Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 23:45

Aignan LEGROS

 

C’est tout à fait par hasard, en feuilletant l’état-civil de la paroisse de Châteauneuf-les-Bains, que je suis tombé sur l’acte de mariage d’Aignan Legros.

Pour ceux qui ne savent pas, M. Legros a fait partie du paysage de la commune en participant plusieurs années au Conseil municipal. Agent municipal de la commune de Saint-Priest à partir de 1793, puis adjoint au maire de cette même commune de 1799 à 1815.

Il s’est marié quelques jours avant la Révolution et a certainement était obligé de quitter le château de Châteauneuf, si ce n’était pas déjà fait, pour pouvoir trouver sa deuxième épouse. C’est ce mariage qui a permis à Agnan de rencontrer son nouveau beau-frère, Pierre Charles BAISLE et c’est certainement lui qui l’a décidé à venir s’installer à Saint-Priest.

Tout ceci ne sont que des suppositions !

 

 

LEGROS Aignan,régisseur du château de Châteauneuf, puis notaire royal. Il est né le 10 juillet 1752, baptisé le 11, à Choignes, diocèse de Langres (Haute-Marne), décédé à Saint-Priest, les Barsses, le 7 août 1829[1] ; fils de défunt Claude et de Jeanne BOILLETOT ; il épouse en premières noces, le 26 janvier 1779[2] à Châteauneuf, paroisse de St-Cirgues, Renée CHARDONNET[3], mineure, née vers 1760, décédée à Châteauneuf  le 24 octobre 1782[4], fille de défunt Cirgues et de Marie BICHARD du village de Chambon de cette paroisse ; puis en secondes noces, le 15 juin 1789 à Blot-l’Église[5], Jeanne Marie BAISLE, née à Blot le 20 novembre 1766, décédée à St-Priest, les Barsses, le 4 juin 1829[6], fille de Jean-Baptiste, procureur d’office, notaire royal, avocat au parlement, et de Gilberte MORANGE, habitants de Blot.

Sont issus du premier mariage :

            1 – Renée LEGROS, née au château de Châteauneuf, le 4 décembre 1779[7], décédée à Pionsat, le 23 octobre 1848[8], mariée[9] à Pionsat le 30 brumaire An VII (20 novembre 1798)[10], avec Charles ANDRÉ, greffier de la justice de paix de Pionsat, né à Pionsat, le 8 janvier 1774, décédé à Pionsat le 6 décembre 1845[11], fils de défunt Jean Olive et de Marie FARGHON, habitants du bourg de Pionsat.

            Sont issus :

1-      ANDRÉ Agnian, né à Pionsat le 18 vendémiaire An VIII (10 octobre 1799), marié à Pionsat, le 1er février 1837[12], avec DEGEORGE Gilberte Françoise Hortense, née à Pionsat, le 21 août 1811, fille de défunt Gilbert et de Marie Anne MAYMAT ;

2-      ANDRÉ Jean, né à Pionsat le 17 ventôse An IX  (8 mars 1801) ;

3-      ANDRÉ Jeanne, née à Pionsat le 20 ventôse An XI (11 mars 1803) ;

4-      ANDRÉ Françoise, née à Pionsat le 28 floréal An XII (18 mai 1804) ;

5-      ANDRÉ Gilbert Charles, né à Pionsat le 20 mars 1806, décédé à l’hôpital de Toulon (var) le 7 décembre 1830 ;

6-      ANDRÉ Frédéric Marie Michel, percepteur habitant les Barsses, commune de Saint-Priest-des-Champs, né à Pionsat le 11 janvier 1811, marié à Pionsat, le 28 décembre 1836[13], avec Marie Clara MAYMAT, née à Pionsat, le 1er mars 1817, fille d’Antoine et de Marie Virginie CONCHON ;

Sont issus de ce mariage :

1-      ANDRÉ Antoine, né le 4 novembre 1838 à Saint-Priest[14], les Barsses ;

2-      ANDRÉ Jean Olive Lucien, né le 21 novembre 1848 à Saint-Priest, les Barsses ;

3-      ANDRÉ Marc Annet Bravy, né le 20 janvier 1851 à Saint-Priest, les Barsses ;

4-      ANDRÉ Marie Anne Virginie, née le 20 janvier 1851 à Saint-Priest, les Barsses.

7-      ANDRÉ Émile Jean Olive, né à Pionsat le 1er avril 1813, marié à Pionsat, le 25 février 1839[15], avec Jeanne Stéphanie PANNETIER, née à Pionsat, le 11 décembre 1818, fille de Gervais, percepteur à vie, Capitaine en retraite, Chevalier de la Légion d’Honneur, et de Magdelaine BOUCHARDON ;

8-      ANDRÉ Marie Gilberte, née à Pionsat le 11 juin 1817 ;

9-      ANDRÉ Lucille Andrée, née à Pionsat le 1er mars 1823, décédée à Pionsat le 1er mars 1823 ;

10-  ANDRÉ Jean Olive, né à Pionsat le 4 septembre 1825, décédé à Pionsat le 27 septembre 1828.

 

            2 – Nicolas LEGROS, né au Château de Châteauneuf, le 4 décembre 1780[16].

            3 – Jeanne Françoise LEGROS, née au château de Châteauneuf, le 17 novembre 1781[17], décédée le 2 novembre 1851 à Saint-Priest[18], les Barsses, mariée à Saint-Priest-des-Champs, le 20 pluviôse An IX (9 février 1801)[19], avec Etienne ROY, né le 8 août 1769 à la Roche-Blanche, fils de défunt Pierre et de Marguerite RAYNAUD



[1] Témoins : Agnian ANDRÉ, greffier de justice de paix, et Jean-Charles ANDRÉ, étudiant en médecine, petits-fils du défunt.

[2] 6 E 100/3 – page 65 : Témoins : Messire Pierre ARCHIMBAUD de la GARDE, bailli de Châteauneuf, Me Antoine ASTAIX, notaire royal et procureur fiscal de la justice de Châteauneuf, Me Gilbert RANCE, greffier et notaire ordinaire de la même justice, paroisse de Saint-Angel, Pierre DETAIX, Jean PINEIX et Michel BICHARD

[3] Autorisée par Marie BICHARD, sa mère, et par Renée CHARDONNET, sa tante et tutrice.

[4] 6 E 100/3 – page 206 : Jean CHARDONNET, son frère, soussigné, Marie BICHARD, sa mère, femme en secondes noces de Gilbert CHAVRIER, Pierre BREMONT, cousin, soussigné.

[5] 3 E 43/5 – page 51 : Jean-Baptiste BAISLE, père de l’épouse, Pierre Charles BAISLE, son frère, Gabriel Pierre ASTAIX, notaire royal et Jacques SUCHET, procureur.

[6] Témoins : Pierre Charles BAISLE, notaire royal, frère, et Joseph Jean-Baptiste BAISLE, son neveu.

[7] 6 E 100/3 – page 72 : Parrain et marraine : Gilbert CHAVRIER, époux de Marie BICHARD ; Renée CHARDONNET, tante de l’enfant.

[8] 6 E 279/21 – page 100

[9] Demeurant aux Barsses, commune de St-Priest.

[10] 6 E 279/11 – page 57 Témoins : Jacques JALADON de Pionsat, Gilbert JALADON de moulins, Agnan LEGROS de St-Priest, Jean-Baptiste BAISLE de Blot-l’Église.

[11] 6 E 279/21 – page 67

[12] 6 E 279/14 – page 114 : Jean-Baptiste BOUTAREL, officier de santé, François Annet Marie DEGEORGE, cousin de l’épouse, Frédéric Michel Marie et  0201mile Jean Olive ANDRÉ, frères de l’époux.

[13] 6 E 279/14 – page 104 : François Honoré MAYMAT, grand-père de l’épouse, Jacques BATHIAT, son cousin, Agnan et Jean Olive ANDRÉ, frères de l’époux.

[14] 6 E 408/6 – page 121 : Antoine MAYMAT, grand-père de l’enfant et Jean DUMAZET, cultivateur aux Barsses.

[15] 6 E 279/15 – page 5 : Agnan et Michel Marie Frédéric ANDRÉ, frères de l’époux, Gilbert TAILHARDAT, notaire à Saint-Maurice, François BIDEAU, propriétaire à Pionsat.

[16] 6 E 100/3 – page 84 : Parrain et marraine : Nicolas BERTINOT, avocat au Parlement ; Marie BICHARD, grand-mère maternelle de l’enfant.

 

[17] 6 E 100/3 – page 90 : Parrain et marraine : Jean CHARDONNET, oncle maternel, blanchisseur de toiles ; Françoise CHARDONNET, tante maternelle, représentant Jeanne BOILLETOT, grand-mère paternelle de l’enfant.

 

[18] 6 E 408/16 – page 60 : Auguste JUILHARD, gendre de la défunte, et Frédéric André, son neveu, propriétaires aux Barsses.

[19] 6 E 408/8 – page 66 : François VERDIER, cousin de l’époux, propriétaire à la Roche-Blanche, Charles Amable MAZERON, propriétaire à Buffevent, Joseph VERNIOL, notaire public à St-Priest, Agnan LEGROS, père de l’épouse, Claude PRADON de Clermont-Ferrand, Nicolas LEGROS, frère de l’épouse, habitant les Barsses.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Gens d'ici
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">