Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:45

Maintenant c'est sûr, nous pouvons dire que la première école à Lamazière s'est ouverte le 11 janvier 1884.

 

VERNET Guillaume, né le 20 avril 1845 à Brousse (Puy-de-Dôme). Marié, deux enfants.

A terminé ses études à Auzelles. Il a obtenu son Brevet obligatoire, le 2 avril 1867 et a débuté sa carrière à Montboisier, le 1er novembre 1867. Ensuite, il est passé à Saint-Eloy-la-Glacière, Bulhon, Vitrac, Ayat-sur-Sioule et semble être arrivé à Lamazière, le 11 janvier 1884 (D'après le rapport de l'inspecteur en date du 6 juin 1885).

 

Ce 6 juin 1885, l'inspecteur note que 16 enfants sont présents en classe sur les 29 inscrits au registre d'appel. Il précise également que ce maître est très peu apte, sans zèle et dont sa tenue laisse à désirer (séparé de sa femme). Il a d'assez bons rapports avec les familles et les autorités locales, mais il n'est pas très bien considéré par ces derniers.

De plus, ce maître ne suit pas le programme et l'emploi du temps, ne prépare nullement ses leçons. Le niveau est très faible, même si cette école n'existe que depuis dix-huit mois. Tout est médiocre et les copies et dictées ne sont pas corrigées. Il n'y a pas de gymnastique étant donné que l'instituteur est infirme.

En conclusion, cette école, créée dans un hameau perdu de la montagne, présentait des difficultés sérieuses sous le rapport de l'organisation. Mais il s'en faut que M. Vernet fasse le possible... Je prie Monsieur l'Inspecteur d'Académie d'adresser à ce maître un sévère avertissement.

 

Après l'avertissement, en date du 11juin 1885, reçu de l'Inspecteur d'Académie, M. Vernet répondait ainsi : « Permettez moi aussi, je vous en prie, de vous exposer qu'ayant été, jusqu'à ce jour, continuellement préoccupé par de tristes et malheureuses affaires de famille, lesquelles, je crois, ne finiront qu'avec ma vie, ont été cause de la négligence ou du découragement, approchant parfois du désespoir, avec lequel j'ai rempli mes fonctions pédagogiques à Lamazière... J'espère que, lors de sa prochaine inspection, Monsieur l'Inspecteur primaire, trouvera de l'amélioration à la situation actuelle.

 

Le 6 septembre 1885, l'Inspecteur primaire écrit à M. l'Inspecteur d'académie dans ces termes: « J'ai l'honneur de vous transmettre la lettre ci-jointe par laquelle le Sieur Vernet, instituteur à Lamazière, se démet de ses fonctions.

Il s'agit d'un triste personnage qui est devenu la honte du corps enseignant et qui s'est, d'ailleurs, présenté à votre cabinet le 25 juillet dernier, dans un état d'ignoble malpropreté.

A cette date, il s'est absenté pendant une huitaine de jours, sans aucune autorisation, profitant de ce que je faisais une tournée de conférencier annoncée par le bulletin.

Les deux lettres ci-jointes vous apprendront, Monsieur l'Inspecteur, que ce malheureux n'a plus aucun sentiment de dignité. Aussi, ai-je prié Monsieur l'Inspecteur Primaire de l'engager à m'adresser sa démission, que je vous prie de vouloir bien faire accepter par M. le Préfet.

J'ai l'honneur de vous proposer de le remplacer par Mlle Dubosclard, adjointe à Pionsat.

Veuillez agréer… ». M. Aubrunt

 

M. Vernet ne reprendra pas l'école à Lamazière et il ne sera pas remplacé par Mlle Dubosclard mais par M. Charbonnier Gabriel, le 25 septembre 1885... Mais ceci est une autre histoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans L'enseignement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">