Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 15:28

Nous venons de trouver une photo de la classe 1916.

Nous pensons que ce gros plan a été fait en deux photos (Manque la droite) et qu'il peut même exister une photo de l'ensemble des conscrits.

 

Classe-1916-SP.jpg

Nous trouvons bien les 9 soldats signalés sur le journal "L'Avenir du Puy-de-Dôme du 27 décembre 1914, voir article d'hier, c'est-à-dire : Aupetit Pierre, Chambon François, Dubreuil Alexandre, Dumont Francisque, Martin (signlé Mazeron) Pierre, Masson François, Molle Michel (signalé François), Saby François et Tauveron Abel.

ROUGIER ou ROUDIER, était à Lyon.

 

Les morts pour la France :

 

CHAMBON Antoine, né le 17 février 1896, aux Brousses, commune de Puy-Saint-Gulmier, célibataire. Fils de Jean Baptiste, né en 1874 et de Joséphine VAURY, née en 1876, mariés à Puy-Saint-Gulmier le 22 avril 1894, cultivateurs au Vernadel.

Soldat. Matricule 1415 au recrutement de Riom. Incorporé, le 10 avril 1915, au 38e Régiment d’Infanterie de Saint-Etienne, passé au 26e R.I., le 26 avril 1916.

Tué à l’ennemi,  le 1er juillet 1916, dans le secteur de Maricourt (Somme). Certainement à proximité du Bois de l'Endurance, commune de Curlu.

Le jugement déclaratif de décès a été rendu par le tribunal civil de Riom, le 3 septembre 1921.

L’acte a été transcrit à Saint-Priest-des-Champs, le 26 septembre 1921.

 Voir sa fiche

ROUGIER ⃰ Antoine Joseph, né le 26 octobre 1896, au Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Fils de Gilbert, né à Teilhet, le Peyrou, le 6 octobre 1864 et de Marie Anne VERNERET, née à Saint-Priest, le Vernadel, le 23 mars 1871, mariés à Saint-Priest le 23 janvier 1891, cultivateurs au Vernadel.

  ⃰  Son père, Gilbert, est pourtant né ROUDIER à Teilhet.

2ème problème avec l'état civil de Saint-Priest : Il est porté né à La Carte, fils d'Alphonse et de Marguerite CHANUT ???

Soldat. Matricule 623 au recrutement de Rhône-Sud (Rhône). Mobilisé au 41e Régiment d’Infanterie Coloniale, 18e Compagnie.

Tué à l’ennemi à Jussy (Aisne), le 20 mars 1917.

Repose à la Nécropole Nationale «Soupir N°2», tombe individuelle 1610, à Soupir (Aisne).

L’acte a été transcrit à Tarare (Rhône), le 6 juillet 1917.

 

Ils en sont revenus :

 

AUPETIT Pierre, né le 7 avril 1896, Le Vernadel, commune de Saint-Priest-des-Champs, célibataire. Décédé à Saint-Priest le 7 janvier 1972. Fils de Louis, cimentier, né à Charensat, le 28 août 1867 et de Mélanie GARACHON, née à  Saint-Priest, Le Vernadel, le 19 novembre 1872, mariés à Saint-Priest le 17 janvier 1895, cultivatrice au Vernadel.

Caporal, le 2 novembre 1917, Sergent, le 17 mai 1919. Croix de Guerre, Médaille Militaire par décret du 7 novembre 1918, Chevalier de la Légion d’Honneur le 9 juillet 1962.Classe 1916. Matricule 1400 au recrutement de Riom. Incorporé, le 10 avril 1915, au 6e Régiment d’Infanterie Coloniale, passé au Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc, le 28 août 1916.

Pieds gelés, le 24 décembre 1916, à Louvemont (Meuse).

Cité à l’ordre du Régiment, N° 307 en date du 14 novembre 1917 : « Bon fusilier mitrailleur, admirable de sang-froid, s’est très bien comporté au cours du combat du 23 octobre 1917. »

Cité à l’ordre du Régiment, N° 90 en date du 17 avril 1918 : « Très bon gradé, dévoué et courageux. A fait preuve de calme et de sang-froid à plusieurs reprises durant son séjour en secteur. »

Cité à l’ordre de la Brigade, N° 117 en date du 14 août 1918 : « Caporal fusilier mitrailleur remarquable par sa tenue, sa conduite au feu et son mépris du danger. A été un précieux auxiliaire pour son chef de section lors d’une progression difficile et lui a facilité l’accomplissement de sa mission. »

Cité à l’ordre de l’Armée, N° 11272D en date du 7 novembre 1918 comportant l’attribution de la Médaille Militaire: « Gradé d’élite d’un courage et d’un dévouement remarquable. Au cours d’une attaque s’est élancé avec une audace superbe à la tête de ses hommes sur une pièce ennemie et s’en est emparé. A ensuite réussi à mettre en fuite de nombreux mitrailleurs allemands qui s’opposaient à la progression. »

Contre l’Allemagne, du 9 avril 1915 au 19 septembre 1919.

 

DUBREUIL Alexandre Mathieu, né le 14 février 1896, Sous-le-Bois, commune de Saint-Priest-des -Champs, célibataire. Décédé à Saint-Julien le 6 juillet 1968. Fils de Gervais et de Cécile BORDESSOULE, cultivateurs Sous-le-Bois.

Soldat. Classe 1916. Matricule 1432 au recrutement de Riom. Incorporé, le 21 août 1916, au 105e Régiment d’Infanterie, passé au 36e Régiment d’Artillerie, le 26 août 1916, passé au 13e Escadron du Train et des Equipages Militaires, le 31 mai 1917.

Contre l’Allemagne, du 21 août 1916 au 19 septembre 1919.

 

 

DUMONT Francisque Antoine, né le 8 février 1896, commune de Couleuvre (Allier), célibataire. Cultivateur à Jouhet, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Louis et de Marie RIOTTE.

Maître-pointeur. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1916. Matricule 1436 au recrutement de Riom. Incorporé, le 26 août 1916, au 113e Régiment d’Artillerie Lourde, passé au 109e R.A.L., le 16 mars 1918, passé au 116e R.A.L., le 16 avril 1919.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 36 en date du 18 juin 1918.

Contre l’Allemagne, du 26 août 1916 au 19 septembre 1919.

 

MARTIN Pierre, né le 10 octobre 1896, à Mazeron, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Saint-Priest, le 7 juin 1925, avec Lucienne Gabrielle Alice MAIGNOL. Décédé aux Ancizes, le 10 janvier 1968. Fils de Michel et de Marie Françoise CLUZEL, cultivateurs à Mazeron.

Soldat. Classe 1916. Matricule 1454 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 avril 1915, au 12e Régiment du Génie (Problème le régiment n’a été créé qu’en 1920).

Blessé, le 2 juin 1918, à Saint-Quentin-en-Vallois, plaie par balle au mollet gauche.

Contre l’Allemagne, du 9 avril 1915 au 18 septembre 1919.

 

MASSON François, né le 9 mai 1896, à Beaufessoux-le-Petit, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Landogne, le 30 juillet 1979. Fils de Auguste et de Rosalie MASSON, cultivateurs.

Soldat. Classe 1916. Matricule 1456 au recrutement de Riom. Incorporé, le 21 août 1916, au 1er Groupe d’Aviation, passé au 2e Groupe d’Aviation, le 21 novembre 1916.

Contre l’Allemagne, du 21 août 1916 au 22 septembre 1919.

 

MOLLE Michel Marius, né le 1er février 1896, à Chez-Dousset, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Décédé à Mauriac (Cantal), le 13 avril 1972. Fils de François et de Marie BARRON, cultivateurs à Chez-Dousset.

Soldat. Croix de guerre, Médaille militaire par décret du 16 juin 1920, Chevalier de la Légion d’Honneur le 25 novembre 1964. Classe 1916. Matricule 1463 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 avril 1915, au 58e Régiment d’Infanterie, passé au 174e R.I., le 18 mai 1916, passé au 170e R.I., le 13 juin 1919.

Blessé, le 14 juin 1918, à Veuilly-la-Poterie (Aisne), par éclat d’obus, plaie en séton jambe et deltoïde gauche.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 56 du 23 Juin 1918.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 107 du 27 Octobre 1918.

Cité à l’ordre du Régiment, le 4 Novembre 1918.

Contre l’Allemagne du 9 Avril 1915 au 24 Septembre 1919.

 

SABY François Louis, né le 6 septembre 1896, à Laroche, commune de Saint-Priest-des-Champs, maçon. Marié à Saint-Priest, le 20 avril 1922, avec Marie Yvonne GRAND. Décédé à Saint-Priest le 25 décembre 1955. Fils de Jean et de Catherine REGNAT, cultivateurs à Laroche.

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Classe 1916. Matricule 1474 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 avril 1915, au 95e Régiment d’Infanterie, passé au 226e R.I., le 28 septembre 1916, passé au 165e R.I., le 18 février 1919.

Cité à l’ordre de la 77e Infanterie Divisionnaire, N° 884 en date du 13 mars 1919.

Contre l’Allemagne, du 9 avril 1915 au 18 septembre 1919.

 

 

TAUVERON Abel, né le 15 août 1896, commune de La Celle (Allier), célibataire. Scieur de long à Lamothe commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Gilbert et d’Eugénie DUFRAISSE.

Soldat. Classe 1916. Matricule 1478 au recrutement de Riom. Incorporé, le 9 avril 1915, au 26e Régiment de Dragons, passé au 5e Régiment de Cuirassiers, le 18 avril 1917, passé au 12e Régiment de Cuirassiers, le 1er décembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 9 avril 1915 au 21 septembre 1919.

 

Actuellement pas de renseignements :

                                          

BERTHON Antoine, né le 27 février 1896, au Moulin du Bey, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Claude et de Marie JOUHET, meuniers au moulin du Bey.

 

BOURDUGE Félix, né le 24 décembre 1896, à Beaufessoux-le-Grand, commune de Saint-Priest-des-Champs. Marié à Chamalières, le 19 juin 1926, avec Reine Marie Louise Alexandrine DEVILLIERS. Fils de Gilbert et de Marie CHABASSIERE, cultivateurs à Beaufessoux-le-Grand.

 

GOUYON Jean-Ernest, né le 19 janvier 1896, La Chomette, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Marien Emile et de Marie Louise TIXIER, cultivateurs à La Chomette.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Grande guerre
commenter cet article

commentaires

mcureau 29/04/2013 16:57

les archives départementales possèdent les rapports de conscription sur lesquels sont indiqués des renseignements sur le physique (taille, couleur des cheveux, forme du vissage) et des fiches matricules de chacun des soldats retraçant leur parcours de guerre.
cordialement
MC

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">