Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 15:59

 

Saint Priest des champs, le 17 ventôse an 11

Citoyen préfet

La majorité des habitants de cette commune a eu l’honneur de vous faire part de son vœu pour conserver le curé GERAUD et de sa répugnance à avoir le Curé TOURNEMINE pour curé. M. l’Évêque en a été prévenu à plusieurs reprises. Nous apprenons par la voie publique, que malgré cela, il est nommé curé de St-Priest.  La commune a écrit une lettre au Curé TOURNEMINE signée de 29 habitants (1) et dont j’ai l’honneur de vous transmettre ci-joint copie ; la commune en a fait remettre une autre copie à M. l’Évêque par une députation qu’elle a faite auprès de lui. Les habitants voulaient la porter en masse au Curé TOURNEMINE ; mais comme il habite en maison particulière on a jugé à propos de l’envoyer par un seul individu. Vous jugerez d’après cela, citoyen préfet, si le Curé TOURNEMINE peut convenir à notre commune, et si M. l’Évêque s’obstine à nous le donner, il devient responsable des malheurs qui peuvent en résulter. Notre commune a la plus grande confiance en votre sagesse et espère que vous voudrez bien mettre tout en œuvre pour lui épargner un aussi grand désagrément, et comme adjoint je me fais un devoir de vous prévenir que la majorité des hauts de St-Priest est trop prévenue contre M. TOURNEMINE pour qu’il put jamais y faire aucun fruit et y faire régner la paix et l’union, et que je ne peux pas répondre des suites d’une pareille nomination.

Je dis la commune, parce que à la majorité des habitants se réuni à l’église où le Curé GERAUD fait ses fonctions depuis qu’il a été nommé curé, et où sans doute, l’on doit prendre la commune, et non dans les chambres et les granges où M. TOURNEMINE exerce les siennes.

J’ai l’honneur, Citoyen Préfet, de vous saluer avec respect.

LEGROS, adjoint à la mairie de St-Priest.

 

Ce (1) qui est beaucoup dans une commune de campagne où l’on voit rarement que sur 100 habitants, il y en est deux qui sachent signer.

 

PS : la commune se propose encore de renouveler incessamment son vœu à M. l’Évêque pour le Curé GERAUD, en lui adressant une liste par laquelle il verra d’un côté les chefs de maisons qui se réunissent à l’église vers le Curé GERAUD, et de l’autre, ceux qui se réunissent au Theillot, maison SERVIERE, vers le Curé TOURNEMINE, pour établir et prouver à M. l’Évêque qu’on ne lui en a pas imposé, en lui exposant que le Curé GERAUD réuni la majorité, et de la quête il résulte que sur 320 chefs de maisons dont notre commune est composée, il y en a 227 qui se réunissent à l’église au Curé GERAUD et 93 qui se réunissent au Theillot, vers M. TOURNEMINE ; et je me plais à croire que si l’on prenait le vœu de chacun en particulier de ceux de ce dernier, il y en aurait beaucoup qui ne vont à lui,  que par respect humain, qui le rejetteraient. Ainsi vous voyez maintenant, Citoyen Préfet, de quel côté penche la balance ; il semble qu’il serait plus juste et plus raisonnable d’accorder la préférence à celui qui s’est toujours soumis aux lois, qui n’a inspiré que les sentiments de paix et d’union, et qui a, à juste titre, l’estime et la confiance de la Saine Patrie des habitants plutôt qu’à celui qui n’a que la minorité, et qui au mépris des lois et des intentions du gouvernement, entretien toujours la Division parmi nous, et ne cesse malgré le Concordat, de réunir en maison particulière, où il n’y a pas même de chapelle. Une partie du peuple, qui, sans son opiniâtreté à rester dans cette commune, se serait volontiers réuni à l’église à la majorité dès la publication du Concordat, et cette minorité, qui, dans tout état de chose, doit se soumettre et se ranger à la majorité sans qu’elle ait  à se plaindre. Si elle avait l’imprudence de s’enorgueillir, comme elle ne manquerait peut-être pas de faire, d’avoir triomphé. Jugez, Citoyen Préfet, de ce qui pourrait en résulter. La masse de cette commune est très patriote, elle chéri le nouveau régime, et M. TOURNEMINE a paru trop s’éloigner de l’opinion général de la commune pour qu’il ne put jamais en obtenir la confiance. Je le dis avec franchise, et je dois vous le dire, Citoyen Préfet, je crois que tout prêtre dans le genre de M. TOURNEMINE, ne conviendrait point dans cette commune. Il y a ici beaucoup d’acquéreurs de biens nationaux, et si malheureusement un prêtre allait s’exposer à vouloir tracasser et fatiguer les consciences relativement à la révolution, comme l’on assure que M. TOURNEMINE a déjà fait, il ne ferait aucun fruit, il n’aurait ni confiance, ni estime, ni respect.

Une chose qui a extrêmement  étonné et fatigué la commune, ce qui ne me parait pas dans l’ordre, c’est que ce n’est pas à l’église que sont adressés et publiés les mandements et lettres pastorales de M. l’Évêque, cependant ce n’est que là, qui est le seul lieu, voulut et permis par les lois pour l’exercice du culte, où l’on doit prendre, ensemble la paroisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Un autre regard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">