Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2022 3 16 /11 /novembre /2022 15:30

Ce n’est pas d’un tyranneau, mais d’un ex-tyranneau de village que nous occupons aujourd’hui. En effet, depuis le 3 mai dernier, le sieur Chassagnette, ancien maire de Charensat, importante commune du canton de Saint-Gervais, a été réduit à l’impuissance par les électeurs qui l’ont mis à la porte de la mairie : Il est passé à l’état de momie municipale. Mais cet intéressant spécimen ne déparera pas notre galerie.

            Pendant 18 ans, M. Chassagnette a traité sa commune comme un fief lui appartenant. A tout propos il menaçait les contribuables de la prison. Il portait toujours avec lui son écharpe et il faisait peur aux paysans en la montrant et en disant : « Si l’un de vous a le malheur de bouger, je le ferai mettre en prison ».  C’était sa menace habituelle, mais tant va la cruche à l’eau qu’elle se casse. A la fin, ces braves gens ont voulu reconquérir leur liberté, et le matin du 3 mai dernier, lorsque le sieur Chassagnette, ceint de son écharpe et escorté de son garde-champêtre, est sorti sur la place pour haranguer les électeurs et foudroyer ses adversaires, il fut reçu par des huées et des sifflets ; il ne put prononcer un mot : le soir même il n’était plus maire.

            Furieux, le tyranneau Chassagnette vient d’inventer une vengeance originale. Naturellement il poursuivit les élus devant le conseil de préfecture et perdit son procès : il a fait appel devant le conseil d’État et perdra de même. Mais ce n’est pas de cela dont il s’agit M. Chassagnette vient d’intenter à la commune de Charensat on procès, lui réclamant la somme de 550 francs comme solde de ses frais pour avoir administré la commune pendant 18 ans !!

            Ce tyranneau, justement révoqué par les électeurs, a voulu sans doute imiter l’exemple des conseillers municipaux de Paris, de Limoges, et de bien d’autres villes qui se sont votés de riches appointements aux dépens des contribuables. Mais, jugeant ses services à leur véritable valeur, il ne leur réclame que 550 francs pour dix-huit ans ; à peu près 30 francs par an, c’est modeste.

            Le conseil municipal de Charensat, saisi de cette question à sa dernière séance, a nettement repoussé cette demande, attendu que les fonctions de maire sont gratuites. Furieux, M. Chassagnette va plaider ; nous allons pouvoir rire aux dépens de l’ex-tyranneau.

 

Avenir du Puy-de-Dôme – Journal du 31 août 1896.

 

            Nous avons parlé de l’ex-tyranneau Chassagnette, ancien maire de Charensat, qui essaie de se venger aujourd’hui des électeurs qui l’ont mis à la porte en leur réclamant une somme de 576 francs 50 pour ses honoraires d’administration. Or, nous apprenons, au sujet de M ? Chassagnette, un détail vraiment stupéfiant : malgré de nombreuses protestations, M. Chassagnette, en même temps qu’il était maire de Charensat, était juge de paix de Chénérailles, Creuse, commune distante de 47 kilomètres de celle où il exerçait les fonctions de maire !

            M. Chassagnette cumulait donc les fonctions ; il voudrait aussi cumuler les appointements.

            Voici le détail des sommes qu’il a réclamées à la commune par voie hiérarchique, c’est-à-dire au moyen d’un bordereau adressé à la préfecture le 11 juin dernier et transmis ensuite à la municipalité de Charensat :

  1. Dix-sept voyages à Saint-Gervais pour faire tirer les jeunes gens au sort, à 5 f r. (Frais du cheval compris) :                                                             85
  2.       Dix-huit voyages à Saint-Gervais pour assister au conseil de révision, à 5 f r. (Frais du cheval compris) :                                                             90
  3. Dix-sept voyages à Saint-Gervais pour former la liste du jury, à 5 f r. (Frais du cheval compris) :                                                                                             
  4. En 1881, un voyage à Clermont pour l’adjudication des travaux du clocher    25
  5. Un voyage à Saint-Gervais paour le même objet                                  
  6. Un voyage à Clermont pour fixer l’emplacement des gares du chemin de fer de Saint-Eloy à l’Etrade                                                                             25
  7. Un voyage à Clermont et à Riom à cause des difficultés survenues à l’occasion de la pose de l’horloge communale                                                                  42
  8. Procès Beschard (sauf recours de la commune contre ce dernier)         214,50

Total :                                    576,50

Comme on le voit, ce modèle de fonctionnaires radicaux n’oublie rien. Le conseil, nous l’avons déjà dit, a refusé de payer et a autorisé le maire à ester en justice pour défendre les droits de la commune.

Nous aurions beaucoup à dire sur la gestion de M. le juge de paix de Chénérailles, ancien maire de Charensat ; mais cela nous entrainerait trop loin. Nous en reparlerons au moment du procès, s’il a lieu.

 

Avenir du Puy-de-Dôme – Journal du 4 septembre 1896.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Mot mystère 2
    Vous trouverez 53 noms de famille + 22 mots pour compléter la grille. Rayez dans la grille les mots de la liste pour découvrir le mot mystère qui se compose de 16 lettres. M N O N I T R A M Y N A M E E A Z B E E A M O U R E U I L R O B A D T E E Y L D...
  • Ecole du bourg 1925-1926
    Nouvelle photo dans vos albums préférés. Ecole du Bourg avec les noms des élèves 1925 - 1926
  • Meilleurs voeux 2023
    Je vous présente mes meilleurs voeux à l'occasion de cette nouvelle année.
  • Linky et véhicules électriques : le piège
    Une petite vidéo qui date déjà de 2 ans et que certains doivent connaitre. Toujours très intéressant d'avoir des explications autres que celles d'un écolo qui voit tout beau. Uploaded by Ciel Voilé on 2019-12-15.
  • Victimes de la guerre 1939-1945
    Victimes Civiles 1939-1945 DUBOST Denis Alexandre, né le 27 août 1881 au village de Laroche, est le fils de Jean DUBOST et de Marie MARTIN, tous deux cultivateurs domiciliés au village de Laroche. Denis Alexandre épouse, le 25 septembre 1918 à Saint-Julien-la-Vêtre...
  • Le Quartier - Jugement d'un meurtrier
    Cour d’Assises du Puy-de-Dôme Audience du 6 août 1896 Affaire du Quartier Pas plus que les précédentes, cette affaire ne suscite une grande curiosité. L’accusé, Gilbert Souillat, âgé de 32 ans, qui exerçait au Quartier les professions de cultivateur et...
  • Charensat : Un maire tyranneau
    Ce n’est pas d’un tyranneau, mais d’un ex-tyranneau de village que nous occupons aujourd’hui. En effet, depuis le 3 mai dernier, le sieur Chassagnette, ancien maire de Charensat, importante commune du canton de Saint-Gervais, a été réduit à l’impuissance...
  • Petite blague
    Un jour, le chien part à la chasse aux papillons et s'aperçoit qu'il s'est perdu. Errant au hasard en tentant de retrouver son chemin, il voit un léopard courir vers lui avec l'intention visible de faire un bon repas. Le vieux chien pense : "Oh, oh! Je...
  • Espinasse : Un village incendié en 1896
    Un épouvantable incendie vient de détruire un village presque entier, le village de Montivernoux qui se trouve situé sur trois communes, Espinasse, Bussières et Saint-Maigner. Vendredi soir, au cours d’un violent orage, un formidable coup de tonnerre...
  • Plans du cadastre napoléonien
    Pour ceux qui ne le savent pas, il est possible de consulter le cadastre napoléonien sur le site des Archives Départementales. pour cela vous utilisez ce lien : Les archives départementales du Puy-de-Dôme permettent la consultation en ligne de plus de...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">