxerre-Troyes, le 4 juillet 1917, passé au 122e R.I.T. de Montpellier, le 28 janvier 1918.

Blessé, le 29 janvier 1916, à la Fille-Morte, secteur de Verdun, par éclat d’obus à la face.

Cité à l’ordre de la Division, N° 151 du 23 novembre 1916.

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 4 janvier 1919.

 

Envoyé en congé illimité de démobilisation, le 5 janvier 1919 à Saint-Priest, par le dépôt mobilisateur du 105e Régiment d’Infanterie.

Maintenu au service armé et proposé pour une pension temporaire d’invalidité de 10% par la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand du 2 octobre 1920 pour troubles intestinaux ; affecté au 105e R.I., le 1er octobre 1921.

Maintenu au service armé et proposé pour une pension temporaire d’invalidité de 10% par la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand du 27 novembre 1922 pour troubles gastro-entéritiques et cicatrice insignifiante à la lèvre supérieure ; passé au 92e R.I., le 1er janvier 1924.

Maintenu au service armé et proposé pour une pension temporaire d’invalidité de 10% par la commission spéciale de réforme de Clermont-Ferrand du 5 septembre 1924 pour troubles gastro-entéritiques persistants et cicatrice de la lèvre.

Libéré du service militaire, le 10 novembre 1925.

 

Prochain article sur son parcours politique.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Charensat : Un maire tyranneau
    Ce n’est pas d’un tyranneau, mais d’un ex-tyranneau de village que nous occupons aujourd’hui. En effet, depuis le 3 mai dernier, le sieur Chassagnette, ancien maire de Charensat, importante commune du canton de Saint-Gervais, a été réduit à l’impuissance...
  • Petite blague
    Un jour, le chien part à la chasse aux papillons et s'aperçoit qu'il s'est perdu. Errant au hasard en tentant de retrouver son chemin, il voit un léopard courir vers lui avec l'intention visible de faire un bon repas. Le vieux chien pense : "Oh, oh! Je...
  • Espinasse : Un village incendié en 1896
    Un épouvantable incendie vient de détruire un village presque entier, le village de Montivernoux qui se trouve situé sur trois communes, Espinasse, Bussières et Saint-Maigner. Vendredi soir, au cours d’un violent orage, un formidable coup de tonnerre...
  • Plans du cadastre napoléonien
    Pour ceux qui ne le savent pas, il est possible de consulter le cadastre napoléonien sur le site des Archives Départementales. pour cela vous utilisez ce lien : Les archives départementales du Puy-de-Dôme permettent la consultation en ligne de plus de...
  • Inhumations 1639 - 1654
    Vue 184 Anne QUARTON fille à Anthoine du Bladeix, ensevelie le 22 novembre 1639 Vue 184 Me Jehan GERAULD, greffier de Miremont, du village de Villemaine, enseveli dans l’église le 23 novembre 1639 Vue 184 Jehan GABY dit Garbindon, du village de la Sauvolle,...
  • Sauret-Besserve et la région touchés par un violent orage
    Le 1er juin 1875 à Pionsat, le correspondant du Moniteur du Puy-de-Dôme, signale un violent orage qui a éclaté sur la localité. Le 4 juin, il écrit que hier, 3 juin à onze heures du soir, un autre orage s’est déclaré avec une rapidité et une violence...
  • Incident entre les gendarmes et les braconniers
    Articles trouvés dans le Moniteur du Puy-de-Dôme de 1875. Journal du 31 mai 1875 Journal du 4 juin 1875 Journal du 4 juin 1875 suite Journal du 12 juin 1875
  • Les registres d'État-civil (Suite)
    De 1814 à 1830 La restauration maintient la nomination du maire. Il est choisi au sein des conseillers municipaux, eux-mêmes nommés. Elle rétablit le suffrage censitaire ; seuls les hommes payant un cens, impôt de 300 frs, ont le droit de vote. La loi...
  • Inhumations 1633 - 1639
    Vue 145 Jehan BARSSE fils d’Anthoine du village des Barsses, enterré le 6 janvier 1634 Vue 145 Anthonia MARCHEIX femme à Anthoine MONTHEIL du village de Beaufessoux-le-Petit, ensevelie le 15 janvier 1634 Vue 146 Marguerite MARCHEIX fille à Jehan du village...
  • Biollet, crime au Cheix
    Un crime, accompagné de circonstances extrêmement graves vient de faire naître une vive émotion dans le canton de Saint-Gervais. A quelques kilomètres de Biollet, se trouve un petit hameau appelé les Cheix, bâti sur les ruines d’un vieux manoir qui a...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">