Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 12:22

Ne riez pas, au moins, c’est très sérieux !...

Ça s’est passé, dimanche dernier, dans une jolie petite commune du Puy-de-Dôme, pittoresquement perchée sur sa colline au-dessus des gorges abruptes de la Sioule, tout près du fameux viaduc des Fades.

            Autant dire, maintenant qu’il s’agit de Saint-Priest-des-Champs.

            Donc, dimanche dernier, à Saint-Priest-des-Champs, le Conseil municipal s’était réuni pour élire son maire. Rien que de très naturel à cela. Il y a une mairie, à Saint-Priest ; il y faut donc un maire.

            C’est facile à dire ; mais à faire c’est autre chose. Pour être maire, il faut être élu, d’abord, et le vouloir ensuite. A Saint-Priest, personne ne voulait être maire.

            Il fallait, pourtant, pour satisfaire à la loi, que le Conseil se réunit pour nommer la municipalité. Il se réunit donc.

            Quand tous les conseillers furent assemblés au grand complet dans la grande salle de la maison commune, les cloches de la vieille église, mises en branle par des bras vigoureux, sonnèrent de joyeux carillons, pour annoncer à la population que son conseil délibérait. Ce pendant que, gravement, les conseillers déposaient leur bulletin dans l’urne, un vielleux et un cabrettaïre attaquèrent le duo fameux des « Noces de Jeannette ».

            Une mesure pour rien !

            Au milieu d’un silence impressionnant, le doyen d’âge proclama le résultat du vote.

            Avec un geste auguste et un rare désintéressement, l’heureux élu déclina l’insigne honneur de présider à l’administration de la commune.

            Un second tour eut le même résultat.

            -« J’ai une idée, dit Toinon… Si nous faisions venir un maire d’ailleurs ?

            -« Ce n’est pas mon avis, répondit Christophe, le sage de l’assemblée ; j’ai une idée meilleur à vous proposer : allons dîner ! Nous verrons après pour nommer le maire. »

            Et ainsi fut fait.

            On mangea bien, on but mieux encore, et l’on toasta longuement à la prospérité de Saint-Priest et à la santé de tous ses habitants.

            Et le maire ?... On l’avait oublié !

            Il fallut pourtant y penser et le nommer, quand même !

            On tira z’a la courte paille.

            Pour savoir qui, qui serait nommé…

Et comme dans la chanson :

            Le sort tomba sur le plus jeune

            Et ce fut lui qui, qui fut écharpé.

Et il fut bien forcé d’accepter.

 

L’histoire est bien belle, mais assez fabulée. Il est vrai que l’élection a été un peu compliquée…

Le 1er tour a donné Annet BERTHIN en tête avec 15 voix ; Pierre Félix NÉNOT a 1 voix.

            BERTHIN a refusé les fonctions de maire.

Le 2e tour donne NÉNOT en tête avec 8 voix, suivi de BERTHIN avec 6 voix et 1 voix pour RANCE ;  on compte aussi un bulletin blanc.

NÉNOT a refusé les fonctions de maire et demande à réfléchir.

Il faut donc un troisième tour, mais avec 15 votants seulement sur 16 conseillers. Pourquoi ?

Les résultats sont nets pour NÉNOT Pierre Félix qui gagne le scrutin avec 14 voix ; il y a une voix pour BERTHIN.

            NÉNOT Pierre Félix ayant obtenu la pluralité des voix, n’étant le plus âgé des candidats, a été proclamé maire et a été immédiatement installé.

 

L’élection du 1er adjoint a été beaucoup plus facile pour François PAILHOUX. Il l’emporte avec 13 voix.

 

La nomination du maire a certainement été compliquée en raison de plusieurs facteurs. Si l’on regarde les élections des 5 et 12 mai 1912, on s’aperçoit que BERTHIN Annet est arrivé très largement en tête avec 396 voix sur 443 votants et que NÉNOT Pierre Félix est élu qu’en 11e position avec 262 voix.

 

Les élections du 5 et 12 mai 1912

 

1763 habitants, 16 conseillers municipaux, 585 inscrits, 443 votants.

 

BERTHIN Annet, propriétaire-cultivateur, Beaufessoux, né le 7 août 1870 à Biollet, 396 voix.

MARTIN Jacques Eloy, propriétaire-exploitant, Montpied, né le 1er décembre 1859, 339 voix.

GRANGE François, propriétaire-cultivateur, l’Etang-Grand, né le 16 avril 1852, 329 voix.

BARSSE André, négociant, Les Chaussades, né le 30 décembre 1881, 317 voix.

TIXIER Jacques, propriétaire-cultivateur, Villemaine, né le 9 août 1867, 312 voix.

PAILLOUX François, propriétaire-cultivateur, Le Bladeix, né le 8 décembre 1860, 309 voix.

DÉMOULIN Charles, propriétaire-cultivateur, Les Barsses, né le 30 octobre 1865, 295 voix.

GILLET Jean Tixier, propriétaire-cultivateur, Lamazière, né le 18 décembre 1854, 284 voix.

RANCE Antoine Eugène, propriétaire-cultivateur, Le Bourg, né le 25 janvier 1874, 281 voix.

EVAUX Jean, retraité du P.L.M., Retailhat, né le 17 août 1853, 278 voix.

NÉNOT Pierre Félix, propriétaire-exploitant, Courtine, né le 11 novembre 1876, 262 voix.

PEYRONNY Annet, propriétaire-cultivateur, Couladèze, né le 30 janvier 1846 à Menat, 259 voix.

POUMEROL Jean-Marie, menuisier, La Croizette, né le 15 juillet 1870, 251 voix.

PETIT Jean, aubergiste, Le Bourg, né le 17 mai 1843, 248 voix.

GILLET Jean Grand, propriétaire-exploitant, Boscavert, né le 8 avril 1862, 233 voix.

CHAFFRAIX Pierre, propriétaire-cultivateur, Jouhet, né le 9 décembre 1867, 179 voix (élu au 2e tour le 12 mai).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">