Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 12:07

Les soldats classe 1902

D’après le tableau de recensement communal des jeunes gens nés entre le 1er janvier et le 31 décembre 1882

 

 

Morts pour la France :

 

BARGE François, né à Perol, le 14 décembre 1882. Marié à Marie Clémence BOUDOL, le 28 juillet 1910, à Saint-Priest-des-Champs. Fils de Joseph et de Marie TIXIER, cultivateurs à Perol.

 

Voir sa Fiche

 

GILLET Jules, journalier terrassier, né à Perol, le 7 janvier 1882. Marié à Saint-Priest, le 17 mars 1911, avec Marie Anastasie CHAFFRAIX. Fils de Jean et de Claudine BOUDOL, cultivateurs à Perol.

 


 

ABAVID Marius, cultivateur, né à Lamothe, le 28 décembre 1882. Fils de Joseph, né à Saint-Priest, le 19 septembre 1859, et d’Eugénie MAZERON, née à Lamothe, le 2 décembre 1862, mariés à Saint-Priest, le 6 novembre 1881, cultivateurs à Lamothe.

 

Caporal, le 1er octobre 1905. Croix de guerre avec étoile de bronze, Croix de guerre avec étoile d’argent. Médaille militaire, par décret du 15 mars 1921. Matricule 1720 au recrutement de Riom. Ajourné pour faiblesse en 1903. A fait son service militaire au 105e Régiment d’Infanterie de Riom à compter du 15 novembre 1904, sous le matricule 6470 ; envoyé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1906. Mobilisé, le 12 août 1914, au 105e Régiment d’Infanterie de Riom.

Blessé au fort de Vaux, le 26 octobre 1916, par balle au bras gauche.

Réformé temporaire par la commission spéciale de Grenoble, le 17 décembre 1917, de Riom, le 9 décembre 1918 ; réformé définitivement par la commission spéciale de Clermont-Ferrand, le 27 décembre 1919, pour paralysie radiale gauche avec raideur. Pension d’invalidité suite à blessure par éclat d’obus.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 450 en date du 10 février 1918.

Cité à l’ordre de la Division, N° 188 en date du 14 décembre 1919.                                      

Contre l’Allemagne, du 12 août 1914 au 31 juillet 1918.

 

BARSSE Annet Eugène, cultivateur, né au bourg de Saint-Priest, le 27 septembre 1882 ; marié à Manzat, le 11 janvier 1921, avec Antoinette IMBERT ; décédé à Clermont-Ferrand, le 22 juillet 1951. Fils d’Annet, né au bourg de Saint-Priest, le 27 octobre 1846, et de Marie BEAUFORT, née à Gouttières, le 29 décembre 1848, mariés à Saint-Priest, le 25 janvier 1874, cultivateurs au Bourg.

 

Soldat. Croix de guerre avec étoile de bronze. Matricule 1728 au recrutement de Riom. Ajourné pour faiblesse en 1903 at 1904. Jugé apte en 1905. A fait son service militaire au 157e Régiment d’Infanterie à compter du 8 octobre 1905 ; envoyé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1906. Mobilisé, le 3 août 1914, au 105e Régiment d’Infanterie ; passé au 175e R.I., le 28 juillet 1916 ; passé au 176e R.I., le 23 août 1917 ; passé au 8e Régiment du Génie, le 1er mai 1918.

Blessé, le 19 juin 1915, à la Cote 303, par éclats de grenade aux jambes et au bras gauche.

Cité à l’ordre du Régiment, N° 282 en date du 22 Décembre 1917.

Contre l’Allemagne, du 3 août 1914 au 27 juillet 1916, du 23 février 1917 au 9 août 1917 et du 9 mars 1919 au 29 avril 1919.

En Orient, du 28 juillet 1916 au 22 février 1917 et du 10 août 1917 au 8 mars 1919.

 

BATISSE Alfred, mineur à Saint-Priest, né le 3 août 1882 à Moureuille, fils de Gilbert et de Catherine MONTJOTIN.

 

Réformé pour rhumatisme. Pas d’autre information sur lui.

 

BOUDOL Louis, charretier à Saint-Priest, né le 2 juin 1882 à Moureuille, fils de Jean et de Marie GIRAUDET.

 

Aucune information sur lui.

 

CHABASSIERE Léon Eugène, cultivateur, né le 29 décembre 1882, commune de Sauret-Besserve ; décédé à Nohanent le 21 Juillet 1913. Fils de Jean, né à Teilhet, le 1er janvier 1842, et de Marie CHAFFRAIX, née à Lamothe, le 31 mai 1850, mariés à Saint-Priest, le 1er août 1868, cultivateurs.

 

Matricule 1727 au recrutement de Riom. Ajourné pour faiblesse en 1903.

 

CLUZEL Marien, cultivateur, né à Boscavert, le 25 septembre 1882. Fils d’Antoine, né à Gaulme, le 12 juin 1842 et de Marie CLUZEL, née à Biollet, le 12 avril 1857, mariés à Saint-Priest, le 19 janvier 1873, cultivateurs à Boscavert.

 

Canonnier conducteur. Matricule 1757 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 36e Régiment d’Artillerie de Campagne à compter du 15 novembre 1903 ; envoyé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1906. Mobilisé, du 6 au 9 août 1914, pour la conduite des chevaux de réquisition. Incorporé, le 7 août 1914, au 53e Régiment d’Artillerie de Campagne ; passé au 4e R.A., le 13 février 1915 ; passé au 107e Régiment d’Artillerie Lourde, le 1er avril 1917.

Contre l’Allemagne, à l’intérieur, du 7 août 1914 au 31 mars 1917 ; aux armées, du 1er avril 1917 au 27 février 1919.

A été réformé et pensionné à compter du 7 février 1920.

 

FAURE Jean-Marie, cultivateur et maçon, né à Lamothe, le 31 octobre 1882. Fils de Michel, né le 9 août 1839, et de Marie BASTERRE, née à Biollet, le 26 octobre 1845, mariés à Saint-Priest, le 12 janvier 1868, cultivateurs à Lamothe.

 

Soldat. Matricule 1796 au recrutement de Riom. Ajourné en 1903 et 1904 ; bon pour le service en 1905. A fait son service militaire à la 14e Section de Commis et Ouvriers Militaires d’Administration à compter du 8 octobre 1905 ; envoyé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1906. Mobilisé, le 3 août 1914, à la Section de Commis et Ouvriers Militaires d’Administration ; passé à la 8e S.C.O.A.M., le 3 août 1914 ; passé au 13e Régiment d’Infanterie, le 15 septembre 1916 ; passé au 27e R.I., le 27 décembre 1916 ; passé à la 15e S.C.O.A.M., le 15 décembre 1917, passé à la 13e S.C.O.A.M. ; le 12 octobre 1918.

Contre l’Allemagne, du 3 août 1914 au 1er mars 1919.

Classé au service auxiliaire et proposé pour une pension à compter du 13 novembre 1919.

 

FAVIER Eugène François, cultivateur, né aux Barsses, le 29 octobre 1882. Fils d’Annet Pierre et d’Antoinette BARTHELEMY, cultivateurs aux Barsses.

 

Soldat. Matricule 1718 au recrutement de Riom. Ajourné pour faiblesse en 1903 et 1905. Déclaré apte au service armé par la commission de réforme de Riom, le 1er décembre 1914. Mobilisé, le 1er décembre 1914, au 14e Bataillon de chasseurs à Pied, passé au 27e B.C.P., le 30 juin 1915.

Blessé, le 18 septembre 1915, en Alsace, par éclat d’obus au bras gauche. Proposé pour la réforme par la commission spéciale de Marseille, le 10 mars 1916, pour lésion cubitale gauche, etc…

Réformé, le 21 juin 1916, suite à sa blessure au bras gauche.

Contre l’Allemagne, du 1er décembre 1914 au 21 juin 1916.

 

LASCIOUVE Gilbert, cultivateur, né à Lamazière, le 19 janvier 1882 ; décédé à Paris 16e, le 15 juin 1951. Fils de Gilbert, né à Lamazière, le15 novembre 1820, veuf de Marie POUGHON, décédée à Saint-Priest, le 4 février 1875, et de Marie THUEL, née à Perol, le 16 janvier 1840, mariés à Saint-Priest, le 6 juillet 1875, cultivateurs à Lamazière.

 

Soldat. Matricule 1733 au recrutement de Riom. Classé dans les services auxiliaires en 1903, pour myopie. Mobilisé, le 29 mai 1915, à la 24e Section des Commis et Ouvriers de l’Administration Militaire.

Réformé temporairement, le 27 septembre 1915 ; réformé N° 2, le 11 janvier 1916.

Contre l’Allemagne, du 29 mai 1915 au 27 septembre 1915, au bureau central L 674 à Vincennes.

 

NÉNOT Martin, cultivateur, né au Pradeix, le 31 août 1882. Fils de Jean, né à Saint-Gervais, le 18 juin 1853, et de Marie CHEFDEVILLE, née à Laval, le 24 août 1856, mariés à Saint-Priest, le 20 février 1879, cultivateurs au Pradeix.

 

Canonnier servant. Matricule 1749 au recrutement de Riom. Ajourné : frère au service ; a fait son service militaire au 16e Bataillon d’Artillerie à Pied à compter du 14 novembre 1903 ; envoyé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1904. Mobilisé, le 4 août 1914, au 11e Régiment d’Artillerie à Pied de Briançon ; passé au 102e Régiment d’Artillerie Lourde, le 11 décembre 1915.

Contre l’Allemagne, à l’intérieur, du 4 août 1914 au 14 décembre 1915 ; aux armées, du 15 décembre 1915 au 6 mars 1919.

A été pensionné et maintenu aux services auxiliaires à compter du 24 février 1921.

 

 

 

POUGHON Philippe Alexandre, cultivateur maçon, né à Perol, le 13 mars 1882. Fils de François, né à Miremont, le 6 juin 1842, et de Marie POUGHON, née à Perol, le 3 juillet 1849, mariés à Saint-Priest, le 1er août 1868, cultivateurs à Perol.

 

Soldat. Matricule 1732 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 16e Régiment d’Artillerie de Campagne à compter du 15 novembre 1903 ; envoyé dans la disponibilité de l’armée active, le 18 septembre 1906. Mobilisé, le 3 août 1914, au 16e Régiment d’Artillerie, passé au 53e R.A., le 18 juin 1915, passé au 16e R.A., le 1er octobre 1917, passé au 176e Régiment d’Artillerie de Tranchée, le 1er avril 1918

Contre l’Allemagne, à l’intérieur du 3 août 1914 au 15 juin 1916 ; aux armées, du 16 juin 1916 au 1er mars 1919.

 

TOURNAIRE Jean Marie, cultivateur, né aux Paris, le 8 septembre 1882 ; décédé à Saint-Georges-de-Mons, le 1er juillet 1964. Fils de Gilbert, né aux Paris, le 23 mai 1841, et de Marie Anne MAZERON, née à Laussedat, le 22 décembre 1842, veuve de Pierre DEMOULIN, décédé le 19 juillet 1879, mariés à Saint-Priest, le 29 octobre 1880, cultivateurs aux Paris.

 

Canonnier servant. Matricule 1719 au recrutement de Riom. A fait son service militaire au 12e Bataillon d’Artillerie à Pied à compter du 15 novembre 1903 ; réformé temporaire par la commission spéciale de Gap dans sa séance du 5 janvier 1904, pour faiblesse générale ; rappelé à l’activité par la commission spéciale de Riom dans sa séance du 18 novembre 1904 ; affecté au 16e Bataillon d’Artillerie à Pied à compter du 6 janvier 1905 ; réformé N° 2 par la commission spéciale de Riom dans sa séance du 22 août 1906. Maintenu réformé, le 2 avril 1917.

 


 

N’habitaient plus la commune en 1902 :

 

DEMOULIN Alexandre, est porté sur le monument aux morts de Saint-Priest. C’est certainement lui, Hippolyte Etienne Alexandre, né le 13 août 1882, à Villemaine, commune de Saint-Priest-des-Champs. Fils de François et de Clémence MARCHEIX, cultivateurs à Villemaine. Pas trouvé sur les registres des matricules du Puy-de-Dôme.

 

FAVIER Léopold Gilbert, tailleur de pierres à Saint-Julien-la-Geneste, né à La Croizette, le 16 mai 1882 ; marié à Espinasse, le 26 juin 1906, avec Marie MONTADARD. Fils d’Annet, né à Saint-Gervais, le 12 juillet 1843, et de Marie PAYRARD, née à Saint-Julien-la-Geneste, le 23 août 1849, mariés à Saint-Priest, le 25 avril 1872, cultivateurs à La Croizette.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">