Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 22:49

SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS A LA VEILLE DE LA GUERRE

1914-1918 Souvenons-nous (1)

Le recensement du 4 avril 1911 dénombre une population de 1766 individus. 232 habitent 60 maisons du bourg et 1534 se répartissent dans les 340 maisons des 52 villages et hameaux. La population est assez jeune. Elle compte 1065 personnes de moins de 40 ans qui occupent les tranches d’âges suivantes : 27 ont moins d’un an, 566 de 1 à 19 ans, 472 de 20 à 39 ans. Il y a aussi 384 personnes de 40 à 59 ans et 317 de 60 et plus.

Les habitants de Saint-Priest-des-Champs, toujours au recensement de 1911, sont pour la plupart cultivateurs, journaliers, d’autres sont maçons (20), couturières (19), sabotiers (13), meuniers (9), menuisiers (9), charrons (8), forgerons (4) et maréchaux (3), tailleurs d’habits (3), d’autres encore sont commerçants : boulangers (3), épiciers (3), coquetiers (3), enfin il y a aussi des cantonniers (6), instituteurs (2) et institutrices (2), 3 facteurs et 5 gardes-malade (sœurs).

Pierre Félix NÉNOT Maire de 1912 à 1945

Pierre Félix NÉNOT Maire de 1912 à 1945

Seize conseillers sont élus le 5 et 12 mai 1912. Pierre Félix NÉNOT de Courtine, qui succède à Annet BERTHIN (1 mandat), est élu maire le 19 mars 1912 ; François PAILLOUX du Bladeix est élu adjoint. Les conseillers se nommaient BARSSE André des Chaussades, BERTHIN Annet de Beaufessoux, CHAFFRAIX Pierre de Jouhet, DÉMOULIN Charles de Grandsaigne, ÉVAUX Jean de Retaillat, GILLET-GRAND de Boscavert, GILLET-TIXIER Jean de Lamazière, GRANGE François de l’Étang-Grand, MARTIN Jacques Eloy de Montpied, PETIT Jean du chef-lieu, PEYRONNY Annet de Couladèze, POUMEROL Jean Marie de la Croizette, RANCE Antoine Eugène du chef-lieu et TIXIER Jacques de Villemaine, des familles bien connues.

Le maire est mobilisé le 4 août 1914 ; deux de ses conseillers le sont aussi : BARSSE André, part le 1er décembre 1914 et RANCE Antoine Eugène, le 4 août 1914, pour conduire les chevaux de réquisition, de retour le 14 septembre, il est mobilisé le 17 janvier 1915.

Ils se réunissent régulièrement autour du maire pour mener à bien les constructions du groupe scolaire du chef-lieu et des écoles du Bladeix et de Lamazière. Il faut délibérer, sur le bureau de poste qui n’ouvre que quatre heures par jour, pour améliorer le chemin qui mène à la gare et débattre sur celui qui sera modifier par la construction du barrage des Fades.  

            Il n’y a pas d’électricité n’y d’eau courante. La première sera installée en 1928 et le bourg sera alimenté en eau courante en 1930.

            Il y a trois écoles. Deux classes de garçons et une de fille pour celle du chef-lieu ; une classe mixte dans chacune des écoles de Lamazière et du Bladeix. Les effectifs y semblent assez importants lorsque les travaux des champs sont terminés.

École de garçons 1912

École de garçons 1912

École de filles 1912

École de filles 1912

École de Lamazière vers 1914

École de Lamazière vers 1914

École du Bladeix 1914

École du Bladeix 1914

Quelques hommes partent comme maçons, mais la construction du barrage des Fades, qui débute en 1912, en emploie quelques-uns

Le service militaire, qui s’effectue sur deux ans depuis 1905, voit, en 1913, sa durée portée à trois ans de service actif, sept ans de réserve active, six ans de service territorial et neuf ans de réserve territoriale. A la mobilisation, trente-quatre jeunes sont en train d’effectuer leur service militaire. Ils sont, pour quelques-uns, incorporés dans plusieurs régiments d’infanterie de la 13ème région (16e de Montbrison, 98e de Roanne, 121e de Montluçon, 139e d’Aurillac…). Avec leurs régiments, huit d’entre eux font, depuis le 31 juillet, partie des troupes de couverture et protègent nos frontières. 300 autres hommes, de 47 ans à 20 ans, vont les rejoindre au cours du conflit, 49 auront leur nom gravé sur le monument aux morts.

 

Affiche de la mobilisation générale

Affiche de la mobilisation générale

1914-1918 Souvenons-nous (1)

A suivre : 1914-1918 Souvenons-nous (2) - 1914 La guerre de mouvement

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Les Barsse de la Creuse
    1-Avant-propos Au cours de recherches dans les registres de l’état-civil de la commune d’Évaux-les-Bains, je suis tombe par hasard sur une famille Barsse. Le patronyme n’étant pas du tout courant dans cette partie de la Creuse, on en trouve à Charron,...
  • Partis en Saône-et-Loire
    Ce ne sont certainement pas les seuls. La liste se complétera au fil des découvertes. La Chapelle-de-Guinchay Annet BARGE, fils de Jean BARGE et de Marie ARBITRE, cultivateurs demeurant au village du Cluzel. Maçon à La Chapelle-de-Guinchay, né le 16 mai...
  • Charles Michel ROUCHON
    Né le 5 février 1903 à Saint-Priest-des-Champs (Puy-de-Dôme), mort le 20 septembre 1985 à La Verrière (Yvelines) ; instituteur dans le Puy-de-Dôme ; militant du SNI ; maire socialiste de Fernoël (Puy-de-Dôme). Fils de Jean ROUCHON, cultivateur demeurant...
  • Jean PETIT, un maire, une généalogie
    Maçon en 1863 ; Cultivateur en 1872 ; Aubergiste en 1873 ; Propriétaire et aubergiste au bourg de Saint-Priest-des-Champs en 1877. Élu pour son premier mandat de Conseiller municipal, le 23 Janvier 1881, au deuxième tour du scrutin, avec 137 voix ; Maire...
  • Inhumations 1628 - 1633
    Vue 66 Anthonia DARD, inhumée le 23 juin 1628, femme à Pierre PEROL dit Dufourd, du village de Lamazière. Vue 67 Anthonia DELAQUARTE, inhumée dans l’église le 25 juin 1628, femme à Jehan SIMON de ce bourg de Saint-Priest. Vue 67 Jacques N., métayer au...
  • Les galibots
    Sans commentaire ! Souvent au pays des gueules noires les enfants faisaient comme leurs pères et descendaient au fond de la mine , la vie souvent était difficile ,avant...
  • Relevés baptêmes (Article 11) + Synthèse patronyme PEROL
    Archives Départementales : Cote 6 E 408-1 Années 1577 à 1747 Naissances du 22 mars 1654 au 7 juin 1654 Vue 194 Antoine MARCHEIX et Françoise MARCHANT, du village de Laval, dont : Mathieu, né le 22 et baptisé le 24 mars 1654 à Saint-Priest-des-Champs [1]...
  • Photos J.S.S.P.
    Photos de la collection de Jean-Louis FAURE aimablement prêtées par Marcelle sa maman. Vous pouvez me transmettre les noms !
  • Relevés baptêmes (Article 10)
    Archives Départementales : Cote 6 E 408-1 Années 1577 à 1747 Naissances du 5 vril 1640 au 19 mars 1654 Vue 180; Anthoine QUARTON et Michelle AMBLARD, du village de Retailhat, dont : Gilbert, né le 5 et baptisé le 6 avril 1640 à Saint-Priest-des-Champs...
  • La stévia : L'herbe sucrée
    Une petite parenthèse pour ceux qui veulent consommer autrement! À chaque plante médicinale son lot d’appropriations, d’interdictions, de brevets, d’extraction moléculaire et autres joyeusetés… La Stévia, la fameuse herbe sucrée, n’échappe malheureusement...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">