Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 18:04

SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE

 

Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914

 

Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes batailles de Napoléon, Arcole en 1796, Rivoli en 1797, l’Egypte en 1798 et 1799, Marengo en 1800, Austerlitz en 1805, Iéna en 1806, etc… parmi les nombreuses victimes, il est possible que des saint-priestois y soient morts au combat ou de tout autre chose.

 

Soldats morts dans les campagnes du 1er Empire

 

Guerre d’indépendance espagnole de 1808 à 1814

 

Louis DUFAL, né et baptisé le 12 octobre 1785 à Saint-Priest, célibataire, fils de François et de Marie VERSEPUY, métayers à La Chomette.

Chasseur de la 5e Compagnie du 1er Escadron du 10e Régiment de Chasseurs à Cheval. Signalé au registre des matricules sous le 1102.

Décédé à La Calzada en Espagne, des suites d’une fièvre maligne, le 31 décembre 1808 à sept heures du matin.

Transcription en date du 3 juillet 1809.

 

Marien GILLET, né et baptisé le 1er décembre 1785 à Saint-Priest, célibataire, fils de Jean et de Michelle TAYTARD, laboureurs aux Chaussades.

Chasseur de la 8e Compagnie du 4e Escadron du 10e Régiment de Chasseurs à Cheval. Signalé au registre des matricules sous le 1106.

Décédé, à Majadas en Espagne,  le 21 mars 1909 vers les quatre heures du soir, par suites de blessures qu’il reçut sur le champ de bataille.

Transcription en date du 3 juillet 1809.

 

François NÉNOT, né le 9 et baptisé le 10 août 1788 à Saint-Priest, fils de Pierre et d’Antoinette PEROL, métayers à La Carte.

Chasseur à la 1ère Compagnie du 1er Bataillon du 1er Régiment d’Infanterie Légère. Signalé au registre des matricules sous le numéro 4284.

A été tué d’un coup de feu, par les espagnoles, sur la montagne de Ripoll en Catalogne, le 29 décembre 1809.

Campagnes de l’Armée en Catalogne (1808-1810)

En catalogne, l’insurrection est à l’époque quasi générale.

Une partie de la Grande Armée s’achemine alors vers Bayonne ; Napoléon forma avec deux beaux régiments français, le 1er d’Infanterie Légère et le 42e de ligne tirés du Piémont, le fond d’une division qui fut confiée au général Souham (Thiers). Cette division devait porter à 36.000 hommes le nombre de troupes destinées à la Catalogne. Celles-ci composent le 7e Corps de l’Armée d’Espagne, bientôt désigné sous le nom d’Armée de Catalogne. La Division Souham est la 4e du 7e Corps.

Le 1er Léger est cantonné le 15 octobre dans les villages qui bordent le Tech aux environs du Boulou.

Expédition d’Olot : Le 20 décembre, Augereau ordonne au Général Souham de faire une expédition dans la direction d’Olot, tant pour y faire des provisions que pour en chasser les guérillas qui infestent cette contrée.

Le 26, la Division fait son entrée dans Olot ; le 27, la Division marche sur Campredon où elle arrive le 28 ; la ville vient d'être abandonnée par les insurgés. Le 29, Souham prend la route de Ripoll à la poursuite des fuyards. C’est pendant cette poursuite que François NÉNOT est tué.

Pour en savoir plus : http://frederic.berjaud.free.fr/1eleger.htm

Transcription en date du 3 juin 1810.

 

Denis Joseph ROUGHOL, né le 20 novembre 1788 au bourg de Saint-Priest-des-Champs, célibataire, fils de Michel, maréchal et de Marie BARSE, habitants du bourg.

Fusiller de la 4e Compagnie du 2e Bataillon du Régiment des Fusiller-Chasseurs de la Garde Impériale. Signalé au registre des matricules sous le numéro 2155. Arrivé au corps, le 15 juillet 1807.

A fait les campagnes de 1808 en Espagne, 1809 en Allemagne, 1810 et 1811 en Espagne.

Tué au champ d’honneur en Espagne, le 25 mai 1811 à dix heures du matin.

La surprise d’Arlaban est un combat qui a eu lieu le 25 mai 1811, pendant la guerre d’indépendance espagnole, dans les montagnes adjacentes.

A huit heures, les forces de la guérilla espagnole, entre 3.000 et 4.500 hommes, prennent en embuscade un convoi de 1.050 prisonniers escortés par 1.600 soldats français. Sept heures plus tard, les derniers français vivants se rendent et déposent les armes. Parmi les morts on compte Denis ROUGHOL.

Transcription en date du 31 décembre 1811.

 

Armée du Royaume d’Italie

 

Antoine TETARD, né le 15 mars 1790 à Saint-Priest, fils d’Annet et de Magdelaine FAVIER, laboureurs à Courtine.

Soldat au 84e Régiment d’Infanterie de Ligne. A été reçu sous les drapeaux, le 2 octobre 1809, sous le matricule 1901.

Mort à l’hôpital de Bergame en Italie, le 29 décembre 1810, par suite de fièvre.

Le 84e Régiment de Ligne a subi de grosses pertes à la bataille de Wagram (6 juillet 1809) : 590 tués, 184 amputés et 1506 blessés. Après ces durs combats, il passe la fin de l’année 1809 dans le Tyrol où Antoine TETARD y est reçu le 2 octobre. Le 5 février 1810, tout le Régiment est réuni à Bergame et le 25 avril il est intégré au corps d’observation d’Italie. C’est pendant cette période que notre soldat est décédé à l’hôpital de cette ville.

Transcription en date du 18 janvier 1811.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">