Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 11:50

1-Avant-propos

 

Au cours de recherches dans les registres de l’état-civil de la commune d’Évaux-les-Bains, je suis tombe par hasard sur une famille Barsse.

Le patronyme n’étant pas du tout courant dans cette partie de la Creuse, on en trouve à Charron, Auzances et Rougnat, ma curiosité me pousse à regarder l’acte de mariage de Gervais Barsse et de Marie LEGRAND.

C’est là, que je découvre que ce Gervais est natif de Saint-Priest-des-Champs.

 

2-La généalogie simplifiée

 

  1. Michel BARSSE, qui signe, est laboureur et menuisier au village de Gandichoux. Il se marie à Saint-Priest-des-Champs, le 25 novembre 1698, avec Gabrielle BARSSE, fille de Jean BARSSE. Plusieurs enfants sont nés de cette union dont Claude, qui suit.
  2. Claude BARSSE, né après 1703, est voiturier au bourg de Saint-Priest en 1734, hôte du bourg en 1735 et, sur son acte de décès du 25 janvier 1738, cabaretier à Visignol. Il a inhumé son épouse Marie DALAIRAT dans l’église de Saint-Priest, le 14 avril 1737. De ce mariage, célébré le 16 février 1733, le couple a eu une fille Bonnette, née en 1734 et un fils Gilbert Marien, né en 1735, qui suit.
  3. Gilbert Marien BARSSE, cordonnier au bourg de Saint-Priest, y est né le 21 juin 1735 et décédé le 24 avril 1772. Il épouse Jeanne TARDIF, le 12 janvier 1761 à Saint-Priest-des-Champs. Jeanne est la fille de Gervais TARDIF et de Jeanne BLANC, elle est née le 23 octobre 1738. Le couple accueillit Françoise, née en 1762 ; Marien, né en 1764 ; Guillaume, né en 1766, qui suit et Marie, née en 1769. Gilbert, est né en 1735 et décède en 1772.
  4. Guillaume BARSSE, né et baptisé le 29 avril 1766 à Saint-Priest-des-Champs, y est décédé le 20 octobre 1818. Il épouse Françoise GRANGE, le 8 février 1791. Françoise est la fille de François GRANGE et de Marie FOURNIER. Guillaume est cordonnier au bourg. Il est né trois enfants de ce couple : Gervais, né en 1793, qui suit ; Jean, né en 1796 et Gilbert, né en 1798.
  5. Gervais est l’auteur de la branche creusoise.

 

3-L’installation en Creuse

 

C’est donc probablement peu avant 1817 que Gervais BARSSE, s’installe en Creuse, à Évaux-les-Bains, comme compagnon chapelier. Pour la formation à son futur métier de chapelier, Gervais avait choisi le compagnonnage. C’est avec un maitre compagnon d’Évaux-les-Bains qu’il a terminé son perfectionnement et c’est là qu’il a décidé de s’installer comme chapelier.

Peu après son arrivée, il épouse, le 28 janvier 1817, Marie LEGRAND. Marie est la fille de François LEGRAND er de Gilberte SERTILLANGE. Elle décède à l’âge de vingt-sept ans, le 21 mai 1824, après lui avoir donné trois enfants : Jean, né en 1817 ; Laurent Joseph, né en 1820 et François Augustin, né en 1822, qui suivent.

  1. Jean, exerce la profession de charcutier à Moulins où il a épousé Marie FAUQUE, le 13 octobre 1847. Sans descendance ;
  2. Laurent Joseph BARSSE, est tailleur d’habits à Evaux, puis à Sannat (23). Le 27 avril 1841, il épouse à Evaux, Anne Marie CHAPY, avec laquelle il aura 4 enfants : Hélène née en 1843 et mariée à Fougères en 1871, avec Jean Baptiste BRU ; Lucie née en 1845 et mariée en 1872 à Paris 3e, avec Pierre Eugène DAMOISEAU ; François né en 1847, décédé en 1895 à Yzeure, qui épouse à Saint-Maurice-près-Pionsat, le 22 juillet 1873, Marie DUPOUX. Il exerce le métier de Maréchal-Ferrant, d’abord à Pionsat, puis à Broût-Vernet (03). Veuf de Marie DUPOUX, il y épouse en secondes noces Elisabeth CLAIRET, le 17 août 1850 ; François Augustin, né en 1850, avait précédé son frère en épousant Anne DUPOUX, la sœur de Marie, le 12 février 1872 à Saint-Maurice-près-Pionsat. Après sa formation il exerce le métier de Cordonnier au bourg de Saint-Maurice.
  3. François Augustin BARSSE, né le 16 octobre 1822 à Evaux, il y épouse Anne CHARTRON, le 18 février 1852. Il est boulanger à Evaux où il décède le 27 juillet 1863. De cette union naitront 5 enfants : Marie, née en 1854 ; Théodore, né en 1857, sabotier à Evaux, puis à Sannat à partir de son mariage en 1879. Son épouse Anne AVIGNON, lui donne 4 enfants et après, toute la famille part à Villeurbanne (69) ; Jean né en 1859

 

Quatorze ans après le décès de sa première épouse, Gervais BARSSE, le 26 mars 1838 à Evaux, se marie avec Marie GALAND originaire de Saint-Marcel dans l’Allier. Elle a dix-huit ans de moins que son mari. Avec elle il a six enfants, deux filles et quatre garçons.

  1. Marie est née le 6 mai 1835 à Fontanières et a été reconnue par Gervais ;
  2. Laurent est né le 12 août 1838 à Evaux ;
  3. Gilbert a vu le jour le 18 juillet 1840 à Evaux et c’est dans ce même lieu qu’il épouse Françoise Antoinette FAVARD, le 31 mars 1873. De cette union sont nés : Augustin en 1874, il est comme son père serrurier à Evaux ; Marie, née en 1878 ; Marie Louise Elisabeth née en 1885 et Marie Augustine en 1889 ;
  4. Laurent dit Augustin, est aussi serrurier à Evaux. Il y a vu le jour le 28 août 1842. Marié à Maria RIBAUD, le 10 février 1872 à Evaux, ils ont trois enfants : Marie née en 1872 ; Françoise, née en 1874 et Louis en 1877 ;
  5. Marie, née le 12 janvier 1847 et décédée le 18 février 1847 ;
  6. Nicolas, née le 5 septembre 1849 à Evaux, y épouse Maria MARCHAND, le 20 septembre 1879. Nicolas exerce lui aussi la profession de serrurier.
Signature de son acte de mariage en 1817

Signature de son acte de mariage en 1817

Signature de son acte de mariage en 1834

Signature de son acte de mariage en 1834

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Charensat : Un maire tyranneau
    Ce n’est pas d’un tyranneau, mais d’un ex-tyranneau de village que nous occupons aujourd’hui. En effet, depuis le 3 mai dernier, le sieur Chassagnette, ancien maire de Charensat, importante commune du canton de Saint-Gervais, a été réduit à l’impuissance...
  • Petite blague
    Un jour, le chien part à la chasse aux papillons et s'aperçoit qu'il s'est perdu. Errant au hasard en tentant de retrouver son chemin, il voit un léopard courir vers lui avec l'intention visible de faire un bon repas. Le vieux chien pense : "Oh, oh! Je...
  • Espinasse : Un village incendié en 1896
    Un épouvantable incendie vient de détruire un village presque entier, le village de Montivernoux qui se trouve situé sur trois communes, Espinasse, Bussières et Saint-Maigner. Vendredi soir, au cours d’un violent orage, un formidable coup de tonnerre...
  • Plans du cadastre napoléonien
    Pour ceux qui ne le savent pas, il est possible de consulter le cadastre napoléonien sur le site des Archives Départementales. pour cela vous utilisez ce lien : Les archives départementales du Puy-de-Dôme permettent la consultation en ligne de plus de...
  • Inhumations 1639 - 1654
    Vue 184 Anne QUARTON fille à Anthoine du Bladeix, ensevelie le 22 novembre 1639 Vue 184 Me Jehan GERAULD, greffier de Miremont, du village de Villemaine, enseveli dans l’église le 23 novembre 1639 Vue 184 Jehan GABY dit Garbindon, du village de la Sauvolle,...
  • Sauret-Besserve et la région touchés par un violent orage
    Le 1er juin 1875 à Pionsat, le correspondant du Moniteur du Puy-de-Dôme, signale un violent orage qui a éclaté sur la localité. Le 4 juin, il écrit que hier, 3 juin à onze heures du soir, un autre orage s’est déclaré avec une rapidité et une violence...
  • Incident entre les gendarmes et les braconniers
    Articles trouvés dans le Moniteur du Puy-de-Dôme de 1875. Journal du 31 mai 1875 Journal du 4 juin 1875 Journal du 4 juin 1875 suite Journal du 12 juin 1875
  • Les registres d'État-civil (Suite)
    De 1814 à 1830 La restauration maintient la nomination du maire. Il est choisi au sein des conseillers municipaux, eux-mêmes nommés. Elle rétablit le suffrage censitaire ; seuls les hommes payant un cens, impôt de 300 frs, ont le droit de vote. La loi...
  • Inhumations 1633 - 1639
    Vue 145 Jehan BARSSE fils d’Anthoine du village des Barsses, enterré le 6 janvier 1634 Vue 145 Anthonia MARCHEIX femme à Anthoine MONTHEIL du village de Beaufessoux-le-Petit, ensevelie le 15 janvier 1634 Vue 146 Marguerite MARCHEIX fille à Jehan du village...
  • Biollet, crime au Cheix
    Un crime, accompagné de circonstances extrêmement graves vient de faire naître une vive émotion dans le canton de Saint-Gervais. A quelques kilomètres de Biollet, se trouve un petit hameau appelé les Cheix, bâti sur les ruines d’un vieux manoir qui a...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">