Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 14:44

Dans le menu d'accueil, vous pouvez avoir accès au Bulletin Municipal 2012 en PDF.

Vous cliquez sur la vignette du Bulletin et deux possiblités s'offrent à vous, soit l'ouverture, soit le téléchargement.

Le blog ne permettant pas de publier des fichiers PDF, il faur avoir recours à un "hébergeur" de gros dossiers, en l'occurrence "Free".

Cet "hébergeur" supprime l'accès au bout de 30 jours s'il n'y a pas eu de téléchargement.

Veuillez me prévenir en cas de problème.

 

 

Dans le menu déroulant vous serez informés des prochaines festivités

Repost 0
Published by jacot63 - dans Actualités
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 15:16

Photo du 27 avril 1947 à l'ooccasion du banquet "du retour"

En cliquant sur la photo, vous aurez l'image originale.

 

prisonniers-1

 

4e Rang, en haut, de gauche à droite
PEROL 1145 33 1 MAZERON Jean 1146 33 2  CLUZEL Marcel 1147 33 3  MAULIER Marcel 1148 33 4  CHAUFFEUR 1149 33 5 
 PEROL

MAZERON

Jean

CLUZEL

Marcel

MOULIER 

Marcel

Chauffeur de

l'abbé RIGAL

DENIS Clément 1150 33 6  POUGHON Albert 1151 33 7  1152 33 8
VALENÇON 1153 33 9  GRANGE Jean 1154 33 10

DENIS

Clément

POUGHON

Albert

 

VALENCON

Raymond

GRANGE

Jean

3e Rang, de gauche à droite    
MARTIN Emmanuel 1155 33 11  1156 33 12  FAURE Eugène 1157 33 13  MAIGNOL Alexis 1158 33 14  MAIGNOL Clément 1159 33 15 

MARTIN

Emmanuel

 

FAURE

Eugène

MAIGNOL

Alexis

MAIGNOL

Clément

CHAFFRAIX Jean-Marie 1160 33 16  PAILLOUX Jean-Marie 1161 33 17  GRANGE (Pateau) 1162 33 18  1163 33 19   

CHAFFRAIX

Jean-Marie

PAILLOUX

Jean-Marie

GRANGE

Raymond

   
2e Rang, de gauche à droite    
MARTIN Jean 1164 33 20  1165 33 21  1166 33 22  MARTIN Xavier 1167 33 23  NÉNOT Clément 1168 33 24 

MARTIN

Jean

   

MARTIN

Xavier

NENOT

Clément

COISSAC Jean 1169 33 25  SAUVANET 1170 33 26  DÉMOULIN 1171 33 27
ARMAND 1172 33 28  MAZUEL 1173 33 29 

COISSAC

Jean

SAUVANET

Florentin

DEMOULIN

Antonin

YUTOS

Armand

MAZUEL

Elie

1er Rang, de gauche à droite    
BARGE Jean 1174 33 30  BERAUD Joseph 1175 33 31  DENIS Camille 1176 33 32  CROMARIAS Michel 1177 33 33  AVACAL Jeanson 1178 33 34 

BARGE

Jean

BERAUD

Joseph

DENIS

Camille

CROMARIAS

Michel

JEANSON

avocat *

RIGAL 1179 33 35  CHANUT 1180 33 36  VERNERET Jean 1181 33 37  GARACHON 1182 33 38  MAULIER Clément 1183 33 39

Abbé RIGAL

prêtre *

 CHANUT

Henri *

VERNERET

Jean

GARACHON

Michel

MoULIER

Clément

 

* Les 3 personnes du Comité Directeur de Clermont-Ferrand invitées au banquet :

JEANSON, avocat des prisonniers

RIGAL, prêtre des prisonniers

CHANUT, de Saint-Gervais-d'Auvergne

 

 

Vous pouvez m'écrire pour les noms manquants et pour la correction des erreurs

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 13:50

 

Cascade-voeux.jpg

 

Venez participer à la vie du blog.

Envoyez nous vos articles,

vos documents, vos photos,

vos trouvailles sur la commune.

Envoyez nous les nouvelles, les dates des festivités

Merci d'avance

Repost 0
Published by jacot63
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 11:07

Où sont passés les registres de 1704 à 1717

 

C'est en avril 1667, dans l’ordonnance de Saint-Germain-en-Laye, que la tenue des registres en double est rendue obligatoire, réduisant fortement les pertes d’actes, pour cause de troubles, guerres, et toutes autres catastrophes (incendie, inondation ou dégradations par les rongeurs).

L'un des exemplaires, dit « grosse » devra être conservé par le greffe du bailliage, l'autre, la « minute », après avoir été paraphé, retournera dans la paroisse.

L'ordonnance de 1667 demeura cependant mal appliquée pendant plusieurs décennies. Pour diverses raisons, de nombreux curés ont refusé de les transmettre à la justice royale.

C’est en reprenant l’ordonnance de 1667 que le procureur général du Parlement de Paris, par la déclaration du 9 avril 1736, rend obligatoire la tenue en double des registres. Ce texte prescrit notamment l’obligation pour le curé, les comparants et les témoins, de signer l’acte ou de déclarer ne « savoir signer ». Dans l’immense majorité des paroisses, la tenue en double des registres sera généralisée.

 

Pour Saint-Priest, on peut écrire avec certitude : Les registres paroissiaux ont été tenus en double à partir de l’année 1723. C'est à partir de cette date que l'on trouve une « minute » (celui conservé en mairie) et une « grosse » (celui des Archives).

Suivant le tableau ci-dessous, sont conservés en mairie les registres de 1718 à 1792 (avec peut-être des lacunes) dans la série communale, et conservés aux Archives Départementales, ceux de 1723 à 1789 (manque 1735), dans la série du greffe. Ces mêmes archives, parmi d’autres registres de cette paroisse,  conservent les B.M.S. de 1693 à 1703.

 Page-1723.JPGExemplaire Archives Départementales

1723-1b.jpg

 

Voici donc ma question :

            Où sont passés les registres de 1704 à 1717 ?

 

Certains m’ont parlé de l’incendie. L’incendie a eu lieu en novembre 1870 dans la partie Ouest du bourg, c’est un faite, mais pourquoi aurait-il épargné les autres registres ? Les registres de 1718 à 1723 sont propres et ne comportent pas de trace d’incendie. Ceux de 1701 à 1703 ont subi les rongeurs, mais ils ont été conservés.

Si les registres de 1704 à 1717 n’ont pas été remis aux Archives Départementales c’est que certainement ils ont été égarés ou subtilisés, soit au moment de la Révolution, soit bien avant, soit bien après (Saint-Julien-la-Geneste déclare avoir perdu les siens en 1897).

D’autres communes ont retrouvé leurs registres manquants, soit dans leurs archives, soit chez des notaires, soit chez des particuliers, d’autres sur des sites de vente aux enchères.

 

Rappelez-vous l’article sur l’Abbaye de l’Eclache, prieuré de la Roche-Saint-Priest :

« Il a été fait de ces archives un inventaire détaillé, rédigé de 1742 à 1744 par ordre de Gabrielle de Ronzet, abbesse. Il forme 3 volumes in-folio et est conservé aux archives départementales.

En juillet 1792, les administrateurs du district de Montaigut nommèrent M. Verniol, receveur du district à l'effet de venir recevoir à Clermont les pièces du prieuré de la Roche dont il avait demandé communication. On négligea de les réclamer ensuite et ces documents restèrent à Montaigut ; nous avons retrouvé ceux qui suivent… »

  Il y a un espoir certain de pouvoir retrouver ces registres paroissiaux, pour cela il faut les chercher. Chacun d’entre nous, dans ses lectures, dans ses recherches, doit noter tous les indices susceptibles de trouver des pistes.

Nous comptons tous sur vous

 

  • Ancien Régime - Registres paroissiaux (baptêmes, mariages, sépultures)
    •  
      • Série communale  1718-1792. Les registres paroissiaux de 1718 à 1792 (lacunes possibles) sont conservés à la mairie.
    • Série du greffe
      • 1577-1747. 6 E 408/1. Présentation du contenu : B. 1577-1578 ; B. M. S. 1599-1605 ; B. S. 1628-1637, 1639-1640, 1653-1654 ; S. 1665 ; B. M. S. 1693-1703, 1723-1734 ; 1736-1747.
      • 1748-1789. 6 E 408/2

Modalités d'accès : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

Repost 0
Published by jacot63 - dans Généalogie
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 10:59

Les mariages : Il faut bien commencer un jour !

 

Le 20 avril 1922, à Saint-Priest-des-Champs, mariage de SABY François Louis, né le 6 septembre 1896 à Laroche, fils de Jean et de Catherine REGNAT, avec GRAND Yvonne Marie, née le 30 mars 1901 aux Barsses, fille de Jean Emile et de Marie Marguerite PHELUT.

 

ça avance !

Mariage SABY - GRAND

 

Les mariés
SABY François Louis 415 16 1

 

GRAND Yvonne 416 16 2

     

SABY

François Louis

GRAND

Yvonne Marie

     
Rang 1, en haut, de gauche à droite    

472 16 58

 

471 16 57  470 16 56 
469 16 55 
468 16 54 
   

DÉMOULIN

Jean 

DÉMOULIN

Alphonsine 

BEAUFORT

Gervais 

467 16 53  466 16 52  465 16 51 
464 16 50  463 16 49 

DUFAL

Célestine 

 

PRACROS

Julienne 

DENIS

Clément 

 
462 16 48  461 16 47  460 16 46     
DUFAL        
Rang 2, de gauche à droite         
446 16 32  447 16 33  448 16 34  449 16 35  450 16 36 

GIRAUD

Alphonse 

GIRAUD

Marie 

MAIGNOL

Alexis 

NÉNOT

Sylvie 

 
451 16 37  452 16 38  453 16 39  454 16 40  455 16 41 

MOLLE

Marcelle 

MAIGNOL

Elie 

POUMEROL

Clémentine 

ARBITRE

Jean 

POUGHEON 
456 16 42  457 16 43  458 16 44  459 16 45   
DÉMOULIN        
Rang 3, de gauche à droite         
445 16 31  444 16 30  443 16 29  442 16 28  473 16 59 

GIRAUD

Eugène 

 

MAIGNOL

Lucie 

ARBITRE

Alphonse 

GRAND

Marie 

SABY Henri 441 16 27  440 16 26 
439 16 25  438 16 24  437 16 23 

SABY

Henri

BARSSE

Clément 

PERCHET

Lucie 

 

FAVIER

Valentine 

436 16 22
435 16 21  434 16 20  433 16 19   

BOUDOL

Pierre

       
Rang 4, de gauche à droite    
423 16 9  422 16 8  421 16 7  420 16 6  SABY Jean-Marie 419 16 5 
 

DUMAZET

Joséphine 

GIRAUD

Pierre 

 

SABY

Jean-Marie

418 16 4  GRAND Jean-Emile 417 16 3
424 16 10  POUGHON Jean 426 16 12  425 16 11 

CHANUT

Clémentine 

GRAND

Jean-Emile

BOUDOL

Germaine 

POUGHON

Jean

MAIGNOL

Raymond 

427 16 13  428 16 14  431 16 17  429 16 15  432 16 18 

MOLLE

Léon 

       
430 16 16         

MAIGNOL

Germain 

       
Repost 0
Published by jacot63 - dans Photos de mariages
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 18:17

A Saint-Priest-des-Champs, Union Sportive Gervaisienne contre Jeunesse Sportive de St-Priest-des-Champs


Pour son deuxième match, sur son terrain de Couladèze, la J.S. recevra, dimanche, les diables rouges de l’U.S.G.

Malgré le manque d’entraînement certain, les visiteurs fourniront une belle partie pour se racheter de leur défaite contre Charensat.

Par contre, St-Priest se présentera avec l’avantage d’une victoire remportée de justesse, il est vrai, sur l’excellente équipe de St-Georges-de-Mons.

C’est dire que la partie sera chaudement disputée sans toutefois dépasser les limites du « fair-play ».

Coup d’envoi à 14 h. 30.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 22/10/1932.

 

A Saint-Priest-des-Champs, Club Sportif de Manzat contre Jeunesse Sportive de St-Priest-des-Champs


            Dimanche, les joueurs du Club Sportif de Manzat viendront pour la première fois fouler le terrain de Couladèze.

            Après une éclipse d’un an ou deux, la jeune équipe de Manzat espère faire briller ses couleurs, comme le firent ses aînés qui rivalisèrent avec les meilleurs clubs de la région.

            De son côté Saint-Priest, après plusieurs matches, semble avoir trouvé la bonne carburation. Dimanche dernier, à Saint-Georges-de-Mons, les locaux se défendirent de tout leur cœur, mais durent s’incliner en fin de partie devant une équipe plus aguerrie et surtout plus scientifique.

            Coup d’envoi à 14 h. 15 précises.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 24/11/1932.

 

A Saint-Priest-des-Champs, Club Sportif de Manzat bat Jeunesse Sportive de St-Priest-des-Champs par 2 à 0

           

Partie disputée par une pluie fine et glaciale durant presque tout le match. Malgré les éléments déchaînés, le terrain été très convenable.

            Les deux équipes s’efforcèrent de pratiquer du beau jeu et y réussirent le plus souvent. Plus de fougue chez les locaux, mais plus d’à propos et de maitrise du jeu à Manzat. Résultat, 1 but.

            En deuxième mi-temps, Manzat réussit un second but. Saint-Priest ne se décourage pas et attaque à outrance sans réussir à tromper la défense adverse où les arrières et demis firent une belle partie. L’avant-centre fut celui qui se mit le plus en vedette dans la ligne d’avants des visiteurs. A Saint-Priest, les avants, bien servis, ne surent pas profiter des occasions multiples qui se présentèrent. Dequaire et Chalvignac firent une bonne partie. L’arbitrage, confié à un joueur de Manzat, fut impeccable.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 29/11/1932.

 

A Saint-Priest-des-Champs, J.S. de St-Priest-des-Champs bat E.S. de Montaigut par 4 à 0

           

Partie disputée à toute allure, sur un terrain excellent. De suite les locaux prennent la direction des opérations et marquent deux buts en l’espace de vingt minutes. Montaigut réagit mais se heurte chaque fois à la défense adverse qui renvoie la balle et permet aux avants de Saint-Priest d’ajouter deux nouveaux buts. Deux autres buts sont rentrés, mais chaque fois il y a hors-jeu d’un ou deux avants locaux ; l’arbitre les refusa sagement et il eut raison.

            A signaler à la décharge de Montaigut que plusieurs équipiers premiers manquaient et que les autres avaient fêté la Sainte-Barbe, en ce pays hospitalier qu’est Saint-Eloy-Montaigut.

            A Saint-Priest, tous les joueurs fournirent une bonne partie. Dubreuil, en défense, fut précieux pour son équipe ; il suit inlassablement et ne se décourage jamais. L’ailier droit, Gillet, fut le meilleur sur le terrain ; ses dribblings sont un modèle du genre et il centre à bon escient. Chez les visiteurs, l’avant-centre ne s’avoua jamais vaincu ; il fut un distributeur de jeu avisé, se trouvant toujours bien placé pour poursuivre une attaque.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 06/12/1932

 

A Saint-Priest-des-Champs, Etoile Sportive des Minimes de Clermont bat Jeunesse Sportive de St-Priest par 3 à 1


            Quoiqu’incomplète, c’est vraiment la meilleure équipe de la région qui foula hier le terrain de Couladèze.

            Les Minimes offrirent aux spectateurs très nombreux une belle démonstration de football. Jouant à 4 avants, les visiteurs dominèrent le plus souvent. L’équipe est très rapide dans toutes ses lignes. Les locaux terminèrent la première mi-temps à égalité et marquèrent les premiers tout au début de la seconde partie. Dès cet instant, la classe parla et les Minimes dominèrent dans toutes leurs lignes et inscrivirent 3 jolis buts à leur actif. Bonne journée de propagande pour la jeunesse des campagnes si privée de beaux matches dans nos régions trop éloignées des centres sportifs.

 

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103 – Journal du 20/12/1932

 

Repost 0
Published by jacot63 - dans Jeunesse Sportive
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 10:52

 

Archives Conseil Général du Puy-de-Dôme Archives départementales du PUY-DE-DOME

  • Saint-Priest-des-Champs
    • Ancien Régime - Registres paroissiaux (baptêmes, mariages, sépultures)
      • Série communale
        • 1718-1792. 3 E 408
          Présentation du contenu :

          Les registres paroissiaux de 1718 à 1792 (lacunes possibles) sont conservés à la mairie.

      • Série du greffe
        • 1577-1747. 6 E 408/1
          Présentation du contenu :

          B. 1577-1578 ; B. M. S. 1599-1605 ; B. S. 1628-1637, 1639-1640, 1653-1654 ; S. 1665 ; B. M. S. 1693-1703, 1723-1734 ; 1736-1747.

          Modalités d'accès :

          Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

        • 1748-1789. 6 E 408/2
          Modalités d'accès :

          Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

        • B. M. 1792. 6 E 408/3
          Présentation du contenu :

          Relié avec les N. de l'état civil de 1793-an X.

          Modalités d'accès :

          Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

        • S. 1792. 6 E 408/12
          Présentation du contenu :

          Relié avec les D. de l'état civil de 1793-an X.

          Modalités d'accès :

          Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

    • État civil depuis 1793
      • Série du greffe
        • Naissances
          • 1793-an X. 6 E 408/3
            Présentation du contenu :

            Contient aussi les B. M. de 1792.

            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • an XI-1814. 6 E 408/4
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1815-1826. 6 E 408/5
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1827-1844. 6 E 408/6
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1845-1862. 6 E 408/7
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1863-1890. 6 E 408/17
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1891-1910 6 E 3743
          • 1911-1932 6 E 3746
        • Mariages
          • 1793-1814. 6 E 408/8
            Présentation du contenu :

            Pour l'an VII et l'an VIII, voir 6 E 374/9, registre de Saint-Gervais-d'Auvergne, chef-lieu de canton.

            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1815-1826. 6 E 408/9
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1827-1844. 6 E 408/10
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1845-1862. 6 E 408/11
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1863-1890. 6 E 408/18
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1891-1910 6 E 3744
          • 1911-1932 6 E 3747
        • Décès
          • 1793-an X. 6 E 408/12
            Présentation du contenu :

            Contient aussi les S. de 1792.

            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • an XI-1814. 6 E 408/13
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1815-1826. 6 E 408/14
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1827-1844. 6 E 408/15
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1845-1862. 6 E 408/16
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1863-1890. 6 E 408/19
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1891-1910 6 E 3745
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1911-1932 6 E 3748
        • Publications de mariages
          • 1796-1835. 6 E 838
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1836-1889. 6 E 839
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1890-1897. 6 E 840
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

        • Tables décennales
          • 1813-1822. 6 E 298/106
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1823-1832. 6 E 298/110
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1833-1842. 6 E 298/114
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1843-1852. 6 E 298/118
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1853-1862. 6 E 298/122
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1863-1872. 6 E 298/126
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1873-1882. 6 E 298/130
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1883-1892. 6 E 298/132
            Modalités d'accès :

            Voir 7 E 408 : Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1893-1902. 6 E 3255
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1903-1912 6 E 3843
          • 1913-1922 6 E 3843
          • 1923-1932 6 E 3844
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture

      • Série des Archives départementales
        • Tables décennales
          • 1792-1802. 7 E 408/1
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1813-1822. 7 E 408/2
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1823-1832. 7 E 408/3
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1833-1842. 7 E 408/4
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1843-1852. 7 E 408/5
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1853-1862. 7 E 408/6
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1863-1872. 7 E 408/7
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1873-1882. 7 E 408/8
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

          • 1883-1892. 7 E 408/9
            Modalités d'accès :

            Numérisation consultable en salle de lecture et sur le site internet des Archives départementales

    • Registres de catholicité depuis 1793
      • Série de l'évêché
        • Baptêmes, mariages, sépultures
          • 1808-1859. 33 J 777
            Présentation du contenu :

            Manquent 1814, 1817-1836.

          • 1860-1899. 33 J 778




Repost 0
Published by jacot63 - dans Généalogie
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 10:33

L’an 1587, sous le règne du Roy Henry IIIe, fut établie la Généralité de Moulins, laquelle pour lors était composée de VIII Elections, savoir, Moulins, Gannat, Montluçon, Nevers, Château-Chinon, Guéret, Combrailles et la Charité, mais cette dernière fut supprimée, et ensuite créée de nouveau l’an 1695 pour dépendre en entier de la Généralité de Bourges. Trois provinces sont renfermées dans cette Généralité, savoir, le Bourbonnais, le Nivernois et la Haute-Marche, à la réserve néanmoins de quelques Baillages, petites villes et paroisses dépendantes de ces provinces qui sont aujourd’hui enclavées dans les d’Orléans et de Bourges, mais par un espèce de remplacement, on réunit l’an 1630, à la Généralité de Moulins, une portion considérable de la province d’Auvergne montant à plus de 80 villes, bourgs ou paroisses, et outre cela on luy annexa encore une petite province séparée et du même gouvernement d’Auvergne connue sous le nom du Pays de Combraille.

Du côté de l’Orient, la Généralité de Moulins est confinsé par la Généralité de Lyon et le Duché de Bourgogne. Elle touche du côté du Nord à celles du Berry, d’Orléans et de Paris, et même quelque peu de la Bourgogne. Elle limite à l’Occident à celles de Limoges et de Berry, et enfin du côté du Midy elle trouve sur ses frontières la Généralité de Riom et le petit ppays de Foretz qui fait partie du Lyonnais. Sa longueur à prendre des frontières du Berry à celles de l’Auvergne vers le midy peut aller à 35 lieues, mais si on veut la mesurer un peu de biais et par son travers à prendre des frontières de Bourgogne jusques à celles du Limozin, elle pourrait avoir près de 55 lieues de long. Sa largeur d’Orient à l’Occident est différente, car les deux tiers en descendant du septentrion au midy ne contiennent que 25 lieues ou environ, mais l’autre tiers s’étend plus de 40 lieues en tirant vers le midy, et dans la Marche à prendre de l’abbaye de Grammont frontières de Limoges jusques à celle de St Martin frontières du Foretz.

 

Generalite-de-Moulins.JPG

 

Election de Gannat

 

Election-de-Gannat.JPG

 

Pour en savoir plus sur la Généralité de Moulins et sur l'Election de Gannat, allez sur le site des Archives de l'Allier, en clquant ICI

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 11:39

« Plus près on est de Dieu moins on craint l'enfer »

C’est certainement depuis le moyen-âge, dans un contexte de superstition, que l’âme d’un corps placé dans l’église était supposée aller plus vite au paradis. Longtemps réservé aux nobles, puis aux notables, ce genre d’inhumation, moyennant finance, fut accordé à tous ceux qui peuvent payer ; les places les plus proches du chœur étant les plus chères. Cette pratique courante, et admise, satisfaisait les fidèles, mais surtout l’église qui en retire un avantage financier.

Pour Saint-Priest, les corps étaient enterrés sous les dalles de l’église ; en 1729, l’évêque Massillon donne l’ordre de niveler les dalles de l’église. Les corps ne sont ensevelis que dans un linceul et l’air de l’église est pestilentiel.

Un édit de 1776, pour des raisons de salubrité (surtout qu’un cimetière existe à proximité de l’église), interdit les inhumations dans les églises.

En feuilletant les registres d’état-civil de la paroisse de Saint-Priest pour la période de 1724 à 1776, déposés aux Archives Départementales, avec des lacunes dans les enregistrements des inhumations (ex : Pas de lieu d’inhumation pour les années 1764 à 1768 incluses), nous trouvons 151 actes d’enterrements dans l’église.

Nous pouvons en faire le tableau suivant :

 

Années

Inhumations

Commentaires

1724

3

 

1725

8

 

1726

5

 

1727

4

 

1728

5

 

1729

5

 

1730

5

 

1731

5

 

1732

5

 

1733

11

 

1734

5

 

1735

3

 

1736

1

 

1737

3

 

1738

2

 

1739

2

 

1740

4

 

1741

1

 

1742

1

 

1743

1

 

1744

1

 

1745

1

 

1746

3

 

1747

2

 

1748

6

 

1749

2

 

1750

3

 

1751

3

 

1752

7

 

1753

2

 

1754

8

 

1755

2

 

1756

1

 

1757

2

 

1758

3

 

1759

 

Pas de lieu

1760

 

Pas de lieu

1761

2

 

1762

2

 

1763

2

 

1764 à 1768

 

Pas de lieu

1769

1

 

1770

 

Pas de lieu

1771

 

Pas de lieu

1772

 

Pas de lieu

1773

1

 

1774

8

 

1775

5

 

1776

5

 

 

Repost 0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 10:00

Le vol, mobile du crime

            On ne possède aucune donnée sérieuse sur la scène du drame. L’habitation étant éloignée, le meurtrier pouvait agir en toute tranquillité. Les gens, la nuit venue, ne sortent pas à la campagne. Il dut se rendre au premier étage et fouiller les meubles pour s’emparer de l’argent. Mais notons qu’il ne s’agit pas d’un grand désordre. Le bandit semble avoir cherché « le magot » à coup sûr, là, dans l’armoire, dans cette petite mallette qui fut laissée sur une chaise, vidée de son précieux contenu. On croit donc que le vol est le mobile de ce crime crapuleux. On ne peut l’affirmer, car rien n’a été touché avant les constatations techniques qui seront faites ce matin par les services de la police mobile de Clermont-Ferrand.

            Mais on se demande pour quelle raison le criminel a tenté de faire brûler les cadavres. Faire disparaître toutes traces de son crime. Mais alors, pour ce faire, il n’avait qu’à allumer un incendie. On ne s’explique pas les mobiles qui l’ont poussé à s’acharner ainsi sur les deux cadavres.

            Le crime a dû se dérouler vraisemblablement jeudi soir, vers 20 heures. M. Gilbert Sercy, cultivateur à Lafond, qui était dans son écurie, occupé au pansage de ses bêtes, entendit une détonation. En ayant fait la réflexion à sa femme, celle-ci lui répondit : « Penses-tu, un coup de fusil si tard. C’est la porte du voisin qui a claqué. » Un peu plus tard, vers 23 heures, M. Lucien Guillot, de Lafond, qui rentrait de voyage et effectuait à pied le trajet de Gouzet à Lafond, aperçut dans la direction de Mazal, les lueurs d’un feu. Etait-ce le foyer allumé par l’assassin, pour tenter de détruire le cadavre de Mlle Loiseau ? On ne sait, où alors était-ce simplement un feu de détritus, de mauvaises herbes, de débris de ronces, de brousailles, de haies, allumé par un paysan qui avait procédé aus opérations d’écobuage de son champ, car c’est actuellement l’époque ? Peut-être.

            Mais on se demande comment le feu pouvait encore couver ce matin, à 9 heures, dans la cuisine. L’assassin avait dû déverser du pétrole, de l’huile, sur le cadavre et une bouteille pleine et intacte fut retrouvée tout près, dans la cuisine.

 

Des traces de pas

            Aux abords immédiats de la maison du crime, les gendarmes relevèrent des traces de pied, sans sabot, et il est possible de discerner le dessin des mailles d’une chaussette ou d’un bas. Ces traces étaient très visibles le matin, par suite de la gelée blanche. Plus loin, on retrouva des traces de sabots, non ferrés, traces qui semblaient venir de la campagne, en direction du village de Rochefort, vers la maison de Mlle Loiseau. Un peu plus loin, dans le sens contraire alors, on retrouve des nouvelles traces de pieds, sans sabot. Ainsi on peut refaire un circuit, circuit qui aurait peut-être été suivi par le monstrueux criminel.

 

Le parquet de Riom sur les lieux

            Dans le courant de l’après-midi, le parquet de Riom arriva à la maison des Bruyères. Il était composé de M. Gillet d’Auriac de Brom, procureur de la République, M. Teissèdre, juge d’instruction, récemment nommé et installé, de M. Theuil, greffier d’instruction. Il avait été précédé par M. le capitaine Glandut, commandant la section de l’arrondissement de Riom, qui avait été conduit par le gendarme Capou.

            M. le docteur Grasset, médecin légiste, arriva peu après, mais après un examen rapide des cadavres, par suite de l’heure tardive et du peu de commodité des lieux, remit à ce matin l’autopsie des victimes, après que les photographies auront été prises par les services de la police mobile. M. Teissèdre entendit plusieurs dépositions, notamment celles de M. et Mme Rossignol-Rougier, de M. Cercy, de M. Guillot et de Mme veuve Tréfond-Binet, sœur d’une des victimes, et de quelques parents éloignés de Mme veuve Rossignol. Une automobile servit de cabinet d’instruction sur la lande déserte.

            Au soir de cette première journée, on emportait la vision de l’horrible spectacle de la cuisine du crime. Par les sentiers, nous regagnons les voitures. Nous croisons des groupes où on parle tout bas. On chuchotte, les femmes pleurent, gémissent. Les hommes restent silencieux, ou alors prononcent quelques paroles pour énoncer une hypothèse. Découvrira-t-on le coupable ? Il faut bien l’espérer, car un tel crime ne peut rester impuni. Mais la tâche est rude, ardue. Est-ce un crime crapuleux, commis par une brute assoiffée d’argent ; ou alors, est-ce un crime d’intérêt ? Nous ne savons.

Jean Danilo

Archives Départementales – Le Moniteur du Puy-de-Dôme – 5 BIB 3/103– Journal du 19/03/1932

 

Suite de l'article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Près de chez vous
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">