Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 23:21

Les soldats classe 1900

D’après le tableau de recensement communal des jeunes gens nés

entre le 1er janvier et le 31 décembre 1880

 

Mort pour la France :

 

FAVIER Edouard Antoine Simon, né à Saint-Priest, Gandichoux, le 9 décembre 1880. Fils de Jean, menuisier, et de Marie PHELUT, domiciliés à Gandichoux.

 

Voir sa Fiche


Ils sont revenus :

 

BARGE Xavier, cultivateur et meunier à Saint-Priest, né à La Brousse commune de Biollet le 2 décembre 1880. Habite la Maison BARGE, chemin Saint-Guillaume à Beaumont en 1927. Décédé à Riom le 20 mai 1960. Fils d’Antoine, né à Saint-Priest le 26 décembre 1859 et de Marie SABY, née à Biollet le 28 septembre 1859, mariés à Biollet le 7 novembre 1880, cultivateur à La Brousse, puis à Jouhet en 1882.

 

Soldat. Médaille de la victoire, médaille commémorative de la grande guerre. Matricule 335 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 15ème Régiment de Chasseurs à Cheval de Châlons-sur-Marne à partir du 15 novembre 1901 ; passé dans la disponibilité de l’armée active, le 30 octobre 1904. Mobilisé, le 3 août 1914, au 16ème Régiment d’Artillerie de Campagne de Clermont-Ferrand, sous le matricule 011646 ; passé au 53ème R.A.C., le 12 juin 1915 ; passé au 16ème R.A.C. de Clermont-Ferrand, le 8 janvier 1916 ; passé au 31ème R.A.C. du Mans, le 31 décembre 1916, passé au 22ème R.A.C. de Versailles, le 1er avril 1917. Rentré au dépôt le 8 juillet 1917. Passé au 115ème Régiment d’Artillerie Lourde, le 17 novembre 1917. Parti à l’armée d’Orient, le 10 décembre 1917. Passé au 3ème Régiment d’Artillerie à Pied de Bizerte, le 20 janvier 1918 ; passé au 13ème R.A.C. de Vincennes, le 10 mars 1918.

Contre l’Allemagne, aux armées  du 3 août 1914 au 7 juillet 1917 ; à l’intérieur du 8 juillet 1917 au 9 décembre 1917 ; en Orient du 10 décembre 1917 au 12 février 1919.

 

CANAUD Marien, maçon, né à Villemaine le 14 janvier 1880. Marié à Miremont le 26 juin 1927, avec Elisabeth Félicie ROUGIER. Décédé à Miremont le 3 septembre 1968. Fils de Guillaume, né à Miremont le 6 septembre 1844, et de Marie ROUSSEL, née à Villemaine le 27 avril 1849, mariés à Saint-Priest le 25 janvier 1872, cultivateurs à Villemaine.

 

Soldat de 1ère classe le 17 octobre 1902. Médaille de la Victoire. Matricule 394 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 121ème Régiment d’Infanterie de Montluçon à partir du 15 novembre 1901 ; passé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1904. Mobilisé, le 16 juin 1915, au 305èmè Régiment d’Infanterie de Riom, sous le matricule 014254 ; passé à la 13ème Section d’Infirmiers Militaires de Vichy ; passé à la 15ème S.I.M. de Marseille, le 7 mars 1917.

En Orient, du 18 mars 1917 au 17 mars 1918.

 

CHASSAGNETTE Jean Léon, né à Lébeaupin le 15 février 1880. Fils de Martin, né à Lébeaupin le 29 décembre 1854, et de Françoise CHANUDET, née à Vergheas le 6 septembre 1848, mariés à Vergheas le 16 février 1879, cultivateurs à Lébeaupin.

 

Soldat de 1ère classe le 4 octobre 1903 ; Caporal le 15 mai 1916. Matricule 401 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 121ème Régiment d’Infanterie de Montluçon à partir du 15 novembre 1901 ; passé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1904. Mobilisé, le 4 août 1914, au 305ème Régiment d’Infanterie de Riom, sous la matricule 014255.

Intoxiqué par les gaz, le 4 août 1918, certainement vers la Croix Gentin, commune de Vienne-le-Château (51).

Cité à l’ordre du Régiment, n° 90 en date du 10 janvier 1919.

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 17 février 1919 ; aux armées du 25 août 1914 au 4 août 1918 ; à l’intérieur du 5 août 1918 au 17 février 1919.

 

FAVIER Joseph François, né au Davideix le 11 juillet 1880. Fils d’Amable, né au Davideix le 21 septembre 1835, veuf en premières noces d’Antoinette GRANDSAIGNE, et de Marie BORDESOULE, née à Charensat le 1er octobre 1851, mariés à Saint-Priest le 19 février 1879, cultivateurs au Davideix.

 

Soldat. Matricule 2087 au recrutement de Riom. Réformé, au conseil de révision, pour faiblesse et tâche sur l’œil gauche. Classé dans les services auxiliaires par le conseil de révision du Puy-de-Dôme dans sa séance du 15 décembre 1914. Mobilisé, le 19 juin 1915, à la 13ème Section d’Infirmiers Militaires de Vichy.

Réformé n° 2 par la commission spéciale de Clermont-Ferrand du 8 novembre 1915.

 

MAIGNOL Jean Lucien, menuisier, né aux Barsses le 12 avril 1880. Fils de Michel, né aux Barsses le 6 novembre 1848, et de Françoise POUMEROL, née aux Barsses le 14 septembre 1849, mariés à Saint-Priest le 12 avril 1874, cultivateurs aux Barsses.

 

Soldat. Matricule 334 au recrutement de Riom. Mobilisé, le 25 février 1915, au 305ème Régiment d’Infanterie de Riom, sous la matricule 015092 ; passé au 175ème R.I., le 28 avril 1915 ; passé au 305e R.I. de Riom ; passé au 104ème R.I. du Mans, le 16 août 1918.

Contre l’Allemagne, du 25 février 1915 au 18 février 1919 ; à l’intérieur du 25 février 1915 au 27 avril 1915 ; aux armées du 28 avril 1915 au 18 février 1919.

 

NÉNOT Antoine Marcel, né à Courtine le 12 avril 1880. Fils de Jean, né à Saint-Gervais le 18 juin 1853, et de Marie CHEFDEVILLE née à Laval le 24 août 1856, mariés à Saint-Priest le 20 février 1879, cultivateurs à Courtine.

 

Caporal-Fourrier le 12 novembre 1914. Matricule 340 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 157ème Régiment d’Infanterie de Lyon à partir du 15 novembre 1901 ; passé dans la disponibilité de l’armée d’active, le 18 septembre 1904. Mobilisé, le 3 août 1914, au 305ème Régiment d’Infanterie de Riom, sous le matricule 0136475 ; passé au 44ème R.I. de Lons-le-Saulnier, 7e Compagnie, le 11 juin 1916.

Intoxiqué par les gaz et œdème de la face, le 7 septembre 1917, à Verdun (55).

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 31 janvier 1919.

 

PETIT Jules, menuisier, né aux Barsses le 1er octobre 1880. Marié à Saint-Priest le 29 février 1924, avec Marie BOYER. Fils de Jean Jacques, né à Miremont, Bordessoule, le 12 décembre 1844, et de Marie DUMAZET, née aux Barsses le 30 septembre 1851, mariés à Saint-Priest le 4 mars 1876, cultivateurs aux Barsses.

 

Soldat de 1ère classe le 1er novembre 1902. Matricule 332 au recrutement de Riom. A fait son service militaire à la 25ème Section d’Infirmiers Militaires de Tunis à partir du 17 novembre 1901 ; passé dans la disponibilité de l’armée active, le 17 octobre 1904. Mobilisé, le 2 août 1914, à la 13ème section d’Infirmiers militaires de Vichy, groupe de brancardiers, sous le matricule 03734 ; passé à la 3ème S.I.M. de Vernon, le 19 décembre 1918.

En Tunisie, du 18 novembre 1901 au 19 octobre 1904.

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 5 février 1919 (aux armées).

 

TAILHARDAT Alfred Léon, charron, né à Charensat le 16 mars 1880. Habitait Saint-Priest en 1900 et était de retour à Charensat en mai 1903. Décédé à Charensat le 29 décembre 1961. Fils de Michel, né à Bussière le 9 novembre 1839, veuf de Marie ROUCHEROL, décédée à Charensat le 5 février 1876, et de Marie GUERY, née à Charensat le 11 juin 1848, mariés à Charensat le 30 janvier 1879, cultivateurs aux Collanges.

 

Sapeur-mineur. Matricule 357 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 7ème Régiment du Génie de Besançon à partir du 14 novembre 1901 ; passé dans la disponibilité de l’armée active, le 20 septembre 1902. Mobilisé le 4 août 1914 au 4ème Régiment du Génie de Versailles ; passé au 6ème R.G. de Verdun, le 19 septembre 1914.

Contre l’Allemagne, du 4 août 1914 au 22 février 1919.


Réformés :

 

BOUCHARDON Pierre, né le 10 avril 1880, réformé pour faiblesse

FAURE François, né le 25 septembre 1880, réformé pour infirmité

LELION Pierre, né le 21 février 1880, pieds bots conseil de révision à Lyon

MAZERON Hippolyte, né le 1er novembre 1880, réformé

PAYRARD Jean, né le 7 septembre 1880, réformé


 

N’habitaient plus la commune en 1900 :

 

LAGUET Martin Eugène, né à Barghon le 9 décembre 1880. Fils de Gervais, appelé aussi Jean, Né à Saint-Gervais le 11 juillet 1837, et de Marguerite AMOUROUX, née à Sainte-Christine le 27 juillet 1846, mariés à Sainte-Christine le 22 janvier 1870, cultivateurs aux Moines de Saint-Gervais, cultivateurs-colons à Barghon ; puis à Condat, puis à Dontreix.

 

Voir sa Fiche

 

LHERITIER Louis Joseph, né à la Carte le 31 mars 1880. 4ème enfant de Gilbert, né à Saint-Gervais le 19 juillet 1845, et de Françoise LELION, née à La Carte le 16 juin 18444, mariés à Saint-Priest le 8 février 1873, cultivateurs à la Carte, puis à Saint-Gervais après 1880.

 

Voir sa Fiche

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Grande guerre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">