Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 18:04

Nous sommes à Bayet dans l’Allier au début du 19ème siècle.

1er acte : Un certain Charles Amable MAZERON dit Buffevent y est propriétaire. Il est natif de Saint-Priest-des-Champs et à 44 ans en 1802, date d’un acte d’adoption dont nous parlerons plus loin. En recherchant dans les actes de naissances, nous trouvons un Charles Amable né et baptisé le 15 mars 1758 ; il est le premier enfant du couple Charles MAZERON du PRADEIX et Anne Gilberte NONY. Charles Amable est ordonné prêtre le 25 avril 1782 et disparait après la Révolution ; le curé ADAM nous dit qu’il a prêté serment en 1800 et qu’il a abdiqué le 10 ventôse an XI devant le directoire du district de Montaigut et que par la suite, « il est resté chez lui, fort tranquille, sans exercer aucune fonction.» 

Charles MAZERON du PRADEIX, seigneur du Bladeix, le Pradeix, al. La Pradelle, Buffevent, etc… Bailli de de la vicomté de Miremont-Saint-Priest-des-Champs (1760-1790), notaire royal, né le 12 février 1734 et baptisé le 14 à Saint-Priest[1] ; décédé le 27 septembre 1798 (6 vendémiaire An 7) à Saint-Priest ; fut marié deux fois : Il épouse en 1ère noces, le 7 juin 1757 à Saint-Gervais[2] , Anne Gilberte NONY, née vers 1736, décédée le 7 décembre 1762 à Saint-Priest[3] ;

Sont issus du 1er lit :

  • Charles Amable, prêtre[7], Maître-ès-arts et bachelier de l’Université de Bourges, né et baptisé le 15 mars 1758 à Saint-Priest[8] ;

 

[1] Parrain Charles BARTHOMIVAT, oncle de l’enfant, marraine Dlle Marie BENETON.

[2] Témoins Charles MAZERON et Jean NONY, pères des contractants, Messire Michel CORNUDET, prêtre et vicaire de Saint-Priest, Messire Gilbert CHARVILHAT, curé de Saint-Gervais, Messire Charles BARTHOMIVAT, écuyer seigneur de la Motte, oncle du contractant, Messire Gilbert HOM, notaire royal demeurant à Charbonnières-les-Vieilles, oncle par alliance de la contractante.

[3] Présents Marien CHAFFRAIX et Jean BACONNET.

[7] Est doté par son père, dans la maison du constituant, d’un titre clérical de 120 livres de rente, assis sur son fief et domaine de Pradelle, devant VERNIOL, notaire, en présence de Claude de SARRAZIN, seigneur de Lacost, paroisse de Saint-Priest, y demeurant, et Jean GORY, bourgeois de ce bourg, qui signent, le 23 octobre 1780.

Tonsuré par LAGARLAYE, le 3 avril 1772 ; ordonné prêtre par François de BONAL, le 25 avril 1782. Insinué sur l’évêché de Clermont, Menat et Ebreuil, le 10 avril 1783. Vicaire de Denone (Entre Effiat et Biozat), insinué sur l’évêché de Clermont, Menat et Ebreuil, le 17 mars 1785, prêtre communaliste de Saint-Priest-des-Champs, y demeurant, à Buffevent. Insinué sur Mozac, parant à Dom Jean-Baptiste LATARD, procureur-syndic au dit couvent, le 20 mars 1789. Communaliste de Saint-Gervais, refusa d’abord le serment en août 1791, « il refusait de communiquer avec le prêtre intrus… ». En janvier 1793, il est dénoncé par lui, comme abusant de son titre de maire de la commune, pour résider à Saint-Priest, y dire la messe sans avoir satisfait à l’arrêté du département, du 1er avril 1792, qui ordonne à tous les non assermentés de se rendre au chef-lieu du district, où, à Clermont. Le 10 ventôse an XI, il abdique devant le directoire du district de Montaigut.

1800, a prêté dit-on le serment au moment de la déportation, il le nie cependant. Tout ce qu’il y a de vrai, c’est qu’il est resté chez lui, fort tranquille, sans exercer aucune fonction. (Fond Adam 6F 76)

[8] Parrain Messire Charles MAZERON, grand-père paternel, marraine Dlle Amable MINGOT, épouse de Maître Annet NONY, procureur fiscal de Saint-Priest, Messire Victor de COMBES, seigneur de Miremont, Saint-Priest et Pontaumur, Messire Annet NONY, procureur fiscal, grand-père maternel..

 

2ème acte : Notre ancien prêtre est maintenant propriétaire à Bayet et il y fait certainement venir Marien NÉNOT (écrit NÉNAUX à Bayet) qui est dit meunier à Buffevent ; à quelle date ? Certainement après le 5 août 1802, date de l’acte d’adoption où il est encore laboureur à Buffevent. Marien a épousé Marie CHARDONNET, le 18 janvier 1792, à Châteauneuf-les-Bains ; de cette union nous connaissons 4 enfants : Jeanne, dont nous parlerons plus loin ; Anne,  née en 1793 à Saint-Priest et mariée à Bayet en 1814 ; deux fils nommés Pierre dont nous avons encore aucunes traces. Marie, l’épouse de Marien décède à Bayet en 1806, Marien, au mariage de sa fille en 1810, est dit propriétaire à Saint-Priest.

Annet NÉNOT, métayer à la Croizette en 1756, puis à La Carte en 1764, né le 6 et baptisé le 7 octobre 1734 à Saint-Priest-des-Champs[1], décède le 17 janvier 1801 (21 nivôse an 9) à La Carte, y épouse le 8 juillet 1755[2], Marguerite LOUIS, décédée le 23 août 1810, fille de Michel et de Peyronnelle DARNIAT.

  • Marien, meunier à Buffevent, puis cultivateur à Bayet (03), né et baptisé le 6 mai 1764 à Saint-Priest-des-Champs[5], marié le 18 janvier 1792 à Châteauneuf-les-Bains[6], avec Marie CHARDONNET[7], née vers 1765, décédée le 20 octobre 1806 à Bayet, fille d’Antoine et de Jeanne CUSY ;
    • Jeanne[8], née le 12 août 1792 à Saint-Priest-des-Champs, mariée le 19 juin 1810 à Bayet, avec Louis LARBAUD, propriétaire, né à Creuzier-le-Vieux le 19 octobre 1881, fils d’Antoine et de Catherine CHABRIER, propriétaires à Creuzier-le-Vieux ;
    • Anne, née le 30 octobre 1793 à Saint-Priest-des-Champs, mariée le 27 septembre 1814 à Bayet (03)[9], avec Austremoine RUBY, né le 12 mai 1782 à Clermont de père et mère inconnus et demeurant à Bayet ;
    • Pierre, né le 6 mai 1796 (17 floréal an 4) à Saint-Priest-des-Champs ;
    • Pierre, né le 33 mai 1698 (3 prairial an 6) à Saint-Priest-des-Champs ;

[1] Parrain Annet DUFAL, marraine Marguerite MASSON.

[2] Présents Mathieu NÉNOT, père, Michel FAVIER, beau-frère dudit NÉNOT, Michel LOUIS, père, Me Jean GORY, Lieutenant du baillage de Saint-Priest.

[5] Parrain Marien BOURDUGE, qui signe, marraine Gervaise NEYNAUD, tante paternelle de l’enfant.

[6] Témoins Annet NÉNO, père de l’époux, Pierre NÉNO, son frère, Simon CHARDONNET, cousin de l’épouse, Jean CHARDONNET, qui signe.

[7] A son mariage elle demeure à Buffevent comme Marien son futur époux.

[8] Nommée NÉNAUX-MAZEON à Bayet. Fille adoptée légalement par Charles Amable MAZERON, propriétaire à Bayet, par acte fait devant nous le 17 thermidor an 10 (5 août 1802) et enregistré à Saint-Pourçain le 23 thermidor an 10.

[9] L’épouse est nommée NÉNAUX et habite Bayet. Présents M. Charles Antoine MAZERON, 58 ans, propriétaire à Bayet, Pierre NÉNAUX, 21 ans, cousin de l’épouse, cultivateur à Saint-Priest. Le père Marien est propriétaire cultivateur à Saint-Priest.

 

3ème acte : Le 17 thermidor an 10 ou 5 août 1802 est rédigé, à la résidence de Charles Amable MAZERON, un acte d’adoption de Jeanne NÉNAUX, qui demeure avec lui à Bayet. Dans ce même acte il adopte un autre enfant qui décède 2 ans plus-tard.

Jeanne NÉNAUX est maintenant nommée Jeanne NÉNAUX-MAZERON. Elle se marie à Bayet, le 19 juin 1810, avec Louis LARBAUD, né à Creuzier-le-Vieux et  propriétaire avec ses parents. De ce mariage sont nés plusieurs enfants. Celui qui nous intéresse s’appelle Nicolas et il est né le 29 juillet 1822 à Cusset.

« Nicolas LARBAUD devient pharmacien et ouvre une pharmacie à Cusset et une officine à Vichy. Il songe à exploiter les qualités de l’eau minérale et en particulier celle qui jaillit sur son terrain à Saint-Yorre. Il obtient les autorisations et crée, en 1859, la première société des eaux de Saint-Yorre. La production atteint 10 millions de bouteilles en 1900. Entre-temps, en 1878, il est élu maire de Saint-Yorre. » (Voir pour plus d’informations le livre d’Henri PONCHON, Nos cousins d’Auvergne, aux éditions des Monts d’Auvergne, 2014).

Nicolas LARBAUD épouse le 31 mai 1879 à Gannat, Isabelle BUREAU des ETIVAUX. Le 29 août 1881 à Vichy elle donne naissance à Valéry LARBAUD. Il devient écrivain, poète et romancier.

Pour en savoir plus sur ce personnage : http://fr.wikipedia.org/wiki/Valery_Larbaud

Deux familles à Bayet (03)
Deux familles à Bayet (03)
Deux familles à Bayet (03)

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Gens d'ici
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • Le blog de jacot63
  • : Communiquer, s'informer, animer et rechercher sur la commune de Saint-Priest-des-Champs.
  • Contact

  • jacot63

Annonce :

ENVOYEZ NOUS VOS PHOTOS POUR LA COMMÉMORATION DE 14-18

Recherche

Post-it

16/06/2012 : Mise à jour des conscrits de 1903.

 

Articles Récents

  • Guerre de 39-45
    Trouvé sur Mémoires des Hommes : ARNAUD Auguste François, né au Teilhot, le 3 décembre 1909, fils d'Hippolyte et de Marie Eugénie BARSSE. Militaire au 105e R. I. F., Mort pour la France, le 10 avril 1942, à Altenwörth (Allemagne), par noyade au cours...
  • Les conscrits de 1921
    Il reste encore beaucoup de personnes à identifier ! TIXIER Joseph PETIT Germain JOUHET Gilbert MAZERON Pierre Il reste à identifier : AUBIGNAT Lucien François, né le 16 septembre 1901 à Courtine, fils de Jean et de Marie TIXIER, cheveux châtains, front...
  • Pêle-mêle d’informations cantonales - 1911 (1)
    Saint-Gervais – Les obsèques de l’abbé Prévost Vendredi, ont eu lieu à Saint-Gervais les obsèques de M. l’abbé Prévost, curé doyen de cette paroisse. Elles ont revêtu le caractère d’un deuil public, tellement le défunt était connu et aimé de toute la...
  • Les conscrits de 1926
    Merci à Michèle CHASSAGNETTE pour ce nouveau nom : Martin Sylvain Marcel CHASSAGNETTE de l'Ebeaupin, chasseur au bataillon de chasseurs alpins est décédé à Trêves 21 août 1926. Rang 1, en haut, de gauche à droite Rang du milieu, de gauche à droite GOUYON...
  • François CROMARIAS, chirurgien militaire
    Encore une fois, merci à Monsieur Jacques PAGEIX pour cette magnifique biographie d’un enfant de Saint-Priest-des-Champs. Merci aussi de m’autoriser à créer un lien sur son blog. Vous pourrez ainsi avoir le plaisir de lire un article passionnant. Voici...
  • Ils pourraient être sur le monument, un de plus
    Merci à Chantal TAYTARD, pour avoir signalé Pierre TAYTARD, dont l'acte de décès est inscrit dans les naissances de 1809. SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Pierre...
  • Ils pourraient être sur le monument
    SOLDATS DE SAINT-PRIEST-DES-CHAMPS MORTS EN DEHORS DE L’HEXAGONE Lors des campagnes militaires engagées entre 1792 et 1914 Dans les registres de l’état-civil, les transcriptions des décès n’apparaissent qu’en 1807. Avant 1807, durant toutes les grandes...
  • Drame à la gare des Ancizes (4)
    L’alibi d’Aït Mouloud est exact Mais, s’il est reconnu innocent du crime, l’Algérien est maintenu en état d’arrestation pour des vols Nous avons signalé hier le geste de l’Algérien Aït Mouloud ben Mouloud qui, se sachant recherché par la police mobile...
  • Nos jeunes gens émigrés (1)
    L’émigration des maçons Jusqu’au début du XXe siècle, comme nos voisins creusois, beaucoup d’hommes de Saint-Priest-des-Champs partaient, dès la fin de l’hiver, les uns vers Lyon, principalement sur les grands chantiers du bâtiment, les autres dans les...
  • Les fondations pieuses
    Un arrêt de la Cour de Riom Nous avons déjà signalé les nombreux jugements rendus en matière de fondations pieuses et qui sont une condamnation du projet de loi de spoliation voté par la Chambre. La Cour d’appel de Riom vient de rendre, à la date du 26...

Compteur de visites

Logiciel genealogie Geneatique ">